Les études

05 juillet 2022

#29 Le jugement de Dieu sur l’Égypte (Ézéchiel 29.13-30.26)

L’historien juif Josèphe écrit que cinq ans après la prise de Jérusalem, les Chaldéens ont conquis l’Égypte. Des inscriptions archéologiques découvertes au 19e siècle confirment cette conquête.

Mais au bout de quarante ans, je rassemblerai les Égyptiens d’entre les peuples et je les rétablirai dans leur pays d’origine. Ils formeront un modeste royaume qui ne dominera plus sur les autres nations et Israël ne commettra plus la faute grave de chercher son soutien, et on saura que je suis l’Éternel (Ézéchiel 29.13-16).

L’Égypte antique était la plus avancée des nations du Moyen Orient et pendant des siècles la plus puissante. Mais elle fut conquise par les Chaldéens puis les Perses, les Grecs, Rome, les Arabes, les Turcs, Napoléon pendant trois ans, puis par la Grande Bretagne jusqu’en 1882 où elle regagne son indépendance.

L’Éternel m’adressa la parole et dit : fils d’homme, le roi de Babylone a soumis son armée à un effort immense contre Tyr mais n’en a retiré aucun profit. Comme ses troupes ont oeuvré pour moi, je vais lui donner les richesses d’Égypte qui leur serviront de salaire (Ézéchiel 29.17-20 ; cp Jérémie 43.3-8 ; 46.25-26).

Nous sommes avril 571 avant J-C, 17 ans après la prophétie précédente. Ce sont les Chaldéens qui ont construit la digue afin d’accéder à l’îlot où les Tyriens s’étaient réfugiés. Mais pendant les 13 ans de siège, les Tyriens étaient ravitaillés et ont mis à l’abri leurs richesses, ce qui fait que Nabuchodonosor a été frustré.

En ce jour-là, je ferai croître la force d’Israël. Toi, tu pourras parler librement parmi eux et ils reconnaîtront que je suis l’Éternel (Ézéchiel 29.21).

Au retour de l’exil babylonien, les Israélites ont reconnu la véracité des prophéties d’Ézéchiel, et bien que ce dernier avait plus de 80 ans, il se peut qu’il soit revenu à Jérusalem avec les colons dirigés par Zorobabel.

L’Éternel me dit : fils d’homme, prophétise et dit : hurlez et dites : “ Hélas ! Quel jour ! ” Oui, car le jour de l’Éternel approche à grands pas, et ce sera un jour de ténèbres pour les nations (Ézéchiel 30.1-3).

Ce temps de jugement correspond à deux événements distincts. Le premier est la conquête de l’Égypte par Nabuchodonosor et le second, qui aura lieu à la fin des temps, est le châtiment de toutes les nations.

Le glaive s’abattra sur l’Égypte, l’Éthiopie, les mercenaires, la Libye et les alliés. On enlèvera les richesses d’Égypte et du nord au sud on tombera par l’épée. L’Égypte ne sera plus qu’une terre désolée et ses villes seront en ruines. On saura que je suis l’Éternel quand je mettrai le feu à l’Égypte et ferai disparaître sa population nombreuse. C’est le roi de Babylone qui le fera avec ses gens de guerre. Ils dévasteront le pays d’Égypte et le couvriront de morts. Je changerai les fleuves en terres desséchées et j’abandonnerai le pays aux impies. Oui, moi, l’Éternel, j’ai parlé ! (Ézéchiel 30.4-12; cp Esaïe 19.5-9).

Suite à la destruction de l’Égypte, les bras du Nil et les canaux ne seront plus entretenus et s’enliseront de vase ou se dessécheront (comparez Ésaïe 19.5-9).

Le Seigneur, l’Éternel dit : Je ferai disparaître les idoles et les faux dieux, et l’Égypte n’aura plus de chef. Dans tout le pays, je répandrai l’effroi. Oui, je dévasterai Patros en Haute Égypte, Tsoân dans le delta du Nil et Thèbes la capitale (Ézéchiel 30.13-14).

L’idolâtrie est la principale raison de ce jugement sévère. Memphis au sud du Caire était la capitale de la Basse Égypte et le grand centre des cultes au dieu du feu et au bœuf Apis. Aujourd’hui tout est en ruines.

Je déverserai ma colère sur la ville de Sîn, j’exterminerai les habitants de Thèbes. Les jeunes gens d’Héli et de Pi-Béseth tomberont par l’épée et les femmes seront exilées. Je romprai la force dont Tahpanhès est si fière et ses habitants seront exilés. J’exécuterai mes jugements sur l’Égypte et l’on reconnaîtra que je suis l’Éternel (Ézéchiel 30.15-19).

Une garnison militaire se trouvait à Sîn dans le delta du Nil pour protéger le pays des invasions venant du nord. A Héliopolis on adorait Rê, le dieu soleil et c’est dans cette ville qu’est né le mythe du Phœnix qui renaît de ses cendres. À Pi-béseth au nord-est du Caire se trouvait le sanctuaire de la déesse à tête de chat. On y momifiait les chats en son honneur. Tahpanhès (Daphné) était un lieu de résidence des pharaons.

L’Éternel me dit : fils d’homme, j’ai cassé le bras au pharaon et il n’a pas retrouvé assez de forces pour manier l’épée. Mais je fortifierai les bras du roi de Babylone et je mettrai mon épée dans sa main. Je casserai les deux bras du pharaon qui gémira à mort devant son ennemi. Je disperserai les Égyptiens parmi les nations et on saura que je suis l’Éternel (Ézéchiel 30.20-26).

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires