Les études

30 mars 2022

#03 Un seul Dieu, un seul médiateur… (1Timothée 1.20-2.8)

Bien qu’il ait beaucoup d’affection pour Timothée, c’est en tant qu’apôtre que Paul lui ordonne de bien remplir son devoir et il insiste en lui rappelant qu’il a été appelé au ministère par une prophétie. Il faut dire que les hérétiques étaient un véritable danger pour l’église d’Éphèse.

Parmi eux se trouvent Hyménée et Alexandre que j’ai livrés à Satan pour qu’ils apprennent à ne plus mentir au nom de Dieu (1 Timothée 1.20 ; cp Matthieu 18.15-20 ; 1Corinthiens 5.3-5).

« Livré à Satan » est une formule d’excommunication qui est alors en usage chez les Juifs. Elle implique, l’exclusion du fautif de la communauté, et donc son renvoi dans la sphère d’influence de Satan. Le but est de corriger le coupable, de l’amener à la repentance et de le rétablir.

En tout premier lieu, je recommande que l’on adresse à Dieu des prières, des supplications et des actions de grâces pour tous les hommes, y compris tous ceux qui détiennent le pouvoir afin que la paix extérieure règne et qu’ainsi nous puissions mener une vie agréable à Dieu. Voilà ce qui est bien devant Dieu, notre Sauveur, ce qu’il approuve (1 Timothée 2.1-3 ; cp Esaïe 45.22 ; Actes 17.30).

La conduite juste et droite devant Dieu consiste à prier pour le salut de tous les hommes, même impies, et les autorités, même véreuses, pour qu’elles maintiennent l’ordre afin qu’on puisse vivre tranquille.

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1 Timothée 2.4).

Dans sa souveraineté, Dieu a choisi les élus dès la création (Apocalypse 17.8), mais comme ses décrets ne nous concernent pas et que son invitation est sincère, nous devons annoncer le salut à tous les êtres humains afin qu’ils connaissent la vérité concernant Dieu, et ses exigences envers eux. Ceux qui se perdent sont les artisans de leur propre malheur et ceux qui sont sauvés doivent leur salut uniquement à la grâce de Dieu.

Tout comme il y a un seul Dieu, il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ, homme (1 Timothée 2.5 ; cp Deutéronome 4.35, 39 ; 6.4 ; Ésaïe 43.10 ; Actes 4.12).

Deux vérités spirituelles fondamentales sont qu’il n’y a qu’un seul Dieu et qu’un seul sauveur. Les peuples antiques et certaines religions honorent un panthéon de divinités et l’homme qui se croit moderne et scientifique se dit athée. Sous le régime de l’Ancienne Alliance, s’approcher de Dieu était compliqué, mais quand Jésus est mort, il a dit « tout est accompli (Jean 19.30) », et alors « le rideau du Temple se déchira en deux, de haut en bas (Matthieu 27.51) ». Depuis ce jour, la porte de la salle du trône céleste est toujours grande ouverte et il suffit de se présenter en compagnie de Jésus-Christ pour y entrer. Contrairement au pauvre Job qui se lamentait de ne pas avoir d’arbitre (9.32-33), nous avons un médiateur.

Il (Jésus-Christ) a offert sa vie en rançon pour tous. Tel est le témoignage qui a été rendu à son époque (1 Timothée 2.6 ; cp Matthieu 20.28).

Jésus a subi le jugement de Dieu à notre place ; il a donné sa vie en échange de la vôtre et de la mienne. Son sacrifice est une source de salut inépuisable et suffisant pour tous les êtres humains de tous les temps. Sa valeur est infinie et peut couvrir tous les péchés jamais commis par tous les hommes.

C’est pour publier ce témoignage que j’ai été établi prédicateur et apôtre ; c’est la vérité, je ne mens pas, afin d’enseigner aux non-Juifs la foi et la vérité (1 Timothée 2.7).

Paul a été mandaté par Dieu pour annoncer la Bonne Nouvelle de sa grâce en Jésus-Christ dans tout l’empire romain. Tout ce qu’il dit concernant la foi chrétienne est la vérité de Dieu.

C’est pourquoi je veux qu’en tout lieu les hommes prient en élevant vers le ciel des mains pures, sans colère ni esprit de dispute (1 Timothée 2.8).

Ce qui compte n’est pas tant le geste qui accompagne la prière mais l’attitude du cœur. Ces mains qui s’élèvent doivent être l’extension d’une vie sainte, un esprit doux et paisible, en paix avec tout le monde.

févr. 06 2023

Émission du jour | Jean 3.1-13

Jésus et Nicodème : la nouvelle naissance

Nos partenaires