Les études

20 juin 2022

#11 David confond Saül, refuse de le tuer – Mort de Samuel (1 Samuel 23.4-25.17)

Les guerriers de David n’ont pas vraiment envie de sortir de leur cachette pour attaquer les Philistins parce qu’ils seront une proie facile pour Saül. David tient compte de leurs hésitations avant de partir en campagne pour défendre son peuple.

« David consulte donc une nouvelle fois l’Éternel qui lui dit : Va, je te donne la victoire. Ils se mettent en route, attaquent les Philistins, leur infligent une lourde défaite et délivrent les habitants de Qeïla. Saül mobilise alors ses hommes pour assiéger David dans Qeïla. Après avoir consulté l’Éternel, David, avec ses six cent hommes, quittent la ville et se réfugient au désert. Saül le cherchait mais sans succès » (1Samuel 23.4-17).

Saül ayant massacré les habitants de la ville sacerdotale de Nob, ceux de Qeïla sont soulagés de voir David quitter leur ville. Il se réfugie alors à Ziph, une région accidentée de ravins et cavernes.

« Quelques hommes de Ziph vont livrer la cachette de David à Saül qui part à sa recherche et le cerne, mais un messager vient dire à Saül : Reviens tout de suite, car les Philistins nous attaquent. Alors Saül s’en va affronter les Philistins » (1Samuel 23.19-28).

Saül est obligé de partir défendre son royaume. La décision folle de Saül de poursuivre David fait l’affaire des Philistins, mais sans le vouloir, ils contribuent à la délivrance de David.

Je commence le chapitre 24.

« David va s’installer dans les falaises escarpées d’Eyn-Guédi. On en informe Saül qui rassemble des hommes d’élite et se met à la recherche de David. En bordure du chemin, il voit une grotte et y entre pour prendre ses aises. Or David était au fond de la grotte avec ses hommes qui lui chuchotent : l’Éternel te le livre, venge-toi. Alors David s’approche et coupe un pan du manteau que Saül avait posé. De retour, il dit à ses hommes : Que l’Éternel me garde de jamais porter la main sur celui à qui Dieu a conféré l’onction. Saül sort de la grotte et continue son chemin » (1Samuel 24.1-8).

David est réfugié sur le bord occidental de la mer Morte appelé « rochers des Bouquetins » et constitué d’immenses parois de rocher, des ravins et des labyrinthes souterrains ramifiés. Pour David, comme c’est l’Éternel qui a établi Saül roi, c’est aussi à lui de le juger en temps voulu.

« Alors David appelle Saül : Mon seigneur le roi, l’Éternel t’avait livré en mon pouvoir dans la grotte mais je t’ai épargné. Regarde le pan de ton manteau dans ma main. Puisque je ne t’ai pas tué, reconnais qu’il n’y a de ma part aucune malveillance, alors que toi, tu cherches à me tuer. Que l’Éternel juge entre moi et toi, mais moi je ne porterai pas la main sur toi. Que l’Éternel me fasse justice et me délivre de toi ! » (1Samuel 24.9-16).

David n’est pas un rebelle opposé à Saül, au contraire, il respecte sa position de roi.

« Saül lui dit : Est-ce bien toi David ? Il se met à pleurer à chaudes larmes et dit : Tu es plus juste que moi, tu m’as traité avec bonté alors que je t’ai fait du mal. Que l’Éternel te récompense pour ce que tu as fait pour moi en ce jour ! Je sais qu’un jour tu seras roi. Jure-moi par l’Éternel que tu n’extermineras pas mes descendants. Alors David le jure et Saül retourne chez lui, tandis que David regagne son refuge » (1Samuel 24.17-23).

Saül sait très bien qui sera son successeur, et tout comme Jonathan auparavant, il demande à David d’épargner sa famille quand il sera roi.

Je commence le chapitre 25.

« Samuel mourut et tout Israël se rassembla pour ses funérailles. David se retira au désert. Nabal, un homme très riche se trouvait à Karmel pour la tonte de ses moutons. Sa femme, Abigaïl, était intelligente et belle, tandis que son mari était dur et méchant. Apprenant que Nabal tondait ses moutons, David charge dix hommes d’aller le trouver et lui dire :  Longue vie à toi ! Que la paix soit avec toi et avec ta maison ! Que toutes tes affaires prospèrent ! Nous n’avons fait aucun tort à tes bergers et rien n’a été dérobé. Puissent donc mes serviteurs trouver bon accueil auprès de toi. Donne-leur, je te prie, ce que tu as sous la main. ” Nabal répond : Qui est David ? De nos jours il y a trop de serviteurs qui s’enfuient de chez leurs maîtres. Et vous croyez que je vais prendre de mes biens pour les donner à des inconnus ? Les hommes rapportent la réponse de Nabal à David, qui ordonne : prenez votre épée et il part avec quatre cents hommes » (1Samuel 25.1-13).

Karmel se trouve dans les monts de Judée. Nabal signifie « insensé », un nom qu’il porte comme un gant. David avait protégé ses troupeaux contre les pillards, alors il voudrait un petit geste, mais il reçoit une fin de non-recevoir qui le rend furieux.

« L’un des serviteurs de Nabal informe Abigaïl de ce qui s’était passé. Il lui dit : notre maître a mal reçu les messagers de David, pourtant ils ont été très bons pour nous. Ils nous ont protégés nuit et jour pendant que nous étions avec eux. Maintenant, vois ce que tu peux faire car si tu ne fais rien, il arrivera un malheur » (1Samuel 25.14-17).

Effectivement, David est en route, armé jusqu’aux dents.

mai 28 2024

Émission du jour | Galates 1.11-24

Témoignage de Paul - Son apostolat

Nos partenaires