Les études

20 juin 2022

#14 La mort de Saül et Jonathan (1 Samuel 30.9 – 2 Samuel 2.8)

Les pillards du désert ont emmené captives toutes les familles des hommes de guerre de David ainsi que leurs troupeaux.

« David est dans une situation désespérée car ses hommes parlent de le lapider. Alors David puise ses forces en l’Éternel et demande au prêtre Abiatar d’apporter l’éphod. Il interroge l’Éternel qui lui répond : Poursuis cette bande car tu les rattraperas et récupéreras tout. David se met en route avec ses 600 hommes, mais arrivés au torrent, deux cents hommes s’arrêtent car trop fatigués. David continue la poursuite avec 400 hommes et trouve un Égyptien dans la campagne. Ils lui donnent à manger et à boire car il n’avait rien eu depuis trois jours. Qui es tu. Je suis esclave d’un Amalécite ; mon maître m’a abandonné parce que je suis tombé malade. Nous avons fait une razzia et incendié Tsiqlag. Veux-tu me guider jusqu’à cette bande ? David les trouve éparpillés en train de manger, boire et danser à cause de l’énorme butin qu’ils ont rapporté. David les attaque et récupère le bétail et toutes les personnes » (1Samuel 30.9-20).

D’un côté, David a le bon réflexe en consultant l’Éternel, mais de l’autre, ses ennuis sont sa propre faute, car il a désobéi à Dieu en quittant Israël.

« David revient vers les deux cents hommes qui étaient restés au torrent et leur dit : Mes amis, l’Éternel nous a donné la victoire. La part de celui qui a gardé le camp sera la même que celle de celui qui a combattu. Depuis ce jour, c’est la règle en Israël. David rentre à Tsiqlag et envoie des parts de butin aux chefs de Juda et à ses amis » (1Samuel 30.21-31).

David sait très bien qu’il a échappé à Saül grâce à Dieu, mais aussi à ses amis. Il ne manque donc pas cette occasion de partager avec eux. Je commence le chapitre 31.

« Les Philistins attaquaient les Israélites qui s’enfuirent et beaucoup sont tués dont Saül et ses trois fils. Le lendemain, les Philistins viennent sur le champ de bataille pour détrousser les cadavres. Ils découvrirent Saül et ses trois fils, coupent la tête du roi et font annoncer cette victoire dans tout le pays. Ils disposent les armes de Saül dans le temple de leurs déesses et suspendent son cadavre sur le rempart » (1Samuel 31.1-10).

On apprend ailleurs qu’ils ont aussi exposé le crâne de Saül dans le temple du dieu Dagôn.

« Quand les habitants de Yabéch apprennent ce que les Philistins ont fait à Saül, les hommes les plus vaillants vont enlever son cadavre et celui de ses fils, les ramènent à Yabéch, les brûlent, puis enterrent les ossements » (1Samuel 31.11-13).

C’est un acte de bravoure et de reconnaissance à Saül qui les avait délivrés des Ammonites. Les corps ayant été mutilés, ils sont brûlés pour effacer les préjudices subis, mais les os sont enterrés. Le premier livre de Samuel qui commence par la prise de l’arche de Dieu par les Philistins, se termine par la mort du roi d’Israël. Le second livre de Samuel raconte l’arrivée au pouvoir de David, sa victoire sur les Philistins, et l’installation de l’arche à Jérusalem. Je commence ce second livre.

« Un Amalécite arrive à Tsiqlag, se prosterne devant David et raconte : L’armée d’Israël s’est enfuie du champ de bataille. Beaucoup d’hommes sont morts dont Saül et Jonathan. Comment sais-tu cela ? Saül m’a ordonné : donne-moi la mort car je suis blessé. ” Je lui ai donc donné un coup mortel puis j’ai enlevé son bandeau et son bracelet royaux et je te les apporte » (2Samuel 1.3-10).

Venu pour détrousser les cadavres, ce rôdeur est à proximité de Saül quand il est mort, puis il lui prend les marques de sa royauté avant de parcourir 160 km pour venir raconter une histoire inventée. Il attend sa récompense mais il a fait un mauvais calcul.

« David et ses hommes déchirent alors leurs vêtements en signe de deuil se lamentent et jeûnent. Puis David dit à l’Amalécite : Comment as-tu osé tuer celui que l’Éternel avait consacré ? Puis il ordonne à l’un de ses hommes : Tue-le. Et il mourut. » (2Samuel 1.11-16).

David agit et tant que roi d’Israël, ce qu’il est effectivement depuis la mort de Saül. Puis il compose un cantique funèbre qui commence et se termine par un cri de douleur, et qui est un tribut grandiose rendu à son ami Jonathan mais également à Saül. Je commence le chapitre 2.

« David demande alors à l’Éternel s’il doit s’installer en Juda et à quel endroit ? Hébron est la réponse. David, ses hommes et leurs familles s’y rendent et les responsables de Juda viennent pour l’établir roi de leur tribu en lui conférant l’onction d’huile » (2Samuel 2.1-4).

Hébron est à 32 km au sud-ouest de Jérusalem. Par cette cérémonie publique d’intronisation. David devient roi d’abord sur Juda, mais qui inclut aussi la tribu de Siméon.

« David fait dire aux habitants de Yabéch : Que l’Éternel vous bénisse pour avoir enseveli Saül, qu’il vous témoigne sa grande bonté. Soyez forts, votre seigneur Saül est mort, mais sachez que les gens de Juda m’ont établi roi sur eux » (2Samuel 2.7).

Diplomate, David rend hommage à Saül tout en sollicitant le soutien des habitants de Yabéch.

« Mais Abner, général de Saül, avait fait proclamer Ich-Bocheth, fils de Saül, roi sur les autres tribus » (2Samuel 2.8).

C’est l’annonce d’une guerre civile.

nov. 30 2022

Émission du jour | Luc 4.3-13

La tentation de Jésus

Nos partenaires