Les études

05 juillet 2022

#40 Vision du temple de Jérusalem (Ézéchiel 40.4-41.1)

Le premier mois de l’année religieuse est à cheval sur mars-avril. Nous sommes en 573 avant J-C et c’est le jour où les Juifs choisissent l’agneau pascal qui sera sacrifié. L’homme qui apparaît est l’Ange de l’Éternel.

L’homme me dit : fils d’homme, regarde bien de tes yeux et ouvre grandes tes oreilles. Fais très attention à tout ce que je vais te montrer et tu rapporteras au peuple d’Israël tout ce que tu verras (Ézéchiel 40.4).

Le premier temple fut érigé par Salomon (1Rois 6.1-38) et remplaça le tabernacle portatif fabriqué dans le désert. Il fut détruit par Nabuchodonosor. Le deuxième fut érigé par Zorobabel (Esdras 6.3) gouverneur de la colonie juive revenue d’exil. Commencé en 537 il est achevé en 515 (Esdras 3.8 ; 6.15), mais il est minable car les matériaux sont de mauvaise qualité et le Lieu très saint est vide parce que le coffre sacré a disparu. Ensuite on a le temple d’Hérode qui remplace celui de Zorobabel qui est démoli. Les travaux commencent en l’an 20 de notre ère et s’achèvent en 63. Il est splendide et deux fois plus grand que le précédent mais fut détruit en l’an 70 par les Romains. Le Dôme du rocher (mosquée d’Omar) est construit sur son emplacement en 691. Le quatrième temple sera construit au début de la tribulation et le cinquième pendant le millénium.

Je vis un mur extérieur qui entourait le Temple. Il mesura son épaisseur et sa hauteur et trouva six coudées royales, ce qui correspond à la longueur de sa règle (Ézéchiel 40.5).

Cette coudée est de 56,5 cm ; le mur d’enceinte fait donc 3,40 m d’épaisseur et de hauteur. L’ange décrit ensuite les logements des gardes, puis il mesure les portes, les loges, le portique, les fenêtres, les piliers et Ézéchiel prend des notes. Après avoir tout mesuré côté est, l’ange passe côté nord.

Le mur d’enceinte carré de 500 coudées (282,5 m) de côté sépare le complexe du temple qui est saint de l’extérieur profane (Ézéchiel 42.20). Le complexe a trois portes qui donnent accès au parvis extérieur qui est une grande cour carrée bordée de 30 salles : 10 sur les côtés nord, sud et est. Elles servent de logements et de réfectoire aux Lévites et aux gardiens. Dans les temples précédents, le parvis extérieur était divisé en trois cours : celle des païens, celle des femmes juives et celle des hommes juifs. Du parvis extérieur, les prêtres accèdent au parvis intérieur puis au sanctuaire à l’entrée duquel se trouve l’autel des holocaustes.

A l’entrée de chaque porte se trouvaient deux tables de chaque côté sur lesquelles étaient égorgées les victimes destinées aux divers sacrifices. Quatre des tables étaient carrées en pierres de taille et faisaient une coudée et demie de côté et de hauteur. On y déposait les outils qui servaient à immoler les victimes des sacrifices. Tout autour du vestibule il y avait des crochets long d’une paume (Ézéchiel 40.39-43).

En tout on a quatre tables en pierre sur lesquelles les animaux sont égorgés et douze tables en bois qui servent à les dépecer. Les crochets font 8 cm et sont fixés dans le mur à côté des tables. Une fois immolés, les victimes y sont suspendues afin que les Lévites puissent leur enlever la peau. Puis après être découpées en quartiers, les prêtres viennent les chercher. Sous l’Ancienne Alliance, le sang d’animaux égorgés servait à couvrir certains péchés des Israélites ou de la nation, mais ne les effaçait pas (Hébreux 10.4). De plus, ces sacrifices préparaient le peuple d’Israël à la venue du Christ, l’Agneau de Dieu qui lui ôte tous les péchés (Jean 1.29). Mais on se demande ce que représente la description minutieuse d’Ézéchiel de ce nouveau temple et du rétablissement du système lévitique ? Toutes sortes d’explications ont été proposées dont le retour de sacrifices d’animaux pendant le Millénium. Il semble plutôt que c’est une description d’un état parfait sous l’Ancienne Alliance, que les Israélites exilés de retour dans leur pays devaient s’efforcer de réaliser.

A l’intérieur du parvis intérieur, se trouvaient les salles des musiciens. Celles au sud sont pour les prêtres au service du temple et celles au nord pour les prêtres au service de l’autel. Ce sont eux, les descendants de Tsadok qui serviront l’Éternel (Ézéchiel 40.44-46 ; cp Nombres 25.10-13 ; 1Rois 1.32-34).

Les musiciens étaient des chantres-lévites mais ils sont destitués parce qu’ils ont trempé dans l’idolâtrie (Ézéchiel 44.10-14). Leurs appartements sont donc pour les prêtres. Tsadok était de la lignée du grand-prêtre Aaron et de Phinès avec qui Dieu avait conclu une alliance particulière, et lui-même avait été un serviteur fidèle à David et Salomon. L’ange continue ensuite ses mesures mais je passe sur ces détails.

L’autel se trouvait devant le Temple (Ézéchiel 40.47 b).

Dans l’hôtel de la Terre sainte à Jérusalem, se trouve une copie du temple d’Hérode mais sans autel parce que ça dérange. Mais le temple que visite Ézéchiel aura bel et bien un autel pour les sacrifices.

L’homme me fit ensuite entrer dans la grande salle du Temple qu’il mesura (Ézéchiel 41.1).

mai 24 2024

Émission du jour | Galates 1.1

Commentaires bibliques audios & textes

Nos partenaires