Les études

17 février 2023

23 – Les deux témoins (Apocalypse 11.3-13)

Au début de la Tribulation, le temple de Jérusalem sera reconstruit et fonctionnera avec l’aval de l’Antichrist. Mais ce dernier sera rendu furieux par les nombreux Juifs qui se convertiront à Jésus-Christ. Alors, vers le milieu de la Tribulation, il mettra fin au culte des Juifs, profanera leur temple, se déclarera Dieu et exigera qu’on l’adore (Daniel 9.27 ; 12.11 ; Matthieu 24.15 ; 2Thessaloniciens 2.4 ; Apocalypse 13.15). Suite à ce retournement de l’Antichrist, le peuple de Dieu, Juifs et non-Juifs, sera sévèrement persécuté jusqu’à la fin de la Tribulation (Matthieu 24.15-20 ; Zacharie 13.8-9).

Je confierai à mes deux témoins revêtus de sacs la mission de prophétiser pendant mille deux cent soixante jours. Ces deux témoins sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la Terre (Apocalypse 11.3-4 ; cp Zacharie 3.8-10 ; 14.1-14).

Les prophètes portaient souvent un vêtement de poils de chèvre ou de chameau (Ésaïe 20.2 ; 2Romains 1.8 ; Zacharie 13.4 ; Matthieu 3.4), symbole de deuil et de repentance. Les deux témoins nommés par Jésus porteront cette toile grossière parce que la Tribulation sera une période de sévères châtiments qui détruiront la terre et ses habitants. Les témoins prêcheront la repentance et la foi en Jésus. Leur prédication déclenchera un mouvement de réveil spirituel sans précédent et accomplira plusieurs prophéties. L’un des deux témoins est peut-être Élie à cause d’une prophétie de Malachie (3.23) et une parole de Jésus (Matthieu 17.11-13). Quant au second, il se peut que ce soit Moïse car il est apparu avec Élie aux côtés de Jésus lors de la transfiguration. De plus, la tradition juive dit qu’un jour, Élie et Moïse reviendront sur terre.

Si quelqu’un veut faire du mal aux deux témoins, un feu jaillit de leur bouche et consume leurs ennemis et c’est ainsi qu’ils mourront. Ces témoins peuvent empêcher la pluie de tomber durant tout le temps où ils prophétiseront. Ils ont aussi le pouvoir de changer les eaux en sang et de frapper la terre de toutes sortes de plaies aussi souvent qu’ils le voudront (Apocalypse 11.5-6).

Tout comme Élie et Moïse, les deux témoins avertiront l’humanité que de terribles jugements doivent encore avoir lieu et de la nécessité de se repentir. Dieu authentifiera leur message en les rendant invincibles. La sécheresse et l’eau potable devenue empoisonnée exacerberont les souffrances de l’humanité. Détestés et redoutés, on cherchera à les supprimer, mais ceux qui essayeront seront transformés en torches vivantes (cp 2Rois 1.10).

Mais lorsque les deux témoins auront achevé leur ministère, la bête qui monte de l’abîme combattra contre eux, les vaincra et les tuera (Apocalypse 11.7).

À la fin des trois ans et demi de témoignage, Dieu retirera la protection surnaturelle aux deux témoins qui seront alors mis à mort par l’Antichrist lui-même.

Leurs cadavres resteront exposés sur la place de la grande ville qui porte les noms symboliques de Sodome et d’Égypte (Ésaïe 1.10), où leur Seigneur a été crucifié. Des gens de tout peuple, de toute tribu, de toute langue et nation regarderont leurs cadavres pendant trois jours et demi et refuseront qu’ils soient enterrés. Les habitants de la terre se réjouiront à cause de leur mort et échangeront des cadeaux car ces deux prophètes leur auront causé bien des tourments (Apocalypse 11.8-10 ; cp Psaume 79.2-3).

Les deux qualificatifs que donne Jean à Jérusalem expriment la méchanceté et l’idolâtrie de ses habitants. Dans l’Antiquité, ne pas enterrer le cadavre d’un ennemi était le comble de l’ignominie et la loi de Moïse l’interdisait aux Israélites (Deutéronome 21.22-23). Les images en boucle de leurs cadavres feront le tour du monde et les habitants se réjouiront avec l’Antichrist de leur mort à cause de la sécheresse et de leur message de repentance et de jugement, et le diable en profitera pour se déguiser en Père Noël. C’est ici la seule fois dans l’Apocalypse où il y a des réjouissances mais elles sortent tout droit des antres de l’enfer.

Mais au bout des trois jours et demi, un esprit de vie venu de Dieu entra en eux et les témoins se redressèrent. Alors, tous les assistants furent terrorisés. Ils entendirent aussi une voix puissante venant du ciel qui dit aux témoins : “ Montez ici ! ” ; et ils montèrent au ciel dans la nuée sous les regards de leurs ennemis (Apocalypse 11.11-12 ; cp 2Rois 2.11 ; Ézéchiel 37.9-10 ; Actes 1.9).

Les réjouissances païennes cessent brutalement et font place à la consternation, car non seulement les témoins ressuscitent, mais on entend une voix et on observe leur ascension qui rappelle celle d’Élie et de Jésus (2Rois 2.11 ; Actes 1.9). Les témoins ne témoigneront plus, parce que ce serait inutile (Luc 16.31), et le temps de grâce et de la repentance est terminé.

Au même moment, un énorme tremblement de terre fit s’effondrer la dixième partie de la ville et fit périr sept mille hommes. Les survivants furent saisis d’effroi et rendirent gloire au Dieu du ciel (Apocalypse 11.13 ; cp Matthieu 27.51).

juin 21 2024

Émission du jour | Psaumes 1.1

Voici l’homme heureux

Nos partenaires