Les études

01 juillet 2022

#12 La ceinture symbolique du prophète (Jérémie 11.20-13.17)

Les habitants de la ville natale de Jérémie veulent le supprimer parce qu’il est leur mauvaise conscience.

Mais le Seigneur des armées célestes est un juste juge, et c’est à toi que j’ai remis ma cause. Voici ce que déclare l’Éternel sur ceux qui veulent te tuer et qui disent : “ ne prophétise pas au nom de l’Éternel, sinon nous te tuerons. ” Je vais sévir contre eux, les hommes d’élite périront par l’épée ; leurs fils et leurs filles mourront de faim, car je vais faire venir le malheur sur eux (Jérémie 11.20-23).

La vérité dure à entendre est dangereuse à dire. Jérémie risque sa peau, mais Dieu est offensé et va sévir.

Tu es juste ô Éternel !, cependant, je voudrais comprendre pourquoi les méchants prospèrent et les infidèles vivent tranquilles. Tu les as plantés et ils ont pris racine ; ils croissent et portent du fruit et tu n’as pas l’air de te soucier de leur conduite. Toi, Éternel, tu me connais et tu sondes mon cœur qui est consacré à ton service. Emmène-les comme des moutons qu’on mène à l’abattoir ! Réserve-les pour le jour du massacre ! (Jérémie 12.1-3 ; cp Job 21.7,13).

Jérémie se plaint des injustices de son temps. Tous les auteurs sacrés cernent bien le problème du mal, mais aucun ne le résout car c’est un mystère. Mais comme Jérémie, on voudrait voir les impies punis.

Jusques à quand le pays sera-t-il en deuil et subirons-nous la sécheresse ? A cause des méchants, bétail et oiseaux ont disparu et ils me disent : tu ne verras pas notre fin (Jérémie 12.4 ; cp Jérémie 3.3 ; 5.24-25).

Bien que Dieu ait déjà privé le pays de pluie, les impies ne croient pas Jérémie quand il prophétise la fin du royaume de Juda.

L’Éternel me dit : Si, déjà, tu t’épuises à courir avec des piétons, que t’arrivera-t-il avec des chevaux ? S’il te faut un pays tranquille pour ta sécurité, que feras-tu face aux bêtes féroces qui hantent les taillis du Jourdain ? En effet, ta parenté te déteste ; ne te fie pas à leurs propos bienveillants (Jérémie 12.5-6).

En gros, l’Éternel dit : « ce que tu as enduré n’est rien par rapport à ce que tu vas subir ». En effet, non seulement les habitants de Juda et de son village sont contre lui, mais également sa propre famille.

J’ai rejeté mon héritage et je l’ai livré à ses ennemis, car il s’est retourné contre son maître. Mon peuple que je chéris est devenu comme un lion de la forêt qui rugit contre moi, aussi l’ai-je pris en haine. Bêtes sauvages, venez pour le festin. Voici ce que dit l’Éternel sur tous les mauvais voisins qui ont attaqué le pays que j’ai donné à Israël : je vais les arracher de leur pays en même temps que Juda. Pourtant, j’aurai de nouveau pitié d’eux, et ils retourneront chacun dans leur pays. Et s’ils apprennent à dire : “ l’Éternel est vivant ”, comme ils ont appris à mon peuple à jurer par Baal, alors ils auront une place au milieu de mon peuple. Mais s’ils n’écoutent pas, je les détruirai (Jérémie 12.7-17 ; cp Jérémie 46.26 ; 48.47 ; 49.6,39).

Les Ammonites, Moabites, Édomites, et les Syriens, sont les méchants voisins. Ils seront jugés comme Juda, mais s’ils reconnaissent l’Éternel comme le seul vrai Dieu, ils seront incorporés au peuple de Dieu.

L’Éternel me dit : va t’acheter une ceinture de lin et mets-la autour de la taille, mais ne la mouille pas. Je fis ainsi puis il me dit encore : prends ta ceinture, va vers l’Euphrate et cache là dans une fente de rocher. Je fis ainsi. Après bien des jours, l’Éternel me dit : retourne vers l’Euphrate et reprends la ceinture. Je fis ainsi mais elle était tellement abîmée qu’elle était inutilisable. Alors l’Éternel me dit : c’est de cette manière que je vais traiter Jérusalem, la fierté de Juda (Jérémie 13.1-9).

Des doutes subsistent sur le mot « Euphrate ». Si Jérémie est vraiment allé au bord de ce fleuve, il a fait un voyage de 2000 km aller-retour. La ceinture détruite par les intempéries symbolise le sort réservé à Juda.

Ce peuple mauvais qui refuse de m’obéir et qui adore les idoles deviendra comme cette ceinture. Dis-leur : voici ce que déclare l’Éternel : les cruches sont remplies de vin. Ils te répondront : “ nous le savons. ” Tu leur diras alors : l’Éternel déclare : je vais remplir d’ivresse tous les habitants de ce pays, les rois, les prêtres et les prophètes. Puis je les briserai les uns contre les autres, fils contre pères. Je n’aurai ni pitié ni merci ni compassion, rien ne m’empêchera de les détruire (Jérémie 13.12-14).

En plus de l’invasion babylonienne, il y aura des luttes fratricides et les Israélites s’entre-déchireront.

Écoutez l’Éternel et ne soyez pas orgueilleux. Rendez gloire à votre Dieu, avant qu’il fasse venir les ténèbres et que vos pieds trébuchent quand la nuit sera tombée. Vous attendez la lumière de la vie mais il la transformera en ombre de la mort, oui, en de profondes ténèbres. Si vous n’écoutez pas, je pleurerai secrètement sur votre orgueil, car le troupeau de l’Éternel va être déporté (Jérémie 13.15-17).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires