Les études

05 avril 2022

#30 Dieu juge les dirigeants des nations

Le Psaume 81 est un cantique de fête qui a peut-être été composé pour la Pâque solennelle organisée par Ézéchias, roi de Juda (2Chroniques 30). Par la suite, il était chanté pour le Nouvel An de l’année civile d’Israël qui débutait courant octobre.

Acclamez avec joie Dieu notre force ! Entonnez des cantiques et jouez des instruments au début du mois, à la pleine lune, au grand jour de la fête ! Notre Dieu la décréta quand il attaqua l’Égypte, mais elle m’était auparavant inconnue ! J’ai déchargé tes épaules du fardeau. Tu étais dans la détresse : tu m’as appelé et je t’ai délivré, puis je t’ai mis à l’épreuve près des eaux de Mériba. Pause (Psaume 81.1-8).

C’est à la veille de la sortie d’Égypte des Hébreux que l’Éternel a institué la Pâque afin de célébrer leur délivrance de l’esclavage. Bien sûr elle avait aussi une signification spirituelle. Mériba est la première halte où les Hébreux se sont déjà révoltés contre Dieu.

Alors je t’ai averti ; ah, si seulement tu m’écoutais, Israël ! « Tu n’auras aucun autre Dieu ! Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir d’Égypte ». Ouvre ta bouche et je la remplirai. Mais Israël n’a pas écouté ma voix. Alors je les ai abandonnés aux penchants de leur cœur. Si mon peuple marchait sur les voies que j’ai prescrites, je ferais en un instant plier tous ses ennemis et son bonheur durerait toujours ! (Psaume 81.9-17 ; cp Exode 20.2,3).

Dieu promet de bénir son peuple s’il ne s’adonne pas à l’idolâtrie. Malheureusement, il a désobéi. Alors, parlant au nom de Dieu, le psalmiste rappelle brièvement l’infidélité d’Israël, ainsi que les conditions à respecter pour retrouver la prospérité.

Le Psaume 82 avertit les juges véreux qu’ils auront des comptes à rendre au Juge suprême de toute la terre. Il a été composé pendant le règne de Saül.

Dieu préside le conseil des juges qui rendent la justice comme des dieux. Jusqu’à quand prendrez-vous le parti des injustes ? Pause (Psaume 82.1-2).

Dieu reproche aux mauvais juges leurs sentences injustes. La pause accentue l’indignation provoquée par les écarts de justice qui à l’époque de Saül favorisaient les riches et les nobles.

Défendez le faible, l’orphelin, soyez justes à l’égard du pauvre et du malheureux, libérez le faible et le misérable, délivrez-les de la main des méchants (Psaume 82.3-4).

Ce devoir élémentaire des juges revient souvent dans la loi de Moïse et dans les écrits des prophètes.

Mais ils ne comprennent rien : ils avancent en tâtonnant dans les ténèbres et tous les fondements du monde en sont ébranlés (Psaume 82.5).

Les juges iniques violent la justice parce qu’ils ne tiennent pas compte des règles morales que Dieu a établi pour le bon fonctionnement de la société. En effet, on sait que l’absence de droit engendre la suspicion ce qui a un effet très négatif sur le commerce et l’économie.

J’avais dit : “ Vous jugez comme des dieux, cependant, vous périrez comme les hommes et vous serez déchus ! ” Ô Dieu, lève-toi pour juger le monde, car c’est toi le chef de toutes les nations ! (Psaume 82.6-8).

Les juges étant mandatés par Dieu, ils sont responsables devant lui. S’ils sont véreux, ils seront jugés et mourront avant l’heure. Le psalmiste termine en implorant Dieu pour que l’état de droit soit établi, ce qui se réalisera quand Jésus instaurera son règne de 1 000 ans sur terre.

Le Psaume 83 est un appel au secours qui a été composé quand Josaphat, le bon roi de Juda, fut attaqué par une coalition des peuples voisins (2Chroniques 20).

Ô Dieu, sors de ton silence, ne reste pas indifférent car les ennemis qui te haïssent s’agitent contre ton peuple, ils complotent contre lui qu’ils veulent exterminer. Ils ont fait alliance contre toi et veulent faire disparaître le nom d’Israël. Pause (Psaume 83.1-9).

L’antisémitisme n’est pas nouveau et la volonté des ennemis d’Israël de le rayer de la carte non plus. Les livres historiques ne mentionnent que les Moabites, Ammonites et les Édomites car ils étaient les instigateurs de cette campagne guerrière.

Traite-les comme tous nos ennemis qui furent tués et laissés comme du fumier par terre (Psaume 83.10-11).

Le psalmiste donne une liste de chefs de guerre qui furent vaincus et exécutés. Le rappel de ces victoires donne à la prière un caractère passionné et brutal.

Mon Dieu, rends les semblables à la paille emportée par le vent ; pourchasse-les par la tempête et qu’ils soient épouvantés ! (Psaume 83.12-16).

Tout comme Dieu a exercé ses jugements par le passé, il va faire de même maintenant.

Qu’ils soient couverts de honte afin que les survivants se tournent vers toi, ô Éternel ! Qu’ils périssent et reconnaissent que toi seul dont le nom est l’Éternel, tu es le Très-Haut qui règne sur la terre entière ! (Psaume 83.17-19).

Le psalmiste demande que ceux qui s’opposent au Seigneur périssent ou bien reconnaissent que l’Éternel est le seul vrai Dieu et souverain sur toute la terre.

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires