Les études

20 juin 2022

#15 La guerre civile – David devient roi de Juda et ensuite de tout Israël (2 Samuel 2.9-5.9)

Après cinq ans de lutte, Abner, le général de Saül, chasse les Philistins du nord d’Israël. Puis voulant étendre la royauté de Ich-Bocheth, fils de Saül, sur Juda, il attaque David.

« Ich-Bocheth a quarante ans quand il devient roi et il règne deux ans tandis que David règne sept ans et six mois sur Juda. Abner et ses troupes d’un côté, et Joab et les hommes de David, de l’autre, prennent position l’un en face de l’autre. Alors s’engage un combat extrêmement violent et Abner est battu par les hommes de David. La guerre dura longtemps mais David devenait de plus en plus puissant » (2Samuel 2.12-17-3.1).

Joab apparaît ici pour la première fois. Neveu de David, il sera son général. L’auteur cite ensuite six fils de David, nés de six femmes différentes.

« Ich-Bocheth reprocha à Abner d’avoir couché avec une épouse de son père. Abner se fâche et lui dit : j’ai toujours favorisé ta famille et voilà que tu fais toute une histoire. Eh bien je vais affermir l’autorité royale de David sur Israël et sur Juda selon la parole de l’Éternel. Ich-Bocheth ne répondit rien car il avait peur d’Abner. Abner envoie donc des émissaires auprès de David pour lui dire : conclus une alliance avec moi et je rallierai tout Israël autour de toi. D’accord, mais à condition que tu viennes avec Mikal, fille de Saül. Puis David fait dire à Ich-Bocheth : Rends-moi ma femme Mikal. Ich-Bocheth la fait enlever de chez son second mari qui la suit en pleurant. Abner dit alors aux chefs d’Israël et de Benjamin : rappelez-vous que l’Éternel a promis que c’est par David qu’il délivrerait son peuple de ses ennemis. Puis il se rend à Hébron où il dit à David : Je vais rassembler tout Israël autour de mon seigneur le roi » (2Samuel 3.6-21).

L’accord de Benjamin est primordial parce que c’est la tribu de Saül et le noyau de l’armée des tribus du nord. Sans le soutien d’Abner, la dynastie de Saül est terminée.

« Plus tard, Joab entraîne Abner à l’écart comme pour lui parler en privé, mais il le tue pour venger la mort de son frère Asaël » (2Samuel 3.23-27).

Le sang appelle le sang, cependant Abner avait tué Asaël en combat singulier.

« Quand David apprend ce crime, il s’écrie : Je suis innocent de ce meurtre. Que ce sang retombe sur Joab et sa famille ! David ordonne à tout le monde de porter le deuil pour Abner et il marche lui-même derrière le cercueil. On enterra Abner à Hébron et le roi éclata en sanglots sur son tombeau et tout le peuple se mit à pleurer. David dit : Je suis encore faible et Joab et Abishaï sont trop puissants pour moi » (2Samuel 3.28-39).

La royauté de David n’est pas suffisamment affermie pour qu’il puisse punir les frères criminels. Salomon fera exécuter Joab.

Je commence le chapitre 4.

« Ich-Bocheth est consterné par la mort d’Abner. Jonathan, fils de Saül, avait un fils estropié appelé Mephibocheth. Deux chefs de bande Benjaminites au service de Ich-Bocheth entrent dans sa chambre, le tuent et s’enfuient avec sa tête » (2Samuel 4.1-6).

Maintenant que Ich-Bocheth, fils de Saül, est mort, il ne reste plus de prétendant au trône, de la famille de Saül, parce que Mephibocheth ne peut régner à cause de son infirmité.

« Les deux chefs de bandes apportent la tête d’Ich-Bocheth au roi David et lui disent : L’Éternel a vengé le roi. Mais il leur répond : Je vais vous demander compte du meurtre que vous avez commis, et il ordonne qu’on les mette à mort. Puis il fait enterrer la tête d’Ich-Bocheth dans le tombeau d’Abner » (2Samuel 4.7-12).

Ces deux hyènes malfaisantes subissent le même sort que l’Amalécite véreux qui avait prétendu avoir tué Saül.

Je commence le chapitre 5.

« Des représentants de tribus d’Israël viennent auprès de David et lui disent : Nous sommes ton peuple. Autrefois tu dirigeais nos armées et l’Éternel t’a promis que tu serais le berger d’Israël. David conclut une alliance avec eux et ils le firent roi d’Israël. David avait trente ans. Il régna sept ans et demi sur Juda, trente-trois ans sur tout Israël » (2Samuel 5.1-5).

Les chefs d’Israël se soumettent à David parce qu’il est pur Israélite, le meilleur commandant militaire du pays, et l’Éternel l’a choisi pour roi.

« David attaque les Yebousiens qui occupent la forteresse de Sion. Il s’en empare et l’appelle « la cité de David ». Il fait des constructions tout autour et des terrasses pour les cultures » (2Samuel 5.6-9).

C’est la première fois que la citadelle fortifiée est appelée « forteresse de Sion ». Sur cette colline sud-est sera construit le temple, et « Sion » deviendra synonyme de Jérusalem.

Située sur une colline entourée de profondes vallées sur trois côtés, Jérusalem bénéficie d’un bon approvisionnement en eau et fait le lien entre Juda et les autres tribus. Et comme la ville est sur le territoire de Benjamin, c’est un peu une compensation à la tribu de Saül, le premier roi. On a dit qu’en choisissant Jérusalem, David est le véritable fondateur de l’État israélite.

nov. 30 2022

Émission du jour | Luc 4.3-13

La tentation de Jésus

Nos partenaires