Les études

06 juillet 2022

#12 Le jour de deuil (Amos 8.10-9.7)

La Terre sainte personnalisée est scandalisée par les injustices des Israélites; alors, dans un mouvement d’horreur, elle vomit ses habitants. Il s’agit d’un tremblement de terre (780 avant J-C) accompagné d’une éclipse du soleil. Ces manifestations naturelles seront le prélude du jugement définitif qui surviendra quand les Assyriens envahiront Israël Nord et assiégeront Samarie (724).

Je changerai vos fêtes en jours de deuil, et tous vos chants en lamentations. Les habitants porteront un habit de toile de sac et se raseront la tête. Tout le pays portera le deuil comme lorsqu’on perd un fils unique et l’avenir ne sera que malheur (Amos 8.10 ; cp Lévitique 26.25).

Lors de l’invasion assyrienne les souffrances seront terribles et le désespoir gagnera toute la population.

Le Seigneur l’Éternel dit : des jours viennent où on aura faim et soif, non pas de pain et d’eau, mais d’entendre les paroles de l’Éternel. Alors ils erreront d’une mer à l’autre et du nord à l’est. Ils iront çà et là pour rechercher la parole de l’Éternel, mais ils ne la trouveront pas. En ce jour-là, les belles jeunes filles et les adolescents dépériront de soif (Amos 8.11-13 : Deutéronome 8.3 ; Matthieu 4.4 ; Luc 4.4 ; 1Samuel 3.1, 28.6 ; Psaume 74.9 ; Michée 3.7).

Puisque les Israélites ont rejeté la Parole de Dieu (Amos 2.12 ; 7.10-13), ils en seront privés. Quand ils seront exilés en Assyrie et tremperont dans l’idolâtrie la plus sordide, ils se souviendront du Dieu de leurs ancêtres et le chercheront désespérément, mais il ne leur répondra pas et ils mourront en terre d’exil. Les jeunes en particulier, pourtant pleins de force, languiront, insatisfaits, et attendant en vain que leur Dieu se manifeste.

Ceux qui jurent au nom de l’idole de Samarie, qui disent : “ vive ton dieu, ô Dan, vive le culte rendu à Beer-Chéba ”, tomberont sans jamais se relever (Amos 8.14 ; cp Deutéronome 6.13 ; Osée 3.5-6).

Dan et Beer-Chéba sont deux localités distantes de 230 km et constituaient les extrémités nord et sud d’Israël avant sa scission en deux royaumes. L’idole est le veau d’or. Il y en avait au moins deux, un à Dan et l’autre à Béthel au sud. D’un trait de plume, Amos condamne tous les Israélites idolâtres.

Je vis le Seigneur près de l’autel, disant : abattez les colonnes du temple et qu’il s’écroule sur la tête des adorateurs et ceux qui en réchapperont seront tués par l’épée. Aucun n’en réchappera (Amos 9.1).

Nous sommes à la fin de l’été au moment où on célèbre la fête des Cabanes (Tabernacles) à Jérusalem. Mais en Israël Nord, les hommes se rendent à Béthel au sanctuaire du roi. Amos voit le Seigneur debout qui ordonne à l’ange exterminateur qui l’accompagne, d’une part, de détruire le temple idolâtre afin d’écraser les adorateurs du veau d’or, et d’autre part, mettre à mort les rescapés, ce que feront les Assyriens.

Si les coupables descendent dans le séjour des morts, ma main les en arrachera. S’ils montent jusqu’au ciel, je les en ferai redescendre. S’ils se cachent au sommet du mont Carmel, j’irai les chercher et s’ils vont au fond des mers, je dirai au léviathan de les mordre. S’ils sont exilés par leurs ennemis, j’ordonnerai à l’épée de les exterminer. Je veillerai à leur faire du mal et non du bien (Amos 9.2-4 ; cp Lévitique 26.33 ; Deutéronome 28.65-67).

Ces hyperboles nous rappellent qu’il est impossible d’échapper à Dieu, ni au rendez-vous avec son Créateur ni au jugement. Le criminel qui se suicide se soustrait à la justice des hommes, mais non à celle de Dieu.

L’Éternel, le Seigneur des armées célestes, touche la terre et elle tremble, et tous ses habitants portent le deuil. Tout le pays se soulève et s’affaisse comme le Nil en Égypte. Celui qui a installé son trône au troisième ciel a aussi fondé la voûte au-dessus de la terre, Il appelle les eaux de l’océan et les répand sur la terre. Son nom est l’Éternel (Amos 9.5-6 ; cp Amos 8.8 ; 2Corinthiens 12.2 ; Deutéronome 10.14).

La toute-puissance de Dieu assure la certitude du jugement. Le premier ciel est l’atmosphère autour de la terre, le second est la voûte céleste avec les astres, et le troisième ciel est la demeure de Dieu.

N’êtes-vous pas pour moi comme des Cushites, vous les Israélites, demande l’Éternel ? N’ai-je pas fait sortir Israël de l’Égypte, les Philistins de Crète et les Syriens de Qir ? (Amos 9.7).

mai 22 2024

Émission du jour | Job 39.1 – 41.2

Réponse de l'Éternel (suite)

Nos partenaires