Les études

06 juillet 2022

#08 Le vrai culte (Michée 6.1-12)

L’Éternel fera disparaître toutes les fausses valeurs en qui les Israélites se confient : les armes, les villes fortifiées, les idoles, la divination. L’exil de Juda a partiellement accompli cette prophétie, qui se réalisera pleinement avant le début du Millénium. Puis, l’Éternel jugera les nations à la bataille d’Armageddon.

Écoutez ce que dit l’Éternel : lève-toi Israël ! Engage un procès contre moi devant les montagnes et qu’elles t’entendent ! Écoutez donc, montagnes, fondements immuables de la terre, le procès de l’Éternel contre son peuple, écoutez, car il va plaider contre Israël (Michée 6.1-2 ; cp Deutéronome 32.1 ; 4.26 ; Esaïe 1.2 ; Jérémie 22.29).

Michée revient à l’état moral du peuple. Il met d’abord Israël au défi de faire un procès à l’Éternel, puis, adoptant le rôle du procureur de la République, il prend à témoin les montagnes car, depuis la création, elles ont vu que Dieu est juste et fidèle envers son peuple, alors que celui-ci est rebelle et ingrat envers son Dieu.

En quoi t’ai-je fait du tort, Ô mon peuple? Témoigne donc contre moi ! Pourtant, je t’ai fait monter du pays d’Égypte, je t’ai délivré de l’esclavage et je t’ai envoyé Moïse, Aaron et Miriam pour te guider (Michée 6.3-4 ; cp Esaïe 43.22-26 ; Deutéronome 7.8 ; 15.15 ; Jérémie 2.6-7).

L’Éternel s’adresse à son peuple sur le ton de l’amour blessé. Puis, il rappelle qu’Israël doit son existence à sa sortie d’Égypte et aux dirigeants qu’il leur a donnés : Moïse, le médiateur et chef spirituel, Aaron, le grand-prêtre intercesseur, Miriam la prophétesse qui, semble-t-il, s’occupait des femmes (Exode 15.20).

Souviens-toi donc, de ce qu’avait tramé Balaq, roi de Moab et de ce que lui répondit Balaam, fils de Béor. Souviens-toi du chemin que tu as parcouru de Chittim à Guilgal et reconnais que l’Éternel t’a fait justice (Michée 6.5 ; cp Nombres 22.2-6 ; 23.8, 23 ; 25.1 ; 31.16 ; Josué 4.19 ; 24.9-10).

Les Moabites, mais aussi les Madianites, ont très vite compris qu’Israël faisait peser une grave menace sur eux. Ils emploient donc les services d’un devin qui a la capacité de maudire. Il est prêt à le faire pour un bon salaire, mais l’Éternel l’oblige à prononcer une bénédiction. Balaam suggère alors à Balaq d’organiser une grande partouze et d’inviter les Israélites. Sittim et Guilgal sont leurs lieux de campement avant et après la traversée du Jourdain. Entre les deux, ils attaquent et écrasent les Madianites. Suite à ces événements, Israël est exhorté à reconnaître que l’Éternel a été juste envers eux, c’est-à-dire qu’il leur a prouvé sa fidélité.

Avec quoi pourrai-je me présenter devant l’Éternel ? Avec des holocaustes, des jeunes veaux ? L’Éternel voudra-t-il des milliers de béliers et des torrents d’huile ? Devrai-je sacrifier mon premier-né pour expier mon péché ? (Michée 6.6-7 ; cp Lévitique 18.21 ; 20.2 ; Deutéronome 12.31 ; 18.10 ; Esaïe 57.4-5).

Les membres repentants du peuple se demandent si les moyens prescrits par la loi de Moïse sont suffisants pour apaiser la colère de Dieu. Mais sentant bien qu’ils ne le sont pas, ils iraient jusqu’à sacrifier leur fils, une abomination païenne, alors que ce que Dieu veut est un holocauste spirituel, une offrande de soi.

On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien, et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice et la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu (Michée 6.8 ; cp Genèse 5.22 ; 17.1 ; Deutéronome 10.12 ; 1Samuel 15.22 ; Esaïe 2.11 ; Osée 6.6 ; Michée 2.1, 2, 8-9 ; 3.1-3, 10-11).

Ce que Dieu demande : la droiture, la bonté et l’humilité sont l’inverse des pratiques odieuses des classes supérieures du Royaume. L’adoration de Dieu par des rites n’a de valeur que si elle est accompagnée d’une conduite droite par amour pour Dieu et qui respecte l’esprit de la Loi, sinon les rites sont une coquille vide.

L’Éternel s’élève contre Jérusalem, et celui qui est sage en tiendra compte. Écoutez l’annonce de la venue du bâton par celui qui l’a ordonné ! (Michée 6.9 ; cp Esaïe 10. 5, 24 ; Proverbes 1.7 ; 13.6 ; 19.6).

Le bâton est Babylone. L’homme qui prend les avertissements de Dieu au sérieux se soumettra à sa volonté.

Communauté méchante qui amassez des biens injustement acquis, qui utilisez des mesures de capacité fausses, objets de ma malédiction. Seras-tu intègre avec des balances fausses et avec des poids trompeurs en ta possession ? Les riches de la ville sont violents et ses habitants profèrent mensonges et tromperie (Michée 6.10-12 ; cp Lévitique 19.35-36 ; Deutéronome 25.13-16 ; Proverbes 11.1 ; 16.11 ; 20.10, 23 ; Amos 8.5-6).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires