Les études

05 juillet 2022

#27 La chute d’une puissance (Ézéchiel 27.4-28.12)

Après les princes, c’est Ézéchiel qui doit entonner une complainte sur Tyr, cité opulente et orgueilleuse. La gloire de l’homme et la prospérité matérielle ont conduit tous les empires à leur ruine.

Ton territoire va jusqu’au cœur des mers et ceux qui t’ont construite ont rendu ta beauté parfaite. Ils ont bâti tes bordages en cyprès ; ton mât est un cèdre, tes rames en chêne, ton pont en ivoire incrusté dans du buis, du lin brodé te sert de voilure, tes tentures sont de pourpre et d’écarlate. Les rameurs venaient de Arvad et Sidon mais les pilotes habiles venaient de chez toi. Tu employais les artisans de Biblos et tous les bateaux venaient chez toi pour négocier tes marchandises (Ézéchiel 27.4-9).

Ézéchiel compare Tyr à un splendide navire construit et équipé avec les meilleurs matériaux disponibles. Tous les ports de la côte phénicienne étaient soumis à Tyr et fournissaient les ouvriers subalternes.

Ton armée se composait de mercenaires qui assuraient ta gloire. Les hommes d’Arvad étaient sur tes murailles et ceux de Gammad dans tes donjons. Tes vaisseaux au long cours assuraient le transport de tes marchandises. Ils étaient lourdement chargés au cœur des mers (Ézéchiel 27.10-25).

Pour la protection de ses colonies, Tyr enrôlait des soldats étrangers mais pour la mère patrie ils étaient Phéniciens. Puis Ézéchiel fait une longue liste des denrées que Tyr achetait ainsi que la vingtaine de pays et villes avec qui Tyr faisait du commerce. Les Phéniciens allaient partout en Méditerranée et jusqu’aux îles Britanniques ainsi qu’au Moyen Orient, en Asie Mineure, en Afrique et jusqu’à l’océan Indien. Ils achetaient esclaves, argent, fer, étain, plomb, objets de bronze, chevaux, mulets, ivoire, bois d’ébène, pierres précieuses, tapis écarlates, broderies, tissus, corail, rubis, froment, miel, huile, baume, laine, vin, fer forgé, roseaux et bois aromatiques, étoffes, agneaux, béliers et boucs, de l’or, des manteaux finement brodés teints de pourpre, des tissus bigarrés, cordons tressés, etc. Tyr était comme le Titanique; tout ce que ses habitants désiraient était disponible et l’orchestre battait son plein. On riait et s’amusait jusqu’au moment du drame.

Mais au milieu de la mer, tu as été brisée par le vent d’orient et tes richesses, tes marchandises, tes marins, tes marchands, tes guerriers et tes multitudes tomberont dans la mer au jour de ton naufrage. Au cri de tes pilotes, les régions côtières trembleront (Ézéchiel 27.26-28).

Le vent d’orient représente les armées babyloniennes qui dévasteront la côte phénicienne, le Liban actuel.

Alors tous les marins qui sillonnent la mer quitteront leurs navires. Ils pousseront des cris et prendront le deuil. Dans leur douleur, ils chanteront sur toi une élégie funèbre. “ Nul était comme Tyr, maintenant silencieuse ”. Par la surabondance de tes marchandises, tu enrichissais les rois de la terre. Mais te voilà brisée et jetée au fond des eaux ! Ta cargaison et ton équipage ont sombré avec toi. Les marchands étrangers se moquent de toi et tu inspires l’épouvante. C’en est fini de toi ! (Ézéchiel 27.29-36).

Les partenaires de Tyr sont consternés tandis que leurs concurrents se réjouissent de sa chute. Cette ville orgueilleuse s’était moquée de Jérusalem mais elle a reçu la monnaie de sa pièce. Sa fin définitive prendra du temps mais aura lieu et contraste avec la promesse de restauration d’Israël.

L’Éternel me dit : fils d’homme, dis au prince de Tyr : ton cœur s’est élevé et tu as proclamé : “ je suis un dieu et j’occupe ma place sur un trône divin au milieu de la mer. ” Mais tu n’es qu’un homme qui se prend pour un dieu et tu n’es pas un dieu mais tu te crois aussi sage que Dieu (Ézéchiel 28.1-2).

Dans le chapitre 28 la prophétie contre le prince de Tyr s’adresse à tous ceux qui ont régné sur cette ville-état. L’orgueil démesuré du prince de Tyr est à mettre en parallèle avec l’orgueil du roi de Babylone décrié par le prophète Ésaïe dans un chant funèbre parallèle à celui-ci (Ésaïe 14.11-15).

Voici, tu es plus sage que Daniel, rien de secret ne t’es caché. Par ton intelligence et ton extrême habilité, tu as amassé une immense fortune : de l’or et de l’argent, mais avec tes richesses, ton cœur s’est élevé. À cause de cela, j’amène contre toi des nations étrangères qui détruiront tes chefs-d’œuvre et ta splendeur. Ils te précipiteront dans le séjour des morts avec violence. Te prendras-tu pour un dieu devant celui qui te tue ? Non et tu mourras d’une mort misérable (Ézéchiel 28.3-10).

L’ingéniosité économique et politique du prince de Tyr avait réussi à faire de sa ville-état minuscule le centre d’un immense empire commercial qui exploitait les richesses de la terre mais sa prospérité lui est montée à la tête. Devenu orgueilleux, il se confronte à l’Éternel qui va lui envoyer une série d’envahisseurs : les Babyloniens, les Grecs, les croisés et enfin les arabes anéantiront Tyr à tout jamais.

L’Éternel me dit : fils d’homme, prononce une complainte contre le roi de Tyr et dis-lui : par ta grande sagesse et ta beauté parfaite, tu étais un modèle de perfection (Ézéchiel 28.11-12 ; cp Esaïe 14.13-14).

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires