Les études

05 juillet 2022

#13 Les faux prophètes condamnés (Ézéchiel 12.21-13.21)

Ézéchiel doit prendre son repas debout dans la rue et dans un état de grande agitation, afin de communiquer aux exilés l’angoisse des habitants de Jérusalem qui seront assiégés, conquis, tués ou déportés.

L’Éternel me dit : fils d’homme, j’entends ce dicton au sujet du pays d’Israël : Le temps se fait bien long et aucune vision ne s’accomplit. Eh bien dis leur : le Seigneur, l’Éternel dit que le temps approche où toutes les visions se réaliseront. Il n’y aura plus de prédictions trompeuses au milieu d’Israël, car moi, l’Éternel, je dis et cela s’accomplira sans plus tarder. Le Seigneur, l’Éternel, déclare que c’est de votre vivant, peuple rebelle, que j’accomplirai ma parole (Ézéchiel 12.21-25 ; cp Lamentations 2.14 ; 2Pierre 3.3-4).

Les Israélites exilés sont sceptiques et moqueurs à l’égard d’Ézéchiel, car les mensonges des faux prophètes autant en Juda que parmi les exilés, jettent le discrédit sur lui, mais le siège imminent de Jérusalem va mettre fin aux balivernes des faux prophètes.

L’Éternel me dit : fils d’homme, le peuple d’Israël dit de toi : sa vision concerne des jours très lointains. Dis-leur donc : le Seigneur, l’Éternel déclare : ma parole ne tardera pas à s’accomplir (Ézéchiel 12.26-28).

Comme aucune menace de l’Éternel ne s’est réalisée, les Israélites de l’époque ne se sentent pas concernés.

L’Éternel me dit : fils d’homme, prophétise contre les prophètes d’Israël qui parlent de leur chef et dis-leur : malheur à vous car vous suivez votre propre instinct. Ô communauté d’Israël, tes prophètes ressemblent aux chacals. Ils n’ont pas construit de rempart autour du peuple d’Israël pour qu’il puisse résister au jour de l’Éternel. Ils disent : l’Éternel le déclare, alors que je ne les ai pas envoyés. Ils ont de fausses visions et des oracles trompeurs, et ils espèrent voir leur parole confirmée (Ézéchiel 13.1-6 ; cp Jérémie 29.8).

Certains faux prophètes avaient fait partie de la même charrette de déportés que le roi Yehoyakin. Ils étaient présents partout mais au lieu d’apporter un message qui aurait permis d’éviter la ruine de Juda, ces faux prophètes sont des charognards qui se remplissent les poches en annonçant à leurs compatriotes ce qu’ils veulent entendre, c’est à dire la fin imminente de l’exil. Ce message était bien reçu, car les Israélites ne pouvaient pas concevoir que l’Éternel abandonnerait Jérusalem et le temple aux mains des païens.

L’Éternel dit : Je vais punir les prophètes qui prononcent des oracles trompeurs. Ils ne siégeront pas au conseil de mon peuple, ni ne seront inscrits sur le registre des membres de la communauté israélite, et ils ne rentreront pas au pays d’Israël. Et vous saurez que je suis le Seigneur, l’Éternel (Ézéchiel 13.7-9 ; cp Exode 32.32 ; Luc 10.20 ; Apocalypse 20.15).

Les faux prophètes vont subir un triple jugement. Ils vont perdre leur statut social ; leurs noms seront effacés du registre des élus et ni eux ni leurs descendants ne reviendront au pays.

Ils ont égaré mon peuple en annonçant la paix quand il n’y a pas de paix. Ils crépissent le mur que mon peuple bâtit. Dis-leur que le mur s’écroulera, car soudain une pluie torrentielle et des grêlons s’abattront, et un vent d’ouragan éclatera, et j’abattrai le mur ; je le raserai jusqu’en ses fondements et il s’effondrera. Vous périrez au milieu des décombres, et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel. J’assouvirai ma fureur contre le mur et ceux qui le crépissent (Ézéchiel 13.10-16).

Les habitants de Jérusalem baignent dans une fausse assurance car ils croient que, grâce à leurs fortifications et l’aide égyptienne, ils repousseront les envahisseurs. En les confirmant dans cette voie, les faux prophètes crépissent un mur fissuré, au lieu d’avertir les Israélites que s’ils ne se repentent pas, Dieu les jugera.

Fils d’homme, prophétise contre les filles de ton peuple qui proclament des prophéties de leur propre invention. Dis-leur : le Seigneur l’Éternel déclare : Malheur à vous qui cousent des rubans pour les poignets et fabriquent des voiles pour les têtes, afin de capturer les vies des membres de mon peuple, et vous croyez pouvoir préserver votre vie ? Vous m’avez profané pour quelques poignées d’orge et des morceaux de pain en tuant des innocents et en laissant vivre ceux qui devraient mourir. Vous trompez mon peuple qui croit au mensonge (Ézéchiel 13.17-19 ; cp Jérémie 44.15-17 ; 2Pierre 2.1).

Ces sorcières utilisent des parures pour leur divination et, au nom de l’Éternel, elles promettent la prospérité. Alors au lieu de se repentir de sa mauvaise conduite, le petit peuple naïf qui les consulte, avale leurs mensonges et subira donc le jugement. Par ailleurs et contrairement à Ézéchiel, les sorcières ne condamnent pas les crimes des impies qui méritent la mort car elles ne veulent perdre aucun client.

Voilà pourquoi je vais déchirer les rubans qui vous servent de piège pour capturer les gens et je les libérerai. Je déchire vos voiles et je délivrerai mon peuple de vos griffes, et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel (Ézéchiel 13.20-21).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires