Les études

21 juillet 2022

#17 Le Berger de l’Éternel (Zacharie 13.9-14.8)

Cette épée personnifiée représente Rome, tandis que le berger est le Messie. Ce verset prouve que Dieu a ordonné sa mort, et qu’elle était donc conforme à sa volonté. Cependant, les Israélites sont responsables de ce meurtre, car il fut orchestré par les chefs religieux et favorisé par le peuple. Jésus mort, ses disciples furent dispersés, et plus tard les deux tiers de la population furent soit tuée soit vendue comme esclave. Cependant, l’Éternel posera sa main protectrice sur les humbles attachés au Berger.

 Je ferai passer le tiers qui survivra par le feu ; je l’épurerai comme on épure l’argent, et je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Ce tiers m’invoquera et je l’exaucerai. Je dirai : “ c’est mon peuple. ”  Et lui dira : “ L’Éternel est mon Dieu ” (Zacharie 13.9 ; cp Esaïe 65.24 ; Romains 11.5, 26).

Le tiers qui a survécu à la destruction de Jérusalem devra encore être purifié pour devenir le vrai peuple de Dieu. Ce n’est que lors de la seconde venue de Jésus, à la fin des temps, que le petit reste d’Israël le reconnaîtra comme son Messie, Sauveur et Seigneur.

Voici venir le jour de l’Éternel, où dans les murs mêmes de Jérusalem, on partagera tes dépouilles. J’assemblerai toutes les nations devant toi pour te combattre. La ville sera prise, les maisons saccagées et les femmes violées, la moitié de la ville partira en exil, mais le reste du peuple subsistera (Zacharie 14.1-2 ; Esaïe 13.16 ; Jérémie 30.5-7 ; Lamentations 5.11 : Daniel 9.27 ; 11.31 ; Matthieu 24.15).

Le jour de l’Éternel commence avec les sept ans de Tribulation et après l’enlèvement de l’Église. La mise à sac de la ville aura lieu au milieu des sept ans. Lâchement trahi par l’Antichrist qui avait garanti sa sécurité, Israël n’aura pas le temps de réagir. Les troupes ennemies contrôleront la ville et se partageront le butin dans ses rues. La moitié des habitants seront déportés et les survivants emprisonnés sur place. Mais comme pour les guerres d’indépendance, du Sinaï, des six jours, et du Yom Kippour (1948-1949 ; 1956 ; 1967 ; 1973), les Israélites prisonniers dans Jérusalem seront soutenus par les Juifs de la diaspora, et se réarmeront en secret. Et vers la fin de la tribulation, ils mèneront contre l’occupant une guérilla efficace. Rendu fou de rage, l’Antichrist lancera ses armées qui envahiront la Palestine, mais l’Éternel interviendra.

Puis l’Éternel viendra combattre ces nations comme quand il combat au jour de la bataille (Zacharie 14.3 ; Esaïe 42.3 ; Apocalypse 19.11-21).

Souvent, dans les visions des prophètes, les événements se télescopent sans tenir compte du temps qui les sépare. Zacharie voit ici l’intervention de l’Éternel dans la bataille d’Armageddon à la fin de la tribulation.

En ce jour-là, il posera ses pieds sur le mont des Oliviers, en face de Jérusalem, du côté du levant. Le mont des Oliviers se fendra en deux d’est en ouest, et une immense vallée se creusera entre les deux. Une moitié du mont reculera au nord et l’autre moitié au sud. Vous fuirez alors dans la vallée qui s’étendra jusqu’à Atzel ; vous fuirez comme lors du tremblement de terre (750 av. J-C ; Amos 1.1), du temps d’Ozias, roi de Juda. Puis l’Éternel mon Dieu viendra, et tous les anges avec lui (Zacharie 14.4-5 ; cp Zacharie 12.2-9 ; Ezéchiel 11.23 ; Actes 1.10-12 ; Juges 5.5 ; Psaume 68.9 ; Nahoum 1.5 ; 1Rois 19.11 ; 1Thessaloniciens 3.13 ; Matthieu 25.31 ; Apocalypse 19.21).

Au moment de l’invasion babylonienne, l’Éternel avait quitté Juda à partir du mont des Oliviers, et Jésus aussi, lors de son ascension dans les cieux. La description de Zacharie rappelle la descente de l’Éternel sur le mont Sinaï et la partition de la mer Rouge. La vallée qui s’est miraculeusement creusée, va de Jérusalem à la plaine du fleuve Jourdain. Cette voie permettra aux habitants de Jérusalem de fuir la ville, direction Atzel (ou Beth-Haëtsel), un village au pied du versant est du mont des Oliviers. C’est dans la vallée que Jésus rejoindra son peuple, tandis que l’Éternel se vengera de ses ennemis. Ils sont d’ailleurs en très mauvaise posture, car leurs moyens de communication sophistiqués sont brouillés par l’Éternel et inutilisables.

En ce jour-là, il n’y aura pas de lumière car les astres s’éteindront. Ce jour unique est connu de l’Éternel seul. Il ne sera ni jour ni nuit, mais le soir, la lumière brillera (Zacharie 14.6-7 ; cp Esaïe 60.19 ; Apocalypse 21.23).

Une pénombre surnaturelle permettra aux habitants de fuir Jérusalem. Mais le soir, un jour éclatant se lèvera car le peuple de Dieu sera éclairé par le Messie, tandis que la région, et peut-être le monde, sera dans les ténèbres (Joël 4.15 ; Esaïe 13.10 ; Matthieu 24.29 ; Apocalypse 6.12, 13).

En ce jour-là, des eaux vives jailliront de Jérusalem, et couleront moitié vers la Mer Morte et moitié vers la Méditerranée, été comme hiver (Zacharie 14.8 ; cp Esaïe 35.1 ; Ezéchiel 47.1-2 ; Joël 3.18).

mai 28 2024

Émission du jour | Galates 1.11-24

Témoignage de Paul - Son apostolat

Nos partenaires