Les études

05 juillet 2022

#15 Une femme adultère (Ézéchiel 16.1-21)

Jérusalem a échappé deux fois aux Babyloniens, mais la troisième fois, elle sera entièrement détruite.

L’Éternel me dit : fils d’homme, fais connaître à Jérusalem ses crimes abominables. Dis-lui : par ton origine, tu appartiens aux Cananéens car ton père était Amoréen et ta mère Hittite (Ézéchiel 16.1-3).

Jérusalem personnifiée représente la nation israélite, et il est vrai qu’elle a une origine païenne puisque Amoréens et Hittites sont Cananéens. Et on pourrait ajouter que, d’une certaine manière, à cause de leur idolâtrie, le peuple choisi a toujours eu du sang cananéen dans les veines.

Au moment de ta naissance, on n’a pas coupé ton cordon ombilical, on ne t’a pas lavé dans l’eau, ni frottée avec du sel, ni emmaillotée dans des langes. Personne n’a eu pitié de toi pour te venir en aide, mais on t’a prise en dégoût et on t’a jetée au milieu des champs (Ézéchiel 16.4-5).

Née en Égypte, la nation d’Israël n’a bénéficié d’aucune assistance humaine mais fut mise en esclavage. Les Hébreux y ont appris l’idolâtrie et n’ont jamais entièrement coupé avec ces pratiques païennes.

Je passai près de toi et je t’ai vue baignée de sang. Alors j’ai dit : il faut absolument que tu vives (Ézéchiel 16.6).

L’esclavage aurait dû faire disparaître les Hébreux, mais Dieu avait décidé qu’ils vivraient et prospéreraient.

Je t’ai fait croître comme l’herbe des champs ; tu as grandi et tu es devenue d’une beauté parfaite ; ta poitrine s’est formée, tu devins femme mais tu étais complètement nue (Ézéchiel 16.7).

Pour décrire la multiplication prodigieuse du peuple hébreu en Égypte ainsi que son développement moral, intellectuel et culturel, l’Éternel ne craint pas d’utiliser un langage quelque peu suggestif.

Quand j’ai repassé près de toi, j’ai vu que tu avais atteint l’âge de l’amour. Alors j’ai étendu mon manteau sur toi pour couvrir ta nudité. J’ai conclu une alliance avec toi ; le Seigneur, l’Éternel, le déclare, et c’est ainsi que tu es devenue mienne (Ézéchiel 16.8 ; cp Ruth 3.9).

Étendre son manteau est l’acte symbolique par lequel on prenait une femme pour épouse et lui promettait de la protéger. Ce mariage de l’Éternel avec Israël a été conclu lors de l’alliance de la Loi sur le mont Sinaï.

J’ai lavé à grande eau le sang qui te couvrait puis je t’ai enduite d’huile parfumée. Tu étais parée d’or et d’argent, vêtue de fin lin, de soie et d’étoffes précieuses brodées. Tu te nourrissais de la farine la plus fine, de miel et d’huile. Tu devins d’une grande beauté et parvins à la dignité royale. Ta renommée s’est répandue parmi les nations à cause de ta beauté parfaite et la splendeur dont je t’avais parée, dit le Seigneur, l’Éternel (Ézéchiel 16.9-14).

Israël a subi l’action morale de la Loi et était purifié de ses péchés par les sacrifices. L’huile représente la sainteté, et les parures font référence aux vêtements sacerdotaux et aux broderies du tabernacle. Ézéchiel décrit l’apogée d’Israël sous le règne de David et surtout Salomon.

Mais tu t’es confiée en ta beauté et tu as profité de ta renommée pour te débaucher avec tous les passants. Tu as pris de tes vêtements pour orner tes autels sur lesquels tu t’es prostituée. Jamais rien de tel ne s’était produit et ne se reproduira. Tu as pris tes bijoux fabriqués avec l’or et l’argent que je t’avais donnés et tu en as fait des statues avec lesquelles tu t’es prostituée. Tu as couvert tes idoles de vêtements brodés et tu leur as offert mon huile, mon encens et mon pain : l’huile et le miel que je t’avais donnés (Ézéchiel 16.15-19 ; cp Exode 34.16 ; Esaïe 1.21 ; 57.7-9).

Israël est devenu infidèle à l’Éternel en adoptant les fausses divinités des nations environnantes, ce qui est une prostitution religieuse. Ces idoles étaient représentées par des statues fabriquées en bois ou en métal, et recouvertes d’or ou d’argent, puis habillées. On les plaçait sur les collines où on allait les adorer.

Tu t’es livré à la prostitution mais cela ne t’a pas suffi, car tu as pris les fils et les filles que je t’avais donnés et tu les as sacrifiés aux idoles pour qu’elles les dévorent. Tu as égorgé mes fils et tu les as offerts en holocauste (Ézéchiel 16.20-21 ; cp Ézéchiel 20.26 ; 23.27 ; Lévitique 18.21 ; 2Rois 3.27 ; 16.3 ; 23.10 ; Jérémie 32.35).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires