Les études

30 mars 2022

#04 L’annonce du jugement sur Jérusalem et Juda (Esaïe 2.10-3.26)

Le peuple de Dieu a choisi de s’adonner à des pratiques païennes, à l’idolâtrie, à des mœurs corrompues et conclut des alliances boiteuses. Juda est prospère mais décadente. Le peuple se confie dans ses richesses et sa puissance militaire. La corruption qui a commencé sous le roi Yotam culmine sous le règne d’Ahaz.

Réfugie-toi dans une grotte, cache-toi sous terre devant la terreur qu’inspire l’Éternel et l’éclat de sa majesté. L’homme au regard hautain baisse les yeux et l’orgueilleux s’incline, car en ce jour-là, l’Éternel seul sera honoré. Le Seigneur des armées célestes, a prévu un jour où il se dressera contre tous les hautains et les arrogants, contre les tours et les murailles, et contre tout ce qui est élevé pour les abaisser. L’Éternel fera cesser les activités économiques et le commerce de luxe. Il humiliera les hommes orgueilleux car en ce jour-là, l’Éternel seul sera honoré et toutes les idoles disparaîtront (Ésaïe 2.12-18 ; cp Apocalypse 6.15).

« Le Seigneur des armées célestes » décrit la toute-puissance de l’Éternel. Ésaïe utilise cette expression 62 fois. Lors du jugement universel qui précédera l’instauration du règne du Christ, l’Éternel manifestera sa colère et mettra à plat toutes les autorités et activités humaines et tout ce qui contribue à leur orgueil. Devant sa colère, toutes les autorités humaines seront mises à plat et les hommes orgueilleux et idolâtres ne pourront que se sentir insignifiants et trembler.

En ce jour-là, les hommes jetteront leurs idoles d’or et d’argent aux rats et aux chauves-souris et on se réfugiera dans les cavernes devant la terreur qu’inspire l’Éternel et l’éclat de sa majesté quand il se lèvera pour terrifier la terre. Cessez donc de vous confier en l’homme dont la vie ne tient qu’à un fil, car, il est sans valeur (Ésaïe 2.19-22 ; cp Psaume 146.3-4 ; Apocalypse 6.15-16).

Lors du jugement de la fin des temps, les hommes chercheront refuge dans les antres de la terre. Pour ne pas ralentir leur fuite, ils jetteront tout ce qu’ils considéraient comme précieux car alors cela n’aura pas plus de valeur que des ordures. Tout ce qui flatte l’orgueil humain et son arrogance descendra en flammes.

Voici, le Seigneur des armées célestes va priver Jérusalem et Juda de tout ce qui leur sert d’appui : il vous enlèvera vos réserves de pain et d’eau, les hommes forts et les guerriers, les juges, les prophètes, les chefs et les capitaines, les dignitaires, les conseillers, les artisans et les magiciens. Et je vous donnerai comme chefs des enfants qui régneront sur vous au gré de leurs caprices (Ésaïe 3.1-4 ; cp Ecclésiaste 10.16).

L’Ancien Testament mentionne au moins 13 famines. L’Éternel va provoquer une disette et une sécheresse. Il va supprimer toutes les personnes douées ou munies d’une quelconque autorité et les remplacer par des pantins incompétents pour que la nation sombre dans l’anarchie.

On maltraitera son compagnon et son voisin ; les jeunes contre les vieux, les voyous contre les dignitaires. Un homme dira à son frère :  : “ Toi qui as un habit, sois notre chef et dirige le pays. Mais il répondra “ Je ne suis pas mieux loti que vous, ne faites pas de moi un chef du peuple ! ” (Ésaïe 3.5-7).

L’absence d’hommes capables sera telle que celui qui présente bien passera pour compétent. Le peuple lui offre le pouvoir mais il refuse de se mettre au chevet d’un état en totale déconfiture.

Jérusalem chancelle, et Juda est tombé, parce qu’ils se révoltent contre la gloire de l’Éternel par leurs paroles et leurs actions. Leur visage obstiné témoigne contre eux. Ils multiplient leurs péchés au grand jour comme à Sodome. Malheur à eux car ils préparent leur propre perte. Dites au juste qu’il verra le bonheur, car il profitera du fruit de ses bonnes actions. Mais, malheur au méchant car il devra payer pour ses mauvaises actions (Ésaïe 3.8-11 ; cp Romains 2.5 ; Apocalypse 22.12).

Non seulement les Israélites violent la loi de Dieu mais ils ne s’en cachent pas. Tôt ou tard, toute révolte contre Dieu mène à la ruine. L’Éternel a donné 150 ans à son peuple pour se repentir. Déjà sous le roi impie Ahaz, une coalition a partiellement détruit Juda (2Ch 28.5-8). Finalement, c’est Babylone qui a rayé Juda de la carte (586 av. J-C), Dieu frappa les impies de plein fouet mais traita avec ménagements ses fidèles.

Mon peuple est opprimé par des gamins et des femmes le dominent. Tous ceux qui te dirigent ne font que t’égarer en te détournant de la voie que tu dois suivre. L’Éternel s’est levé pour intenter un procès et juger son peuple. Il traduit en justice les chefs de son peuple : “ Vous avez dévasté la vigne et dépouillé les pauvres. Pourquoi écrasez-vous mon peuple et les démunis ? ” c’est le Seigneur des armées célestes qui parle (Ésaïe 3.12-15 ; cp 1.17,23 ; 5.1-7 ; Michée 3.1-4).

Ésaïe condamne la reine mère d’Ahaz qui exerce une grande influence sur son fils, ainsi que les chefs décadents dont font partie des faux prophètes, et qui, sans aucun scrupule, exploitent les faibles, dévastant ainsi le peuple de Juda qui est la vigne du Seigneur.

L’Éternel dit encore : Les filles de Sion sont orgueilleuses. Elles marchent la tête haute, le regard provocant. Elles avancent à petits pas en faisant résonner les anneaux de leurs pieds (Ésaïe 3.16 ; cp 1Pierre 3.2-4).

L’Éternel s’en prend aux dames de la haute société qui vivent dans un luxe outrageux, qui passent leur temps à paraître, qui sont dévergondées et qui s’adonnent aussi à des pratiques occultes et idolâtres.

L’Éternel va raser la tête des filles de Sion et les mettre à nu. En ce jour-là, il les dépouillera de leurs parures : les anneaux des chevilles, les bijoux luxueux, les pendentifs, les bracelets, les voiles, les turbans, les chaînettes, les ceintures tressées, les flacons de parfum, les amulettes, les bagues, les anneaux du nez, les toilettes de fêtes, les manteaux, les miroirs, les bandeaux et les châles. Au lieu du parfum, elles sentiront la pourriture ; au lieu d’une ceinture, ce sera une corde ; au lieu de cheveux tressés, elles auront la tête chauve ; au lieu de linge fin, un sac en toile ; et comme beauté, une marque au fer rouge (Ésaïe 3.17-24).

Ésaïe établit un contraste violent entre l’état présent des courtisanes, et leur sort quand elles seront captives. Parmi les parures de luxe qu’il mentionne, certaines servent à la divination.

Tes soldats mourront dans la bataille. Les portes de Sion gémiront et seront dans le deuil. La ville dévastée demeurera assise par terre (Ésaïe 3.25-26 ; cp Lévitique 1.4 ; 2.10).

nov. 29 2023

Émission du jour | Romains 15.23 – 16.2

Témoignage et projets de voyage

Nos partenaires