Les études

16 juin 2022

#13 Règles de sainteté (Lévitique 19.15-21.15)

Les 10 Commandements de la Loi sont souvent répétés. Voici le 9e détaillé.

« Tu jugeras selon la justice sans avantager le pauvre ni favoriser le grand. Tu ne calomnieras pas et tu ne porteras pas de faux témoignage. Tu ne haïras pas ton frère mais tu ne manqueras pas de le reprendre. Tu ne te vengeras pas et tu ne garderas pas de rancune mais tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lévitique 19.15-18).

La Loi va plus loin que les actes et indique déjà la voie que Jésus a tracée quand il dit : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent (Luc 6.45) ». Aimer son prochain est le couronnement des 10 Commandements.

« Tu n’accoupleras pas des animaux d’espèces différentes. Tu ne sèmeras pas deux espèces de graines à la fois. Tu ne porteras pas un vêtement tissé de deux fibres différentes » (Lévitique 19.19).

Il s’agit d’une interdiction en rapport avec l’ordre naturel des choses. Il ne faut pas tout mélanger car lors de la création, Dieu a opéré toute une série de séparations.

« Si un homme couche avec une esclave étrangère fiancée, il versera une indemnité et il offrira un bélier comme sacrifice de réparation pour sa faute et il lui sera pardonné » (Lévitique 19.20-22).

L’homme à qui elle est promise ayant été lésée, en compensation, il touche de l’argent.

« Quand vous planterez des arbres fruitiers, vous ne mangerez pas leurs fruits pendant trois ans. La quatrième année, ils seront consacrés à l’Éternel. La cinquième année, vous en mangerez les fruits » (Lévitique 19.23-25).

Les bourgeons étaient supprimés pendant trois ans. L’année suivante les fruits reviennent aux prêtres. Ensuite seulement, le propriétaire en profite.

« Vous ne mangerez aucune viande près du sang. Vous ne pratiquerez pas la divination ; vous ne rechercherez pas les augures » (Lévitique 19.26).

« Manger près du sang » est alors une pratique qui consiste à fraterniser avec les esprits. Mais toute forme de divination, magie, occultisme, et de spiritisme est interdite par la Loi.

« Vous ne taillerez pas en rond votre chevelure. Vous ne vous ferez pas d’incisions ni de tatouages sur le corps » (Lévitique 19.27-28).

Ce sont des formes d’idolâtrie donc interdites au peuple de Dieu.

« Ne déshonorez pas vos filles en les prostituant » (Lévitique 19.29).

Dans les religions païennes, les jeunes filles sont des prostituées sacrées avant de se marier.

« Tu honoreras le vieillard. Tu n’exploiteras pas l’étranger mais tu l’aimeras comme toi-même. Je suis l’Éternel, votre Dieu » (Lévitique 19.32).

Je dois respecter autrui parce qu’il est créé à l’image de Dieu et aussi aimer mon prochain.

« Vous ne commettrez pas de fraudes mais vous aurez des instruments de mesures, capacités, balances et poids, justes » (Lévitique 19.35-37).

L’honnêteté dans les affaires inspire confiance, fait marcher le commerce et honore Dieu.

Nous arrivons au chapitre 20 qui décrit le code pénal de la loi de Moïse, dont l’objectif est strictement dissuasif : punir sévèrement dès que la culpabilité est établie. Salomon écrit :

« Parce qu’une mauvaise action n’est pas vite sanctionnée, les hommes sont portés à faire beaucoup de mal » (Ecclésiaste 8.11).

« L’Éternel s’adressa à Moïse : Si quelqu’un offre l’un de ses enfants en sacrifice à Moloch ou maudit son père ou sa mère, il sera mis à mort. Dans les cas d’adultère, l’homme et la femme seront mis à mort » (Lévitique 20.1-5,9-10).

La suite du texte reprend différents cas d’incestes en y ajoutant la sentence qui est soit la peine de mort soit l’absence d’une postérité.

« Vous obéirez à toutes mes lois et vous les appliquerez. Vous serez saints pour moi, car moi, l’Éternel, je suis saint et je vous ai mis à part des autres peuples pour que vous m’apparteniez » (Lévitique 20.22,26).

Après l’énumération d’une liste de monstruosités à ne pas commettre, Dieu rappelle à son peuple de lui obéir afin d’hériter la Terre promise décrite comme un nouvel Éden.

« Un homme ou une femme qui évoque les esprits ou qui pratique la divination, doit être mis à mort » (Lévitique 20.27).

Le sorcier doit être exécuté parce que c’est un faux prophète idolâtre qui entraîne le peuple sur une fausse voie, ce qui déclenchera le jugement de Dieu. Je commence le chapitre 21.

« Un prêtre ne se rendra pas impur en touchant un mort sauf s’il s’agit d’un proche parent. Le grand-prêtre ne s’approchera d’aucun mort mais assumera sa charge sacerdotale » (Lévitique 21.1-2, 10-12).

Rien ne doit l’empêcher d’assumer son devoir car le sanctuaire a priorité sur les affections humaines. Or, entrer dans la maison d’un mort ou en contact avec lui rend rituellement impur. Mais un simple prêtre peut faire le deuil d’un père, frère, fils, d’une mère, fille ou sœur non mariée.

« Les prêtres n’épouseront qu’une vierge ou veuve de prêtre. Si une fille de prêtre se prostitue, elle profane son père, elle sera exécutée puis brûlée. Le grand-prêtre ne prendra pour femme qu’une fille vierge de son peuple » (Lévitique 21.7-15).

« Dieu exige de ceux qui lui sont consacrés de lui donner la priorité en toute circonstance et de mener une vie de sainteté à la fois rituelle et morale, et il y a d’autres exigences qui sont d’ordre physique.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires