Les études

01 juillet 2022

#19 L’Éternel est notre justice (Jérémie 23.1-23.22)

Yehoyakîn a eu plusieurs fils (1Chroniques 3.17-18), mais aucun n’est devenu roi. C’est son oncle Sédécias qui lui succéda (2Rois 24.17). La lignée de David par Salomon se termine avec Yehoyakin que l’Éternel a maudit. Joseph, le mari de la vierge Marie descend de cet homme, mais il n’est pas le père de Jésus. Marie, par contre, descend de Zorobabel gouverneur de Juda après l’exil, qui est issu de David par Nathan, frère de Salomon. Jésus, fils de Marie, a donc le droit légal de régner sur Israël et un jour, il montera sur le trône.

Malheur aux bergers qui dirigent mon peuple et le perdent. Vous avez dispersé mon troupeau de brebis ; au lieu de veiller sur elles, vous les avez chassées ! Eh bien, je vous punirai à cause de vos actions méchantes, dit l’Éternel (Jérémie 23.1-2).

Le roi est le berger de son peuple, mais ceux qui ont succédé à Josias ont exploité le troupeau au lieu de le soigner. L’Éternel, le vrai propriétaire, traitera ces méchants bergers comme ils le méritent.

Moi, je rassemblerai ce qui reste de mes brebis dispersées dans tous les pays où je les ai chassées, je les ramènerai dans leur propre prairie où elles se multiplieront. J’établirai des bergers qui prendront soin d’elles. Elles n’auront plus de crainte et ne seront plus battues, et plus aucune d’elles ne manquera jamais, dit l’Éternel (Jérémie 23.3-4).

L’Éternel ramènera les Israélites exilés en Israël et il choisira des bergers humains dignes de les conduire. Il s’agit de Zorobabel, Néhémie, et Esdras, en particulier. Puis un jour viendra Le Berger par excellence.

Le jour vient, où je susciterai à David un germe juste : il régnera avec sagesse et il exercera le droit et la justice dans le pays. En ce jour, Israël sera sauvé et en sécurité. Le nom du germe sera : “ l’Éternel est notre justice ” (Jérémie 23.5-6 ; cp Esaïe 4.2 ; Zacharie 3.8 ; 6.12 ; Jérémie 33.16).

Jésus, le bon berger, est également appelé « germe » par Ésaïe et Zacharie. Un jour, il établira son règne sur terre, établira la justice, unifiera le peuple de Dieu, et lui procurera paix et sécurité. Ce sera l’inverse de ce qui avait lieu au moment de cette prophétie sous le règne du minable et idolâtre Sédécias.

Des jours viennent, dit l’Éternel, où l’on ne dira plus : “ L’Éternel est vivant, lui qui a fait sortir d’Égypte les Israélites ”, mais l’on dira : “ L’Éternel est vivant, lui qui a ramené la descendance d’Israël du pays du nord et de tous les pays où il l’avait chassée. ” Et elle vivra dans son pays (Jérémie 23.7-8 ; cp Jérémie 16.14-15).

Dans sa vision prophétique, Jérémie voit déjà le retour des Israélites de Babylone, mais aussi le retour de tous les Juifs de la diaspora au début de l’ère messianique.

Au sujet des prophètes : mon cœur est brisé et mes membres tremblent. Je titube à cause des saintes paroles de l’Éternel. Le pays est rempli d’idoles et on pratique l’adultère avec la femme de son prochain et à cause de la sécheresse, les pâturages sont desséchés (Jérémie 23.9-10a).

Les faux prophètes étaient nombreux sous les quatre derniers rois de Juda. Jérémie est affligé parce qu’ils trompent son peuple et le châtiment qu’il annonce lui donne le vertige, surtout que le pays souffre déjà d’une terrible sécheresse qui est un jugement de Dieu.

Prophètes et prêtres font le mal. Ils pratiquent l’injustice et la méchanceté jusque dans mon temple. Leurs actes les pousseront dans les ténèbres ; ils y tomberont l’année où je ferai venir le malheur sur eux. Les prophètes d’Israël nord disaient des bêtises au nom de Baal et ils égaraient mon peuple, mais les prophètes de Jérusalem sont horribles car ils pratiquent l’adultère, le mensonge en mon nom, et il encouragent à faire le mal en sorte que nul ne se détourne de sa méchanceté. Eux et les habitants du pays sont tous devenus pour moi comme Sodome et Gomorrhe (Jérémie 23.10b-14).

Jérémie établit une comparaison entre les anciens prophètes de Baal qui disaient n’importe quoi, et les faux prophètes qui sont bien plus odieux, car ils trompent le peuple de Juda au nom de l’Éternel et mènent une vie dépravée qui encourage le relâchement des mœurs de toute la nation.

Puisque les prophètes agissent ainsi, je vais leur faire boire des eaux empoisonnées, car ce sont eux qui ont introduit les mauvaises mœurs dans tout ce pays. N’écoutez pas les paroles de ces prophètes, car leurs révélations sortent de leur imagination et non de l’Éternel. A ceux qui me méprisent, ils disent : “ vous aurez la paix”; et à ceux qui suivent leur propre cœur ils disent : “ il ne vous arrivera aucun mal”. Mais qui assiste au conseil de l’Éternel et qui entend sa parole ? (Jérémie 23.15-18).

Par leurs discours trompeurs, les faux prophètes chatouillent les oreilles du peuple et le bercent d’illusions. Par contre, les prophètes authentiques reçoivent des révélations de l’Éternel et prêchent la repentance.

La tempête de l’Éternel se lève ; sa fureur éclate, et ne se calmera pas avant qu’il n’ait accompli et exécuté ses desseins. Vous le comprendrez plus tard. Je n’ai pas mandaté ces prophètes, car si je leur avais parlé, ils annonceraient mes paroles à mon peuple, et le détourneraient de ses mauvaises actions (Jérémie 23.19-22).

mai 17 2024

Émission du jour | Job 33.14 – 34.37

La justice de Dieu d'après Élihou

Nos partenaires