Les études

20 juin 2022

#17 Désir de David de construire un Temple à l’Éternel (2 Samuel 7.4-8.15)

Une fois bien installé sur le trône, David veut construire un temple à l’Éternel.

« Mais la nuit suivante l’Éternel dit à Nathan : dis à David : je t’ai pris dans les pâturages pour faire de toi le chef de mon peuple. Je t’ai débarrassé de tous tes ennemis et je te ferai un nom glorieux. Je t’accorderai une existence paisible et je te constituerai une dynastie. Quand tu rejoindras tes ancêtres décédés, j’établirai l’un de tes descendants pour te succéder et j’affermirai son autorité. C’est lui qui construira un temple en mon honneur. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ; s’il fait le mal, je le corrigerai mais je ne lui retirerai jamais ma faveur » (2Samuel 7.4-15).

Le désir de David part d’une bonne intention mais Dieu n’en veut pas parce que David est un homme de guerre qui combat constamment et qui verse beaucoup de sang. Salomon, par contre, sera un homme de paix et il faut un temps de tranquillité pour construire le temple.

« Je rendrai stable ta dynastie et ta royauté et ton trône sera inébranlable pour toujours. Nathan rapporte à David toutes ces paroles » (2Samuel 7.16-17).

« Pour toujours » décrit une « période indéterminée » avec une issue garantie, mais il peut y avoir des interruptions. La promesse de Dieu à David est réalisée en Jésus, car parlant du fils qu’elle enfantera, l’ange Gabriel dit à Marie : « Il sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera éternellement sur le peuple de Jacob et son règne n’aura pas de fin » (Luc 1.32-33).

« Alors David adressa cette prière à l’Éternel : Seigneur, qui suis-je pour que tu m’aies fait parvenir où je suis ? Et en plus, tu fais encore à ton serviteur des promesses pour l’avenir lointain de sa dynastie. C’est parce que tu l’as décidé que tu accomplis ces grandes choses. Que tu es grand, Éternel Dieu ! Il n’existe pas d’autre Dieu que toi. Il n’y a aucune nation comme Israël, que des dieux soient allés libérer pour en faire leur peuple en accomplissant pour eux des prodiges. Maintenant Éternel, veuille accomplir tes promesses, ainsi tu seras éternellement exalté. Tes paroles sont vraies et tu as promis ce bonheur à ton serviteur. Veuille donc bénir ma dynastie pour qu’elle subsiste à jamais car c’est par ta bénédiction qu’elle sera bénie à jamais ! » (2Samuel 7.18-29).

David est rempli d’une crainte respectueuse et de reconnaissance envers l’Éternel car il sait bien que c’est dans sa souveraineté que Dieu a choisi Israël pour peuple, et lui pour roi. David accepte par la foi les promesses extraordinaires et irrévocables que Dieu lui fait.

Nous arrivons maintenant au chapitre 8 qui raconte les guerres qui ont précédé ces promesses dynastiques.

« David vainc les Philistins, arrache leur capitale et leur hégémonie. Il bat aussi les Moabites. Il fait coucher les prisonniers par terre et les mesure au cordeau. Il fait mettre à mort deux longueurs de cordeau d’hommes sur trois et accorde la vie sauve aux autres. Ainsi, les Moabites furent assujettis à David et lui payèrent un tribut » (2Samuel 8.1-2).

David avait toujours entretenu des relations amicales avec les Moabites. La raison de cette soudaine cruauté n’est pas donnée mais est sans doute due à une insulte ou une trahison.

« Alors qu’il est en campagne pour établir sa domination sur le Haut-Euphrate, David écrase le roi de Tsoba. Les Syriens de Damas envoient 22 000 hommes à son secours, mais David les bat puis installe des garnisons et des gouverneurs sur le territoire des Syriens qui dès lors lui sont assujettis et doivent lui payer un tribut. L’Éternel donne partout la victoire à David. Il apporta à Jérusalem des boucliers d’or et une grande quantité d’airain » (2Samuel 8.3-8).

Tsoba est un petit royaume tributaire du roi de Damas qui est à la tête d’une fédération araméenne de cités-états.

« Quand le roi de Hamath apprend que David a battu le roi de Tsoba, il lui envoie son fils Yoram pour le féliciter car il lui faisait constamment la guerre. Yoram apporte des objets d’argent, d’or et de bronze que David consacre à l’Éternel avec le butin qu’il a déjà ramené des Édomites, Moabites, Ammonites, Philistins, Amalécites et Syriens » (2Samuel 8.9-12).

Hamath est à 160 km au nord de Damas. Son roi, reconnaissant, désire avoir de bonnes relations avec David. Les présents sont un signe de sa soumission volontaire comme vassal.

« David devient encore plus célèbre suite à sa campagne contre les Édomites dans la vallée du Sel. Après, il établit des garnisons dans tout le pays et les Édomites lui sont assujettis. L’Éternel donnait la victoire à David dans toutes ses campagnes militaires, et lui, rendait la justice pour tout son peuple » (2Samuel 8.13-15).

Les Édomites profitent de ce que David est loin dans le nord pour envahir le sud d’Israël. David accourt au secours de son peuple avec une partie de l’armée, laissant Joab dans le nord avec le reste. Il écrase les Édomites dans la vallée du Sel puis revient à Jérusalem pendant que Abishaï frère de Joab poursuit les Édomites en fuite.

nov. 30 2022

Émission du jour | Luc 4.3-13

La tentation de Jésus

Nos partenaires