Les études

05 juillet 2022

#31 Un chant funèbre sur l’Égypte (Ézéchiel 32.7-32)

Nous sommes en mars 585 avant J-C, deux mois après la destruction de Jérusalem. Le moins qu’on puisse dire est que la conquête de l’Égypte par les Chaldéens sera sanglante. Sa destruction est tellement certaine qu’Ézéchiel doit prononcer deux hymnes funèbres sur le Pharaon, ce qu’il a déjà fait sur Juda, la ville de Tyr et le roi de Tyr (Ézéchiel 19 ; 26.17-18, 27 ; 28.12-19). Pendant des siècles, l’Égypte, tel un lion, a dévoré des peuples. Le pharaon Hophra était un despote malfaisant vis-à-vis de son propre peuple.

Lorsque tu t’éteindras, j’obscurcirai les astres qui brillent dans le ciel et j’envelopperai ton pays de ténèbres. Je plongerai beaucoup de peuples dans la consternation à ton sujet. Quand je brandirai mon glaive, leurs rois seront épouvantés et au jour de ta chute, chacun tremblera pour sa vie (Ézéchiel 32.7-10).

Ce jugement aussi est semblable à l’une des plaies d’Égypte (Exode 10.21-29). Les roitelets seront épouvantés quand ils apprendront qu’un grand monarque est tombé sous le jugement de l’Éternel.

Car l’Éternel dit : toi et ton peuple, vous serez atteints par l’épée du roi de Babylone, l’épée de guerriers féroces. Ils détruiront ce qui fait l’orgueil de l’Égypte ; ses habitants seront exterminés et je ferai disparaître tout son bétail. Alors les eaux ne seront plus troublées ni par leurs sabots ni par les pieds de l’homme. Elles se reposeront et les fleuves couleront comme de l’huile. Quand j’aurai dévasé l’Égypte, quand le pays sera vidé de tout ce qu’il contient, quand j’aurai frappé tous ses habitants, on reconnaîtra que je suis l’Éternel. Voilà la complainte que les filles des nations chanteront sur l’Égypte et sur toute sa population, le Seigneur, l’Éternel, le déclare (Ézéchiel 32.11-16 ; cp Ézéchiel 29.17-21 ; 30.10-12, 24 ; Jérémie 9.16-17,19).

Selon les découvertes archéologiques, ce chant funèbre est une description littérale de ce qui est arrivé. Selon la coutume, ce sont des jeunes filles qui entonneront cet hymne funèbre en l’honneur de l’Égypte.

L’Éternel me dit : fils d’homme, entonne un chant funèbre sur l’Égypte ; fais-la descendre, dans le séjour des morts avec les peuples des puissantes nations qui descendent dans la fosse. Dis-lui : tu ne vaux pas mieux que les autres. Descends et couche-toi à côté des païens (Ézéchiel 32.17-19 ; cp Esaïe 14.9-20).

C’est la seconde complainte et le septième et dernier oracle contre l’Égypte. La première et la dernière strophe s’adressent à l’Égypte mais les cinq autres rappellent la ruine d’autres nations. La description de la descente aux enfers de l’Égypte et du collectif de ses rois    souligne l’état d’impuissance auquel cette nation est désormais réduite. Le jugement prononcé par Ézéchiel devient un hymne funèbre chanté pour l’ensemble du monde païen. Sous l’Ancienne Alliance, la tombe et le séjour des morts étaient souvent confondus parce que l’âme et le corps sont tous deux rendus impuissants par la mort.

Les Égyptiens tomberont au milieu des victimes transpercées par l’épée qui est déjà dégainée. Dans le séjour des morts, ses plus vaillants héros et ses alliés diront : “ Les voilà descendus et couchés à côté des païens incirconcis transpercés par l’épée ! ” Car c’est là qu’est l’Assyrie et son armée. Eux qui terrorisaient le monde sont tombés sous les coups de l’épée. On a mis son tombeau tout au fond de la fosse, entouré de ses vaillants guerriers (Ézéchiel 32.20-23 ; cp Esaïe 14.9).

Les rois alliés à l’Égypte, et qui l’ont précédée dans le séjour des morts, lui souhaitent la bienvenue. Ils sont tous réunis avec l’Assyrie qui se trouve tout au fond car c’était le premier puissant ennemi de l’Égypte.

Dans le séjour des morts se trouvent Élam et toute son armée qui terrorisaient le monde. Ce peuple d’incirconcis est mort par l’épée. Autour de son tombeau sont ses nombreux soldats. Ils portent leur honte avec tous ceux qui sont descendus dans la fosse (Ézéchiel 32.24-25 ; cp Jérémie 49.34).

Élam correspond en gros à la province iranienne du Khuzestan au nord du Golfe Persique. Les Élamites étaient d’abord alliés avec les Mèdes et Babylone contre l’Assyrie, puis avec la Perse contre Babylone.

Là dans le séjour des morts se trouvent Méchek, Toubal et toute leur armée. Tous morts par l’épée car ils terrorisaient le monde. Ils ne reposent pas à côté des guerriers revêtus de leur armure car le poids de leurs crimes repose sur leurs os. Toi aussi, pharaon, tu seras au milieu des incirconcis, couché avec ceux qui ont péri par l’épée. Là sont Édom, ses rois et ses princes qui, malgré leur vaillance sont avec ceux que l’épée a tués. Là sont couchés aussi les rois de Syrie et tous les Sidoniens. Incirconcis, ils sont couchés avec ceux que l’épée a fait périr et ils portent leur honte (Ézéchiel 32.26-30).

Méchek et Toubal étaient des Scythes du nord de la mer Noire. Ils faisaient des incursions meurtrières jusqu’en Égypte. Ceux qui ont péri n’ont pas été ensevelis avec leur armure comme les guerriers morts honorablement. Tous ces guerriers qui reposent dans le séjour des morts étaient des jeunes hommes dans la force de l’âge. Ces passages macabres montrent une existence consciente et une destinée fixe après la mort.

En les voyant, le pharaon se consolera du sort de son peuple transpercé par l’épée. Je l’avais laissé répandre la terreur dans le monde mais te voilà couché au milieu des incirconcis qui ont péri par l’épée, déclare le Seigneur, l’Éternel (Ézéchiel 32.31-32).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires