Les études

01 juillet 2022

#23 Projets de paix et non de malheur (Jérémie 29.4-30.11)

Le roi Sédécias envoie Éleasa et Guemaria en mission diplomatique à Babylone. Le premier est le frère d’Ahiqam qui a empêché le peuple de lyncher Jérémie et le second, l’un de ses protecteurs et peut-être même son frère. Jérémie profite de leur soutien pour faire connaître la volonté de Dieu aux exilés.

Voici ce que déclare le Dieu d’Israël, à tous les exilés : construisez des maisons, plantez des jardins et mangez-en les fruits, mariez-vous et ayez des enfants ! Multipliez-vous et ne diminuez pas en nombre. Recherchez la prospérité de la ville où je vous ai déportés, et priez l’Éternel en sa faveur, car de sa prospérité dépend la vôtre. Ne vous laissez pas tromper par vos prophètes, car je ne les ai pas envoyés, et ils disent des mensonges en mon nom. C’est seulement au bout de 70 ans que j’accomplirai la promesse de vous ramener dans votre pays, car j’ai conçu en votre faveur des projets de paix et non de malheur, afin de vous assurer un bel avenir plein d’espérance (Jérémie 29.4-11; cp 1Timothée 2.1,2).

Comme les faux prophètes prédisent aux exilés un retour imminent au pays, ces derniers refusent de prendre racine en Babylonie. Jérémie les exhorte donc fermement à s’installer pour 70 ans. Au terme de cet exil, les Israélites seront tellement prospères qu’il faudra les arracher à leur nouvelle patrie pour les ramener en Israël où doit s’accomplir leur destinée de peuple de Dieu. En attendant, les colons doivent s’armer de patience et attendre les temps et moments que Dieu a décidés. Ils doivent aussi se comporter en citoyens modèles, car c’est le devoir du peuple de Dieu d’appeler la bénédiction de Dieu sur la société dans laquelle il vit. Où que le croyant se trouve, il peut toujours envisager l’avenir avec sérénité.

Alors vous m’invoquerez et je vous exaucerai. Vous me chercherez de tout votre cœur, et je me laisserai trouver par vous. Je vous rassemblerai du milieu de toutes les nations où je vous ai dispersés, et je vous ramènerai dans votre pays, l’Éternel le déclare (Jérémie 29.12-14).

Invoquer Dieu et obtenir ses faveurs est une grâce accordée aux croyants. Cette prophétie s’est accomplie à l’époque d’Esdras et de Néhémie.

Voici ce que déclare l’Éternel concernant le roi et le peuple qui n’ont pas été déportés : j’envoie contre eux l’épée, la famine et la peste, et je les traiterai comme des figues pourries. Je ferai d’eux un sujet de malédiction partout où je les aurai chassés, parce qu’ils n’ont pas écouté mes paroles. Mais vous, captifs de Babylone, écoutez ma parole au sujet d’Achab et de Sédécias qui prophétisent des mensonges en mon nom, et qui commettent des adultères : je les livre à Nabuchodonosor qui les fera brûler vifs. Tu diras aussi à Shemaya : « tu as envoyé en ton propre nom des lettres au peuple de Jérusalem, et au prêtre Sophonie à qui tu as dit : pourquoi n’as tu pas puni Jérémie car il nous a fait dire : « l’exil sera long, bâtissez donc des maisons et plantez des jardins ! » Sophonie lut cette lettre à Jérémie, puis l’Éternel lui dit : fais dire aux exilés : l’Éternel déclare : je n’ai pas mandaté Shemaya et il prophétise des mensonges. Je vais sévir contre lui et ses descendants. Aucun d’entre eux ne subsistera, et lui ne jouira pas du bonheur que j’accorderai à mon peuple, car il a prêché la rébellion contre l’Éternel (Jérémie 29.15-32).

Les déportés prospéreront tandis que la plupart des Israélites qui sont encore au pays mourront lors de la seconde invasion babylonienne. Jérémie devait lutter contre les nombreux faux prophètes qui s’opposaient à lui. Heureusement, il bénéficiait du soutien de l’Éternel qui punit sévèrement trois d’entre eux.

Message que l’Éternel ordonna à Jérémie de consigner par écrit (Jérémie 30.1-2).

Rédigés juste avant la destruction de Jérusalem, les chapitres 30 à 33 sont le point d’orgue des prophéties de Jérémie, car ils développent l’avenir messianique glorieux d’Israël, et qui consolera les générations futures.

Le temps viendra, dit l’Éternel, où je ramènerai les captifs de mon peuple dans le pays que j’ai donné à leurs ancêtres, et ils le posséderont (Jérémie 30.3).

A moyen terme, Jérémie prophétise le retour des exilés babyloniens dans leur pays d’origine, mais aussi, à très long terme, leur retour de la grande diaspora à la fin des temps.

Voici ce que l’Éternel dit concernant Israël et Juda : Nous avons entendu des cris épouvantables. On croirait un homme qui enfante. Malheur ! Quel jour terrible ! Il n’y en a pas d’autre semblable à celui-là ! C’est un temps de détresse pour les descendants de Jacob, mais ils seront délivrés. Je briserai le joug pesant sur leurs épaules et j’arracherai leurs liens. Ils ne seront plus asservis aux étrangers, mais seront serviteurs de l’Éternel leur Dieu, et de David leur roi, que je leur donnerai (Jérémie 30.4-9 ; cp Osée 3.5).

Jérémie fait référence au jugement de la « grande tribulation », qui, à la fin des temps, enveloppera le monde entier, mais le peuple de Dieu sera délivré par le retour du Christ qui établira son royaume millénaire. Il est appelé « David » parce que c’est un titre dynastique, comme « pharaon » en Égypte ou « César » à Rome.

Toi, Israël mon serviteur, sois donc sans crainte !, déclare l’Éternel, car je te délivrerai de la terre d’exil. Tu reviendras et tu seras en sécurité sans que personne ne t’inquiète, car je suis avec toi et je te sauverai. Je jugerai toutes les nations parmi lesquelles je t’ai dispersé. Quant à toi, je te châtierai mais je ne te détruirai pas (Jérémie 30.10-11).

janv. 27 2023

Émission du jour | Nombres 31.1 – 35.8

Victoire sur Madian - Partage du Pays

Nos partenaires