Les études

01 juillet 2022

#22 L’asservissement des nations à Babylone (Jérémie 27.7-29.3)

Ces rois sont déjà sous la tutelle de Nabuchodonosor qui les a envahis, mais leurs représentants viennent voir Sédécias (597-587) pour préparer une révolte contre lui. Le mime prophétique de Jérémie a pour but de communiquer que la rébellion va se solder par l’asservissement total de toutes ces nations.

Elles seront assujetties à Nabuchodonosor, ainsi qu’à son fils et à son petit-fils, jusqu’à ce que vienne l’heure pour son pays d’être asservi à de puissantes nations (Jérémie 27.7).

Le fils de Nabuchodonosor est assassiné après deux ans de règne par le mari de sa sœur. Le fils de celle-ci règne quelques mois puis est éliminé par un autre beau-frère qui prend sa place. Il est succédé par son fils Balthazar, présent dans le livre de Daniel. Dans cette famille de mafiosi, on a la gâchette facile.

Si un peuple ne se soumet pas au roi de Babylone, je sévirai contre lui par l’épée, la famine et la peste, jusqu’à ce qu’il ait disparu. N’écoutez donc pas ceux qui disent que vous ne lui serez pas soumis, car c’est un mensonge pour que je vous chasse de votre pays et vous fasse périr. Mais je laisserai en paix dans son pays, la nation qui se soumettra à lui. Puis j’ai déclaré à Sédécias : acceptez le joug du roi de Babylone et vous aurez la vie sauve, car pourquoi devriez vous mourir, toi et ton peuple ? Je dis aussi aux prêtres et au peuple : n’écoutez pas les prophètes qui disent que les ustensiles du Temple seront ramenés de Babylone, car c’est faux. Si ce sont des prophètes authentiques, qu’ils prient l’Éternel pour que les objets précieux, restés dans le Temple et dans le palais du roi, ne partent pas eux aussi à Babylone ! (Jérémie 27.8-18).

Jérémie fut accusé de trahison parce qu’il prônait la capitulation alors que les faux prophètes affirmaient que Juda serait protégé par Dieu et que les Babyloniens rendraient tout ce qu’ils avaient déjà pillé (en 605).

Voici ce que déclare le Dieu d’Israël au sujet des objets précieux qui restent : Ils seront emportés à Babylone et y resteront jusqu’au jour où je les ferai rapporter et replacer en ce lieu (Jérémie 27.19-22).

Cette prophétie s’est littéralement accomplie comme le relate le livre d’Esdras (5.13-15 ; 6.15).

La quatrième année du règne de Sédécias, roi de Juda, le prophète Hanania, me dit dans le Temple, devant les prêtres et le peuple : Voici ce que déclare le Dieu d’Israël : Je brise le joug du roi de Babylone. Dans deux ans, jour pour jour, je ferai rapporter dans ce lieu tous les ustensiles du Temple que Nabuchodonosor a emportés à Babylone. Je ferai aussi revenir Yehoyaqin et tous les exilés de Juda. Jérémie répondit : Que l’Éternel fasse ainsi ! Cependant, tous les prophètes qui nous ont précédés ont annoncé la destruction de nombreux pays. Alors maintenant, si un prophète annonce la paix, il ne sera reconnu comme envoyé par l’Éternel que si sa prophétie s’accomplit (Jérémie 28.1-9 ; cp Jérémie 27.16-22 ; 52.31-34 ; Deutéronome 18.21-22).

Jérémie aurait voulu partager l’optimisme du faux prophète Hanania, mais il sait très bien que Yehoyaquin ne reviendra jamais de Babylone et les objets sacrés, pas avant longtemps.

Alors Hanania prit le joug que portait le prophète Jérémie, le brisa et dit devant tout le peuple : voici ce que déclare l’Éternel : Dans deux ans, jour pour jour, je briserai le joug que Nabuchodonosor fait peser sur toutes les nations. Alors Jérémie s’en alla. Après que Hanania eut brisé le joug, l’Éternel dit à Jérémie : va dire à Hanania : Voici ce que déclare l’Éternel : Tu as brisé un joug de bois, eh bien ! tu le remplaceras par un joug de fer ! (Jérémie 28.10-13).

Hanania, qui est jaloux de Jérémie, veut évidemment impressionner le peuple. Jérémie se retire car il n’a rien à ajouter à ce qu’il a déjà dit et il ne veut pas croiser le fer inutilement avec le faux prophète. Mais sur l’ordre de l’Éternel, il est obligé de retourner le voir pour lui annoncer son châtiment.

Le prophète Jérémie dit au prophète Hanania : ainsi parle le Dieu d’Israël : toutes ces nations seront assujetties à Nabuchodonosor ! l’Éternel ne t’a pas mandaté et tu dis des mensonges à ce peuple. C’est pourquoi l’Éternel déclare que cette année même tu mourras, car tu as incité le peuple à se révolter contre l’Éternel. Cette année-là, au septième mois, Hanania mourut (Jérémie 28.15-17).

On ne s’oppose pas à Dieu impunément et, ce que l’on sème, on le récolte.

Suite à la déportation du roi Yehoyakim, de ses ministres et des artisans, le prophète Jérémie envoya une lettre à tous les exilés à Babylone. Elle était portée par Éleasa et Guemaria, que Sédécias, roi de Juda, envoya à Nabuchodonosor (Jérémie 29.1-3 ; cp Jérémie 13.18).

mai 22 2024

Émission du jour | Job 39.1 – 41.2

Réponse de l'Éternel (suite)

Nos partenaires