Les études

20 juin 2022

#23 L’œuvre du « Défenseur » (Jean 16.1-24)

Les disciples seront les premiers à témoigner de la grâce de Dieu, mais Jésus les avertit qu’ils devront subir le fanatisme aveugle et meurtrier des hommes qui haïssent Dieu afin que, lorsque cela arrivera, ils ne perdent pas courage.

Je commence le chapitre 16.

Vous serez mes témoins, car depuis le commencement vous avez été à mes côtés. Je vous avertis d’avance pour vous préserver de toute chute. On vous exclura des synagogues et même l’heure vient où tous ceux qui vous mettront à mort s’imagineront rendre un culte à Dieu. Ils agiront ainsi parce qu’ils n’ont jamais connu ni mon Père ni moi. Je vous ai annoncé tout cela d’avance pour que vous vous rappeliez que je vous l’ai prédit. Je ne vous en ai pas parlé dès le début, parce que j’étais encore avec vous (Jean 16.1-4).

La présence de Jésus aux côtés des disciples les protège et les rassure car c’est lui qui subit la foudre des Juifs. Mais le Seigneur leur explique maintenant que la haine du monde contre Dieu et contre lui est la raison des persécutions qu’ils vont subir. Tant que Jésus jouissait de la faveur du peuple, les disciples n’auraient pas pu croire à une telle prédiction.

Maintenant, je vais auprès de celui qui m’a envoyé. Mais, à cause de ce que je vous ai dit, la tristesse vous envahit. Pourtant, il vaut mieux que je m’en aille car si je ne m’en vais pas, l’Accompagnateur ne viendra pas, mais si je m’en vais, je vous l’enverrai (Jean 16.5-6).

En apprenant que le moment de la séparation est venu, les disciples deviennent muets de tristesse. Mais il faut que Jésus meure, ressuscite et entre dans sa gloire pour qu’eux puissent être remplis du Saint Esprit et annoncer avec puissance la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.

Et quand le Saint Esprit sera venu, il convaincra le monde concernant le péché, la justice et le jugement, le péché parce qu’ils ne croient pas en moi (Jean 16.8).

L’Esprit reprend un homme dans sa conscience et le convainc de péché. Confronté à la justice de Dieu il entrevoit le jugement, ce qui provoque en lui une crise qui l’amène soit à se repentir et accepter Jésus comme sauveur, soit à l’endurcissement et la ruine. Quand un pécheur croit en Jésus, tous ses péchés sont pardonnés parce que expiés par sa mort. Mais rejeter Jésus, l’image vivante de la sainteté et de l’amour de Dieu, est le péché impardonnable.

Le Saint Esprit convaincra le monde concernant la justice, parce que je m’en vais auprès du Père et que vous ne me verrez plus (Jean 16.10).

Bien que le Saint et le Juste, Jésus fut condamné et mis à mort comme un malfaiteur. Par sa résurrection et son ascension dans la gloire, où il est assis à la droite de la majesté divine, il est déclaré éternellement le Juste, et cette justice s’étend à tous ceux qui se confient en lui.

Concernant le jugement parce que le prince de ce monde est jugé (Jean 16.11).

Satan est jugé par la croix qui a brisé sa domination car son royaume est désormais ouvert à la prédication de la bonne nouvelle de la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais elles sont trop lourdes à porter pour vous. Quand l’Esprit de vérité sera venu, il vous conduira dans la vérité tout entière et vous annoncera les choses à venir (Jean 16.12-13).

« La vérité entière » est révélée par l’Esprit de Dieu dans les écrits du Nouveau Testament. La tradition catholique ou les prétendues révélations de l’Esprit sont des illusions mensongères.

Le Saint Esprit manifestera ma gloire car il vous annoncera ce qui m’appartient. Tout ce que le Père possède m’appartient aussi (Jean 16.14-15).

Le Saint-Esprit révélera aux disciples la grâce, la vérité et la sainteté qui sont en Jésus. Il fera un commentaire de ses paroles et de son œuvre mais n’ajoutera rien de nouveau.

Dans peu de temps vous ne me verrez plus, puis encore un peu de temps et vous me reverrez parce que je vais au Père (Jean 16.16).

Jésus parle à nouveau de son départ imminent mais il est énigmatique pour forcer les disciples à réfléchir. Parce qu’il va au Père, il leur enverra le Saint-Esprit grâce à qui ils auront une communion vivante avec lui. Mais avant cela ils le reverront après la résurrection.

Je vous l’assure, vous allez pleurer et vous lamenter, mais le monde jubilera. Vous serez accablés, mais votre douleur se changera en joie. La femme qui enfante éprouve des douleurs mais lorsqu’elle a donné naissance, elle oublie son épreuve à cause de sa joie d’avoir mis au monde un enfant. Vous, de même, vous êtes maintenant dans la détresse mais je vous verrai de nouveau, alors votre cœur sera rempli de joie (Jean 16.20-22).

Jésus fait clairement allusion à ses souffrances, sa mort et résurrection, mais aussi à la Pentecôte et l’effusion du Saint Esprit.

Quand ce jour viendra, vous ne me poserez plus aucune question. Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera pour que votre joie soit complète (Jean 16.23-24).

C’est une référence à la Pentecôte car alors, les disciples comprendront pleinement la signification de la mort du Christ.

avril 19 2024

Émission du jour | Esther 8.1-17

Edit en faveur des Juifs

Nos partenaires