Les études

22 juin 2022

#08 Savourons les moments de bonheur (Ecclésiaste 7.8-29)

Souvent provocateur, parfois le prédicateur dit aussi des évidences.

Mieux vaut la fin d’un projet que son début. Mieux vaut un esprit patient que prétentieux. Ne t’irrite pas trop vite car c’est ce que font les insensés (Ecclésiaste 7.8-9 ; cp Jacques 5.2).

La finalité de tout projet étant incertaine, il ne faut pas être impatient et présomptueux, mais être patient et attendre que Dieu agisse.

Ne dis pas : “ Pourquoi les jours d’autrefois étaient-ils meilleurs qu’aujourd’hui, car ce n’est pas la sagesse qui te fait poser une telle question (Ecclésiaste 7.10).

Chaque époque a ses lumières et ses ombres. Il faut donc accepter de bon cœur les temps et circonstances dans lesquels Dieu nous a placé car leur but est notre développement moral.

La sagesse est aussi bonne qu’un héritage car elle offre la même protection que l’argent, et en plus elle fait vivre ceux qui la possèdent (Ecclésiaste 7.11-12 ; cp Proverbes 3.18).

Un héritage est limité tandis que la sagesse permet de générer des richesses, éviter les écueils de la vie et trouver un certain bonheur.

Considère l’œuvre de Dieu : qui pourra redresser ce qu’il a tordu ? Au jour du bonheur, profites-en et au jour du malheur, réfléchis, car Dieu a fait l’un et l’autre afin que l’homme ne puisse pas découvrir ce qui doit lui arriver (Ecclésiaste 7.13-14 ; cp 3.4 ; 1.15 ; Job 2.10 ; Lamentations 3.38).

Depuis que Dieu a maudit la création, tout est plus ou moins tordu. Alors que les malheurs sont pour notre développement moral, il faut savourer les moments de bonheur.

J’ai tout vu au cours de ma vaine existence : un juste périt malgré sa droiture et un méchant prolonge ses jours malgré sa perversité. Ne sois ni trop juste ni trop sage car tu te ferais du mal. Ne sois pas non plus ni méchant ni insensé outre mesure car tu risquerais de mourir avant ton heure. Prends bien garde à ce que je dis car qui révère Dieu échappe au danger (Ecclésiaste 7.15-18 ; cp 3.17 ; 8.12-13 ; Proverbes 10.27).

La droiture ne garantit pas une longue vie paisible et souvent les impies prolongent leurs jours. Le prédicateur critique ceux qui se croient justes et la piété légaliste parce que tout ce que fait l’homme est toujours entaché d’une dose d’égoïsme et d’orgueil. Comme nul n’est parfaitement juste, il faut savoir être modeste et accepter que nos actions comporteront des anomalies et des compromis. Mais sachant que Dieu jugera tout mal, nous devons le révérer en évitant le relâchement moral et la propre justice.

Pour défendre une ville, la sagesse est plus utile que dix capitaines. Il n’y a personne sur terre qui fasse toujours ce qui est bien sans jamais pécher. Ne prête pas attention à tout ce qu’on dit, ni à ton serviteur s’il te critique, car tu sais bien que toi aussi tu as souvent critiqué les autres (Ecclésiaste 7.19-22 ; cp Romains 3.10 ; Job 9.2 ; Psaume 130.3 ; 143.2 ; Proverbes 20.9 ; 1Rois 8.46 ; Jacques 3.1-2).

Le péché affaiblit l’homme tandis que la sagesse le fortifie et l’affermit. Puisque nous ne sommes pas justes devant Dieu, soyons indulgents envers autrui et si on te juge, oublie ce que tu as entendu, car toi aussi tu es coupable d’avoir jugé ton prochain.

J’ai tout examiné par la sagesse. J’ai désiré plus de sagesse mais elle est difficilement accessible. La connaissance universelle est hors de ma portée parce qu’elle est beaucoup trop profonde pour qu’on puisse l’acquérir (Ecclésiaste 7.23-24).

La sagesse absolue n’étant pas accessible à l’homme, il ne peut pas comprendre tout ce que Dieu fait sur terre.

J’ai appliqué tout mon cœur à réfléchir, à examiner et à rechercher la sagesse et la raison des choses, et j’ai constaté que faire le mal et se livrer à la folie sont des comportements stupides (Ecclésiaste 7.25 ; cp Job 28.28).

La sagesse nous dépasse mais on peut en saisir une partie en obéissant aux règles morales établies par Dieu. Par contre, la méchanceté, la corruption et le vice sont pure folie.

J’ai découvert quelque chose de plus amer que la mort : c’est une femme dont le cœur est un piège et dont les bras sont des chaînes. Celui qui jouit de la faveur de Dieu échappe à ses griffes, mais le pécheur sera pris par elle (Ecclésiaste 7.26 ; cp Proverbes 5.2-5 ; 6.24-26 ; 7.5, 21-22 ; 22.14).

La femme séductrice est très dangereuse car la débauche est un péché grave.

Après avoir tout examiné, voici les conclusions auxquelles je suis parvenu. J’ai trouvé un homme sur mille qui révère Dieu, mais je n’ai pas trouvé une femme (Ecclésiaste 7.27-28).

L’auteur n’est pas misogyne mais utilise une figure de style où homme et femme représentent l’humanité, et affirme que les êtres humains qui révèrent Dieu sont très rares.

Voilà ce que j’ai trouvé : Dieu a créé l’homme droit, mais ils agissent avec fourberie (Ecclésiaste 7.29).

Adam a été créé parfait, mais par sa désobéissance il a plongé la race humaine dans le péché.

mai 22 2024

Émission du jour | Job 39.1 – 41.2

Réponse de l'Éternel (suite)

Nos partenaires