Les études

20 juin 2022

#08 Saul devient prédicateur ; Tabitha ramenée à la vie (Actes 9.17-10.22)

Ananias se rend auprès de Saul qui est aveugle et profondément repentant.

« Arrivé dans la maison, il impose les mains à Saul et lui dit : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus qui t’est apparu m’a envoyé pour que tu retrouves la vue et sois rempli du Saint-Esprit » (Actes 9.17).

Saul ne voit pas celui qui lui parle, mais quelle émotion quand il entend : Saul, mon frère !

« Au même instant, comme des écailles tombent de ses yeux et il voit de nouveau. Il se lève et il est baptisé » (Actes 9.18).

La cécité de Saul symbolisait sa condition spirituelle et il est baptisé par un simple disciple car s’il l’avait été par un apôtre, il aurait été dépendant à son égard.

« Il mange, reprend des forces, passe quelques jours avec les disciples et aussitôt il proclame dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu. Alors ses auditeurs, sidérés, disent : n’est-ce pas celui qui persécutait ceux qui invoquent ce nom là ? Mais Saul confondait les Juifs démontrant que Jésus est le Messie » (Actes 9.19-22).

Autant les croyants que les Juifs sont éberlués car voilà que le bourreau des premiers a rejoint leurs rangs, et le champion des seconds a retourné sa veste.

« Finalement, les Juifs décident de l’assassiner et surveillent constamment les portes de la ville. Mais une nuit, les disciples le font descendre dans une corbeille le long du rempart » (Actes 9.23-25).

L’opposition violente des Juifs n’a pas tardé, mais ce sont ceux-là même que Paul a gagnés au Seigneur qui l’aident à s’enfuir.

« À Jérusalem, Paul essaie de se joindre aux disciples mais ils ont peur de lui. Alors Barnabas le conduit auprès des apôtres et leur raconte comment il s’est converti et a prêché au nom de Jésus. Dès lors, il les accompagne, parlant ouvertement au nom du Seigneur. Il discute aussi avec les Juifs de culture grecque, mais ils veulent le faire mourir. Les frères l’emmènent alors à Césarée et de là il va à Tarse » (Actes 9.26-30).

De persécuteur, Paul est devenu prédicateur, mais maintenant les persécutions le suivent à la trace. Cependant Dieu le protège et partout où il va, il fonde des églises.

« Dans la Judée, Galilée et Samarie, l’Église était en paix, croissait dans la foi et dans l’obéissance au Seigneur et elle augmentait en nombre, grâce au Saint-Esprit. Pierre visitait les églises et à Lydda vivait un homme paralysé et alité depuis huit ans. Il lui dit : Jésus-Christ te guérit, lève-toi et fais ton lit ! Il se leva aussitôt. Tous ceux qui habitaient le village l’apprenant, se convertirent au Seigneur » (Actes 9.31-35).

Luc donne ici un troisième petit compte-rendu des progrès de la jeune Église.

« À Jaffa vivait une femme, disciple du Seigneur. Elle faisait beaucoup de bien autour d’elle mais elle tombe malade et meurt. Comme Jaffa est près de Lydda, les disciples font immédiatement chercher Pierre qui les suit. À son arrivée, Pierre fait sortir tout le monde, se met à genoux et prie. Puis il dit : Tabitha, lève-toi ! Elle ouvre les yeux et s’assoit. Il rappelle les croyants et la leur présente vivante. La nouvelle est vite connue et beaucoup croient au Seigneur. »  (Actes 9.36-42).

Lydda est à 19 km de Jaffa soit trois heures de marche. Des guérisons et une résurrection favorisent bien sûr la croissance de l’Église.

Je commence le chapitre 10.

« À Césarée un centenier romain nommé Corneille adorait Dieu, avec tous les gens de sa maison. Généreux envers les pauvres, il prie Dieu en tout temps » (Actes 10.1-2).

Cette ville est la capitale administrative de la Palestine. Corneille a foi en l’Éternel mais ne suit aucune des règles cérémonielles de la loi de Moïse. Aux yeux des Juifs il est donc païen.

« Un jour, dans une vision, un ange de Dieu lui dit : Tes prières et tes aumônes sont montées jusqu’à Dieu. Envoie des hommes à Jaffa pour faire venir Pierre qui loge chez Simon le tanneur près de la mer. Corneille appelle deux serviteurs et un soldat pieux ; il leur raconte la vision et les envoie à Jaffa. Le lendemain, Pierre monte sur la terrasse pour prier et pendant qu’on lui prépare son repas, il a une vision. Il voit le ciel ouvert et une grande toile qui contient toutes sortes d’animaux et il entend une voix qui dit : tue ces bêtes et mange-les. Oh non ! Seigneur, car jamais de ma vie je n’ai rien mangé d’impur. Ce que Dieu déclare pur, ce n’est pas à toi de le considérer impur. Cette scène se répéta trois fois » (Actes 10.3-16).

Jaffa est à 50 km de Césarée. Juste avant que les trois hommes arrivent, Dieu prépare Pierre à les recevoir et il doit insister parce que l’apôtre a la tête dure.

« Suite à cette vision, Pierre est fort perplexe. Arrivent alors les envoyés de Corneille. L’Esprit dit à Pierre : il y a trois hommes qui te demandent. Pars avec eux car c’est moi qui les ai envoyés. Pierre descend, se présente et dit : pourquoi me cherchez-vous ? Corneille, un homme droit qui adore Dieu nous a envoyés… Un ange lui a dit de te faire venir pour t’écouter » (Actes 10.17-23).

Entrer dans la maison d’un païen », tel est la signification de la vision de Pierre.

mai 24 2024

Émission du jour | Galates 1.1

Commentaires bibliques audios & textes

Nos partenaires