Les études

01 avril 2022

#24 Ceux qui sont sans scrupules (Proverbes 19.22-20.13)

La parole est facile et bien sûr, les promesses en l’air aussi.

On juge la bonne volonté d’un homme par ses intentions et mieux vaut un pauvre qu’un menteur (Proverbes 19.22).

Celui qui désire vraiment aider son prochain agira même si ses moyens sont faibles mais tel riche fait de belles promesses sans avoir jamais eu l’intention d’aider le traîne-misère.

Révérer l’Éternel mène à la vie, et comblé, on est à l’abri du malheur (Proverbes 19.23 ; cp Proverbes 1.7 ; 10.27).

Celui qui a une crainte respectueuse de Dieu obéit à ses commandements et a pleine confiance en lui, ce qui fait qu’il a aussi l’esprit tranquille et n’a rien à redouter.

Punis le moqueur. Punis le simple d’esprit et il deviendra sage. Reprends l’homme intelligent et il entendra raison (Proverbes 19.25 ; cp Proverbes 21.11 ; 13.1 ; 20.12 ; 15.11).

Ce proverbe est répété plus loin. Le moqueur est puni mais ne changera pas. Par contre le simplet tient compte de la punition et le sage a seulement besoin d’une mise en garde.

Mon fils, cesse d’écouter la réprimande puisque tu te détournes de la sagesse (Proverbes 19.27).

Il est hypocrite d’assister à des cours de sagesse si c’est pour les ignorer.

Qui se moque du droit est un témoin qui ne vaut rien ; la bouche des méchants dévore l’iniquité (Proverbes 19.28 ; cp Proverbes 6.12, 19 ; 14.5 ; 19.5, 9 ; Job 15.14, 16).

Les Proverbes tirent à boulets rouges sur les faux témoins car ils n’ont aucun scrupule.

Les moqueurs n’échapperont pas aux jugements divins et les insensés aux coups de bâton (Proverbes 19.29 ; cp Proverbes 29.1).

L’insensé qui résiste à la justice humaine subira le châtiment de Dieu.

Le vin est un moqueur et la boisson forte est turbulente, celui qui s’y livre n’est pas sage (Proverbes 20.1 ; cp Proverbes 23.20-21 ; 29-30 ; 31.4-5 ; 23.31 ; 31.6 ; Psaume 104.5).

« Trop boire noie la mémoire ». C’est ici la première mention des dangers de l’alcool. Qui en abuse n’est plus maître de lui, devient insolent et fait fi des commandements de Dieu.

La colère du roi est comme le rugissement du lion : celui qui l’irrite se fait du tort. Quand le roi siège au tribunal, il dissipe tout ce qui est mal d’un regard. Un roi sage chasse les méchants et les punit sévèrement. La bonté et la fidélité du roi protègent son trône et sa bonté assoit son pouvoir (Proverbes 20.2, 8, 26, 28 ; cp Proverbes 19.2 ; 16.10,12 ; 3.3-4).

Un gouvernement juste se soucie du bien-être de ses sujets au lieu de les exploiter. Il dit la vérité et il met hors d’état de nuire les malfaisants une bonne fois pour toutes.

Ne pas se mêler de querelles fait honneur à l’homme, mais l’insensé s’y jette à corps perdu (Proverbes 20.3 ; cp Proverbes 12.16 ; 17.14 ; 18.1 ; 22.10 ; Philippiens 4.5).

Les fortes têtes démarrent au quart de tour et se mêlent de ce qui ne les regarde pas.

En automne, le paresseux ne laboure pas ; au moment de la moisson, il voudrait récolter mais ne trouve rien (Proverbes 20.4 ; cp Proverbes 6.11 ; 10.5 ; 12.24).

Fuir le travail est la raison de vivre du fainéant, mais il devra en subir les conséquences.

Les pensées du cœur de l’homme sont comme des eaux profondes, mais le sage sait y puiser (Proverbes 20.5 ; cp Proverbes 18.4).

Les pensées du cœur sont d’une immense complexité mais l’homme avisé sait les trier.

Beaucoup font état de leur bonté, mais où trouver un homme loyal ? (Proverbes 20.6).

Les belles paroles s’envolent vite, mais on peut compter sur celles d’un homme droit.

Le juste a une conduite intègre, heureux sont ses enfants après lui ! (Proverbes 20.7; cp Esaïe 3.10).

Ces enfants ont eu la chance d’avoir appris à discerner le bien du mal.

Qui osera dire : “ J’ai purifié mon cœur, je suis pur de tout péché ” ? (Proverbes 20.9 ; Job 15.14,16).

Nul ne peut arriver à un état de parfaite pureté morale car le mal habite en nous. Même le petit enfant est un gros égoïste manipulateur qui fait des caprices et ramène tout à lui.

Dieu a en horreur ceux qui ont deux poids différents, deux mesures différentes et des balances faussées (Proverbes 20.10, 23 ; cp Proverbes 11.1 ; 16.1 ; Lévitique 19.36 ; Deutéronome 25.13-16).

Les commerçants indélicats possédaient deux jeux de poids et mesures selon qu’ils achetaient à un grossiste ou vendaient à un client, trompant l’un et l’autre.

Par ses actes, on voit déjà si la conduite de l’enfant sera pure et droite car l’Éternel a fait l’oreille pour entendre et l’œil pour voir (Proverbes 20.11-12 ; cp Proverbes 15.3 ; Psaume 94.9).

C’est avec nos sens qu’on devine l’adulte caché sous l’enfant car il n’essaie pas encore de se dissimuler. A plus forte raison, Dieu entend et voit tout.

N’aime pas trop le sommeil pour ne pas finir dans la pauvreté : garde tes yeux ouverts et tu auras de quoi te rassasier (Proverbes 20.13 ; cp Proverbes 6.9-11 ; 10.4-5 ; 19.15 ; 21.25 ; 2Thessaloniciens 3.10,13).

Les proverbes ainsi que le Nouveau Testament tirent à boulets rouges sur les paresseux.

févr. 06 2023

Émission du jour | Jean 3.1-13

Jésus et Nicodème : la nouvelle naissance

Nos partenaires