Les études

17 février 2023

33 – La suite des coupes (Apocalypse 16.12-17.2)

À l’angoisse morale s’ajoute les effets persistants des premières plaies : les ulcères malins, les océans sans vie, le manque d’eau potable et la chaleur ardente du soleil. Les cinq premières coupes constituent le dernier appel de Dieu à la repentance mais il est désormais trop tard et les dés sont jetés. En abusant de la patience de Dieu, les impies ont dépassé le point de non-retour. Alors, Dieu a endurci leur cœur comme celui du pharaon (Exode 9.12 ; 10.20, 27 ; 14.8).

Le sixième ange versa sa coupe dans l’Euphrate et ses eaux tarirent pour préparer la voie aux rois de l’Orient (Apocalypse 16.12).

Ce grand fleuve de 2800 km prend sa source au mont Ararat, se jette dans le golfe Persique et constitue la frontière orientale du pays promis à Abraham (Genèse 15.18). Son lit asséché va permettre aux armées des nations orientales, devenues ennemies de l’Antichrist (Daniel 11.40-41), de gagner la Palestine et de participer à la grande bataille d’Armageddon.

Je vis alors sortir des gueules du dragon, de la bête et du faux prophète, trois esprits impurs ressemblant à des grenouilles. Ces esprits démoniaques font des miracles (cp Apocalypse 13.13-14 ; Marc 13.22 ; 2Thessaloniciens 2.9), et rassemblent les grands de ce monde pour la bataille du grand jour du Dieu tout-puissant (Apocalypse 16.13-14 ; cp Joël 4.9).

Selon la loi de Moïse, la grenouille est un animal impur (Lévitique 11.10, 41), ce qui convient bien à des démons. Dieu les lâche afin que, par des discours trompeurs, ils séduisent les chefs des nations (cp 1Rois 22.20 suivants) et les incitent à venir en Palestine. Satan veut rassembler les forces militaires du monde pour s’opposer à la seconde venue de Jésus-Christ mais Dieu va faire en sorte que les nations arrogantes, aveuglées par les démons, s’entre-tuent.

Attention : je viens comme un voleur ! Heureux celui qui veille et qui reste vêtu afin de ne pas être nu et de laisser paraître sa honte ! (Apocalypse 16.15 ; cp Apocalypse 3.3 ; 18 ; 22.7, 12, 20 ; Matthieu 24.42-44 ; 2Corinthiens 5.3 ; 1Thessaloniciens 5.2, 4 ; 2Pierre 3.10).

C’est ici la troisième des sept béatitudes de l’Apocalypse (Apocalypse 1.3 ; 14.13 ; 19.9 ; 20.6 ; 22.7, 14). Sachant que le retour du Seigneur aura lieu à l’improviste, le croyant doit toujours se tenir prêt à accueillir son Seigneur, en se gardant pur de tout péché.

Les esprits impurs rassemblèrent les grands du monde dans le lieu appelé en hébreu Armageddon (Apocalypse 16.16 ; cp Juges 5.19 ; 6.33 ; 2Rois 23.29).

Située à 100 km au nord de Jérusalem, cette plaine vallonnée de 35 km de long et 25 km de large est appelée Meguiddo, Esdrelon ou Jezréel.

Le septième ange versa sa coupe dans l’air. Une voix forte issue du trône dit alors : c’en est fait. Il y eut alors des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un violent tremblement de terre, tel qu’il n’y en avait jamais eu un d’aussi terrible depuis que l’homme est sur terre. La grande ville se disloqua en trois parties et les villes de tous les pays s’écroulèrent. Puis Babylone la grande fut rappelée au souvenir de Dieu pour qu’il lui donne à boire la coupe du vin de son ardente colère. Toutes les îles s’enfuirent et les montagnes disparurent (Apocalypse 16.17-20 ; cp Apocalypse 6.12, 14 ; 11.8 ; 19).

À la fin de la grande Tribulation, le règne dictatorial de l’Antichrist prendra fin (Apocalypse 11.2 ; 13.5). Dieu annonce le dernier châtiment qui sera si violent qu’il transformera la topographie de la planète. Les hautes montagnes seront rabotées et la colline du temple à Jérusalem, où sera le trône du Messie (Jérémie 3.17), deviendra peut-être le sommet le plus haut de la terre. Jérusalem sera entièrement remodelée (Zacharie 14.4-8) ; son sol se creusera en trois grandes crevasses qui engloutiront un dixième de la ville et sept mille hommes (Apocalypse 11.13) tandis que les autres villes seront mises à plat. Dieu fera table rase avant l’établissement du royaume de mille ans. La destruction de la Babylone antique, reconstruite et capitale de l’Antichrist pendant la seconde moitié de la Tribulation, est décrite plus loin (ch. 18).

Des grêlons énormes, pesant 30 kilos, s’abattirent sur les hommes. Alors ceux-ci blasphémèrent Dieu à cause de ce terrible fléau (Apocalypse 16.21 ; cp Apocalypse 11.19 ; Exode 9.23-25).

Alors que ces boulets de canon détruisent tout, les impies insultent Dieu. Seule la grâce peut changer le cœur, mais il est trop tard et les châtiments les endurcissent toujours davantage.

L’un des sept anges qui tenaient les sept coupes me dît : viens ici et je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. Les grands du monde se sont livrés à la débauche avec elle et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution (Apocalypse 17.1-2 ; cp Apocalypse 14.8 ; 16.9).

mai 24 2024

Émission du jour | Galates 1.1

Commentaires bibliques audios & textes

Nos partenaires