Les études

04 juillet 2022

#17 La foi de Josué, de Rahab et d’autres (Hébreux 11.31-12.3)

Jéricho était entourée d’énormes structures imprenables, mais Josué a foi en Dieu et fait ce qu’il lui demande et qui a dû paraître ridicule aux habitants de Jéricho. Son armée doit marcher autour de la ville six jours de suite et sept fois le septième jour, puis les prêtres doivent sonner de la trompette et le peuple pousser un grand cri, et les murailles s’effondreront d’elles-mêmes comme un château de cartes. Et c’est bien ce qui est arrivé.

Par la foi, Rahab la prostituée n’est pas morte avec les incrédules, car elle a été bienveillante envers les Israélites envoyés en éclaireurs (Hébreux 11.31 ; cp Josué 2.1-21 ; Matthieu 1.5).

Rahab et ses compatriotes savaient que l’Éternel est le vrai Dieu et qu’il ouvrait la marche de son peuple par des miracles, mais seule Rahab se déclare pour lui. Elle sauva toute sa famille avec elle, se joignit au peuple de Dieu, épousa un Israélite de la tribu de Juda, et prit place dans les rangs des ancêtres de Jésus-Christ.

Que dire encore ? Le temps me manque si je voulais parler de Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, Samuel et des prophètes. Par la foi, ils ont conquis des royaumes, exercé la justice, obtenu la réalisation de promesses, fermé la gueule des lions, éteint la puissance du feu, échappé à l’épée, ont été guéris de la maladie, vaillants à la guerre, et mis en fuite des armées ennemies. Des femmes ont vu leurs morts ressuscités (Hébreux 11.32-35a ; cp Juges 4.6 ;6 ; 11 ; 13 ; 1Samuel 7.15 ; 2Samuel 8.1, 15 ; 1Rois 3.16, 8 ; 17.17-23 ; 2Rois 4.18-37 ; Daniel 3.20-26 ; 6.22).

Les six hommes mentionnés sont importants dans l’histoire d’Israël. Ce sont les prophètes Élie et Élisée qui ont ressuscité des jeunes adolescents. Mais parfois c’est au travers des afflictions que se manifeste la foi.

Mais d’autres furent torturés et refusèrent d’être délivrés afin d’obtenir une meilleure résurrection (Hébreux 11.35b ; 2Maccabées chapitres 6-7 ; Jean 15.20 ; 16.33 ; Luc 14.33).

Selon le second livre des Maccabées, Éléazar et sept frères furent mis à mort avec leur mère. On leur a offert d’être libérés s’ils reniaient leur foi, mais ils ont refusé en disant qu’ils voulaient une meilleure résurrection.

D’autres encore ont enduré les moqueries, le fouet, ainsi que les chaînes et la prison. Certains furent lapidés, torturés, sciés en deux, mis à mort par l’épée. D’autres ont mené une vie errante, vêtus de peaux de moutons ou de chèvres, dénués de tout, persécutés et maltraités, eux dont le monde n’était pas digne. Ils ont erré dans les déserts et sur les montagnes, vivant dans les cavernes et les antres de la terre (Hébreux 11.36-38 ; cp Genèse 39.20 ; Jérémie 20.2 ; 1Rois 18. 4, 13 ; 19.4, 9, 10,13 ; 2Rois 21.16 ; 2Chroniques 24.21 ; Matthieu 23.35, 37 ; Luc 11.49 ; 1Pierre 4.12, 13).

On peut citer Joseph et Jérémie. Le prêtre Zacharie et Jérémie furent lapidés et Ésaïe fut scié en deux. Les prophètes fuyaient dans les déserts, exposés à toutes les privations. Au temps d’Élie beaucoup furent exécutés.

Bien que Dieu ait approuvé tous ces gens à cause de leur foi, aucun d’eux n’a reçu ce qu’il leur avait promis. Ils ne devaient donc pas parvenir sans nous à la perfection, parce que Dieu avait prévu quelque chose de meilleur pour nous (Hébreux 11.39 ; cp 1Pierre 1.10-11).

Le meilleur est la Nouvelle Alliance dans le sang du Christ. À leur mort, les croyants de l’Ancienne Alliance allaient au paradis mais pas dans le séjour des morts. Ce n’est qu’après la mort de Jésus qu’ils sont allés au ciel et ont connu l’état parfait, la félicité éternelle et la communion avec Dieu. Aujourd’hui, par contre, quand un croyant meurt, il va directement au ciel. C’est ensemble, que tous les rachetés de tous les siècles hériteront des promesses du Millénium. L’auteur dit donc à ses lecteurs que leur situation spirituelle est bien supérieure à celle des Juifs qui sont sous la Loi, car les rites lévitiques leur rappellent sans cesse la présence du péché.

C’est pourquoi, nous aussi qui sommes entourés d’une telle foule de témoins, débarrassons-nous de tout fardeau, et du péché qui nous entrave si facilement, et poursuivons avec persévérance la course qui est devant nous (Hébreux 12.1 ; 1Corinthiens 9.24-27).

Celui qui participe à une épreuve sportive se déleste de ce qui pourrait l’encombrer, le freiner ou le distraire. Les Juifs qui se sont engagés dans la vie chrétienne doivent se comporter comme s’ils étaient dans une course. Ils doivent se désencombrer de tous les rites du judaïsme et persévérer comme les héros de la foi.

Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection. Parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée, il a enduré la mort sur la croix, méprisé la honte d’un tel supplice, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. Considérez, en effet, celui qui a enduré de la part des pécheurs une si grande opposition contre lui, pour que vous ne cédiez pas au découragement (Hébreux 12.2-3 ; cp Romains 8.17 ; Philippiens 2.5-11).

mai 28 2024

Émission du jour | Galates 1.11-24

Témoignage de Paul - Son apostolat

Nos partenaires