#02 La Généalogie de Jésus, côté Joseph (Matthieu 1.2-23)

La généalogie est un document important qui permet d’identifier un individu dans le temps. Matthieu introduit Jésus comme fils de David car il faut qu’il soit de sa lignée pour être roi d’Israël et fils d’Abraham car Dieu avait promis que toutes les nations seraient bénies en l’un de ses héritiers (Genèse 22.18; Galates 3.16).

La généalogie de Matthieu concerne la lignée de Joseph, l’époux légal de la vierge Marie. Alors que les filiations bibliques comprennent très peu de femmes, celle-ci en a 5 : la vierge Marie et 4 autres. Ruth est une moabite vertueuse et l’arrière grand-mère du roi David. Les trois autres, par contre, trempent dans des histoires sordides. Tamar s’est déguisée en prostituée pour commettre un inceste avec Juda. Rahab est aubergiste et prostituée à Jéricho, et Bath-Shéba a donné naissance à Salomon suite à un adultère avec David.

La généalogie comprend aussi certains hommes qui méritent plutôt le pénitencier que de figurer parmi les ancêtres du Christ. L’Éternel nous rappelle ainsi qu’il est le Dieu de tous les êtres humains, que dans sa souveraineté il choisit qui il veut et que de la prostituée aux grands rois en passant par les hommes les plus pieux, nous sommes tous pervertis. Mais c’est justement pour cela qu’il a envoyé son Fils. Jésus a dit : « Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » (Matthieu 9.13).

Un certain Jéconia figure dans la généalogie bien que Dieu ait dit : « Nul de ses descendants ne s’assoira sur le trône de David » (Jérémie 22.30). Il s’agit de la lignée de David par Salomon. Oui, mais comme Jésus a été conçu par le Saint Esprit et né de la vierge, l’interdiction ne le concerne pas.

La généalogie de Luc donne la filiation de Jésus jusqu’à Marie mais au lieu de passer par Salomon, ancêtre de Joseph, elle passe par Nathan, un autre fils du roi David et ancêtre de Marie.

Jésus appartient à deux lignées royales et, par Marie, il a pleinement le droit de s’asseoir sur le trône, tout cela pour montrer l’importance considérable que revêtent les généalogies.

La lignée du Christ selon Matthieu se termine par :

« Jacob eut pour descendant Joseph, l’époux de Marie, qui donna naissance à Jésus » (Matthieu 1.16).

Ce verset rompt avec les 14 précédents où il est dit qu’un homme engendra un fils. Alors qu’on aurait dû avoir : « Joseph qui engendra Jésus », on a : « Marie, qui donna naissance à Jésus », parce que Joseph n’est pas le père de Jésus-Christ et n’a strictement rien à voir avec sa venue au monde.

La naissance miraculeuse du Messie est l’accomplissement d’une prophétie mais peu de gens y croient parce qu’ils adhèrent à une philosophe rationaliste qui rejette le surnaturel.

Le seul Jésus historique dont nous avons le récit exact selon ses contemporains est celui qui naquit d’une vierge. Lui seul remplit les conditions nécessaires pour être roi d’Israël et lui seul a accompli les prophéties de l’Ancien Testament concernant la venue, la vie et la mort du Messie.

« Voici dans quelles circonstances Jésus-Christ vint au monde : Marie, sa mère, était liée légalement à Joseph ; or elle se trouva enceinte par l’action du Saint-Esprit, avant qu’ils n’aient vécu ensemble. Joseph, son futur mari, ne voulant pas la livrer au déshonneur, proposa de rompre son engagement sans en ébruiter la raison » (Matthieu 1.18-19).

Joseph et Marie vivaient éloignés l’un de l’autre et un jour quelqu’un dit à Joseph que son épouse légale est enceinte. Zut alors ! Ne voulant pas faire de tort à Marie, Joseph décide donc de la quitter discrètement par une répudiation privée en présence de deux témoins.

« Alors que Joseph réfléchissait comment rompre sans bruit avec Marie, un ange du Seigneur lui apparut en rêve et lui dit : ne crains pas de prendre Marie pour femme, car l’enfant qu’elle porte vient de l’Esprit Saint. Elle donnera naissance à un fils, tu l’appelleras Jésus. C’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1.20-21).

« Jésus » veut dire « l’Éternel sauve ». Jésus n’est pas descendu du ciel pour chasser les Romains mais pour sauver les hommes de la condamnation éternelle, les réconcilier avec son Père et leur donner la vie éternelle. Selon le récit des évangiles, je suis confronté à la divinité du Christ. Soit il est le Fils éternel de Dieu conçu dans le sein de la vierge Marie par l’action du Saint-Esprit, soit il est l’enfant illégitime d’un père inconnu. Il me faut choisir. Matthieu continue et dit :

« Tout cela arriva pour que s’accomplît cette parole du Seigneur, transmise par le prophète : voici, la jeune fille vierge sera enceinte. Elle enfantera un fils qu’on appellera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu est avec nous » (Matthieu 1.22-23).

Dans son évangile, Matthieu dit plusieurs fois que la naissance du Christ est l’accomplissement d’une prophétie. Celle-ci est d’Ésaïe qui a aussi écrit que le Messie sera appelé…

« …Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Ésaïe 9.5).

< #01 Introduction- (Matthieu 1.1) [^] Revenir aux études #03 La visite des rois mages (Matthieu 1.24-2.15) >