Les études

01 avril 2022

#25 C’est Dieu qui fait justice (Proverbes 20.14-21.3)

Salomon savait bien remarquer les comportements très humains.

“ C’est une bien mauvaise affaire ”, dit l’acheteur, mais dès qu’il est parti, il se félicite de son achat (Proverbes 20.14).

Le client critique ce qu’il négocie pour en faire baisser le prix, puis il se félicite.

Il existe quantité de perles et de bijoux, mais les joyaux les plus précieux sont des lèvres qui dispensent la sagesse (Proverbes 20.15 ; cp Proverbes 3.14 ; 8.11).

Dire la bonne parole au bon moment est préférable à la richesse matérielle.

Prends son vêtement car il a cautionné autrui ; exige de lui des gages à cause des étrangers (Proverbes 20.16 : cp Proverbes 6.1-5 ; 11.15 ; 17.18 ; 27.13).

Le juge israélite autorise un créditeur à s’emparer du vêtement de celui qui a été assez fou pour se porter garant des dettes d’une personne non juive.

Au premier abord, le pain mal acquis est savoureux, mais par la suite, ta bouche sera pleine de gravier (Proverbes 20.17 ; cp Proverbes 9.17-18 ; Job 20.14).

La satisfaction immédiate d’un vol a souvent des conséquences fâcheuses.

Lorsque tu fais des projets, prends conseil, et ne te lance pas dans un combat sans une stratégie bien conçue (Proverbes 20.18 ; cp Proverbes 11.4 ; 15.22 ; 20.3 ; Luc 14.28-32).

Avant de se lancer dans un projet ou un conflit aux conséquences incertaines, il faut consulter des personnes avisées.

Celui qui colporte des ragots trahit des secrets ; ne fréquente donc pas un bavard (Proverbes 20.19 ; cp Proverbes 11.13 ; 16.8 ; 26.20).

Ne te lie pas avec un bavard parce que tôt ou tard il publiera tout ce qu’il sait sur toi.

Si quelqu’un maudit son père ou sa mère, son existence s’éteindra dans les ténèbres (Proverbes 20.20 ; cp Proverbes 13.9 ; Exode 2.17 ; Lévitique 20.9 ; Deutéronome 27.16).

Maudire ses parents est très grave et c’était un crime puni de mort par la loi de Moïse.

Un héritage acquis de façon malhonnête ne sera pas béni (Proverbes 20.21 ; cp Proverbes 19.26 ; 28.24).

Un être corrompu qui dépossède ses parents ou des  frères et sœurs, par violence ou par ruse.

Ne dis pas : “ Je me vengerai ! ” Confie-toi en l’Éternel et il te délivrera (Proverbes 20.22 ; cp Proverbes 24.29 ; 25.21 ; Deutéronome 32.35 ; Psaume 5.10-11 ; Romains 12.19 ; Exode 23.4).

Le croyant doit pardonner et c’est aux juges et à Dieu de faire justice.

C’est l’Éternel qui trace la voie d’un homme mais comment peut-il connaître son chemin ? (Proverbes 20.24 ; cp Proverbes 16.1,9 ; 19.21).

Comme je ne peux pas comprendre toutes mes incertitudes et angoisses, je dois me remettre entre les mains de Dieu car c’est lui l’auteur de mes circonstances.

Il est dangereux pour l’homme de réfléchir après avoir fait un vœu à l’Éternel et de le prendre à la légère (Proverbes 20.25 ; cp Ecclésiaste 5.4 ; Deutéronome 23.22-24).

Dieu n’apprécie pas nos élans religieux sentimentaux ; il veut une décision bien réfléchie.

La lampe de l’Éternel est l’esprit de l’homme qui sonde les profondeurs de l’être (Proverbes 20.27).

L’esprit de l’homme émane de Dieu. Il lui permet de prendre conscience de lui-même et lui sert de lampe pour sonder les tréfonds de son être et évaluer sa conduite morale.

La fierté des jeunes, c’est leur force et l’honneur des vieillards leurs cheveux blancs (Proverbes 20.29 ; cp Proverbes 16.31).

Vigueur et bonne santé sont le privilège des jeunes, sagesse et expérience de la vie celui des vieux.

Les plaies et les coups sont un remède contre le mal (Proverbes 20.30).

Si les avertissements ne corrigent pas une mauvaise conduite, un châtiment corporel s’impose.

Le cœur du roi est comme un cours d’eau entre les mains de l’Éternel : il le dirige comme il veut (Proverbes 16.1,9 ; 20.24 ; 19.21 ; 21.1).

Qu’ils soient bons ou mauvais, tous les dirigeants de la terre exécutent les décrets de Dieu.

L’homme croit qu’il a raison d’agir comme il le fait, mais c’est l’Éternel qui juge ses motivations (Proverbes 21.2 ; cp Proverbes 16.2 ; 17.3).

Je dois me laisser juger par l’enseignement moral et pragmatique des Écritures.

L’Éternel préfère la pratique de la justice et du droit aux sacrifices (Proverbes 21.3 ; cp Proverbes 16.6 ; 1Samuel 15.22 ; Esaïe 1.11-19 ; Osée 6.6 ; Michée 6.6-8 ; Matthieu 9.13 ; 12.7).

Salomon a offert une multitude de sacrifices, mais il savait ce que Dieu désire avant tout.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires