Les études

06 juillet 2022

#09 La tristesse de l’exil en Assyrie (Osée 8.13-9.9)

Le seul autel légitime est à Jérusalem. Tous les autres sont l’expression d’une rébellion contre l’Éternel surtout si, en plus, on y adore des idoles. Mais de toute façon Israël n’a pas l’intention de revenir à son Dieu.

Les victimes qu’on m’offre, ce sont des banquets pour manger la viande ; l’Éternel ne les agrée pas mais il se souviendra de leurs péchés et il les punira ; ils retourneront en Égypte (Osée 8.13 ; cp Osée 11.5).

Les sacrifices ont une apparence religieuse mais servent uniquement à faire la fête. Le châtiment d’Israël sera l’oppression et la servitude, symbolisées par l’Égypte, mais ce sera en Assyrie.

Oui, Israël a oublié son Créateur et s’est construit des palais, Juda a fortifié beaucoup de villes, mais j’y mettrai le feu et il consumera leurs palais (Osée 8.14).

Israël Nord vit dans l’opulence mais sans Dieu, et Juda se confie dans ses forteresses, mais l’Éternel va tout incendier. Cette menace est une reprise d’un refrain du premier discours d’Amos (chapitres 1 et 2).

Ne te réjouis pas, Israël, n’exulte pas de joie comme les autres peuples, car tu as délaissé ton Dieu pour te prostituer, et sur toutes les aires de battage du blé, tu aimes le salaire de la débauche. Mais l’aire et le pressoir ne les nourriront pas, la récolte de vin trompera la prostituée (Osée 9.1 ; cp Osée 2.7, 11-14).

Ici commence le second cycle d’oracles de condamnation d’Israël nord. Comme le précédent, il débute par l’Éternel qui interpelle son peuple. Quand Osée prononce ces paroles, le royaume est prospère et tranquille et la moisson a été bonne. Les Israélites sont coupables de prostitution spirituelle. Ils festoient et rendent un culte aux idoles, et surtout à Baal, le dieu de la fertilité, à qui ils attribuent leurs bénédictions. Mais celles-ci ne dureront pas, car l’envahisseur est en route et c’est lui qui dévorera les prochaines récoltes.

Ils n’habiteront plus dans le pays de l’Éternel. Éphraïm reprendra le chemin de l’Égypte et ils devront manger des aliments impurs en Assyrie (Osée 9.3 ; cp Osée 7.16 ; 8.13 ; 11.5 ; Exode 15.17 ; Lévitique 25.23),

L’exil en Assyrie sera comme un retour en Égypte, à la case départ. Comme la Terre promise appartient à l’Éternel et que les Israélites le rejettent, ils seront expulsés du pays. Et puisqu’ils se sont souillés en adorant les idoles, ils devront aussi consommer des aliments impurs selon la loi de Moïse.

Ils ne verseront plus de vin en libation pour l’Éternel et ils n’offriront plus de sacrifices qui lui soient agréables et leur nourriture sera comme un repas de deuil qui les rendra impurs. Ils mangeront leur pain, mais aucun pain n’entrera dans le Temple de l’Éternel. Que ferez-vous alors aux jours d’assemblées cultuelles et pour les fêtes de l’Éternel ? (Osée 9.4-5 ; cp Nombres 15.5-10 ; 19.14 ; Deutéronome 26.14).

En terre d’exil, les Israélites réaliseront que leurs idoles sont vaines et qu’ils subissent la colère de Dieu. Ils violeront la Loi car ils ne pourront pas offrir à l’Éternel les premiers pains de leur récolte, ni les sacrifices accompagnés de vin, ni célébrer les fêtes obligatoires, et en plus, ils seront impurs de la tête aux pieds, comme s’ils étaient dans la présence d’un cadavre.

Voilà qu’ils quittent leur pays dévasté. L’Égypte les recueillera et Memphis les ensevelira. Le chardon prendra possession de leurs trésors et les ronces croîtront dans leurs habitations (Osée 9.6).

L’Égypte est à nouveau présentée comme l’exemple type de la servitude. Les Israélites déportés mourront en terre d’exil et dans la Terre promise, leurs héritages seront détruits.

Voici venus les jours du châtiment et du règlement des comptes. Israël va les subir. Il est fou le prophète ! Oui, l’homme qui a l’esprit divague à cause de l’abondance de tes fautes et de ta grande hostilité (Osée 9.7).

Être insulté était l’un des risques du métier de prophète (2Rois 9.11 ; Jérémie 29.26-27 ; 38.4). Mais Osée leur envoie la balle et dit que ce sont les péchés des Israélites et leur méchanceté qui le rendent fou.

Mais moi, la sentinelle d’Éphraïm, moi, le prophète, je suis avec mon Dieu. Vous me tendez des pièges partout sur mon chemin, et vous m’êtes hostiles dans le pays de mon Dieu (Osée 9.8 ; cp 1Rois 22.8) ; Jérémie 6.17).

Osée est comme une sentinelle, car il doit avertir les Israélites de la venue du jugement divin à cause de leurs péchés afin qu’ils s’en détournent, mais au lieu de se repentir, ils lui sont hostiles.

Ils sont autant corrompus qu’aux jours de Guibea. Mais Dieu leur demandera compte de leur péché, et il les punira (Osée 9.9 ; Juges 19-21).

mai 17 2024

Émission du jour | Job 33.14 – 34.37

La justice de Dieu d'après Élihou

Nos partenaires