Les études

16 février 2023

07 – Message à l’Église de Smyrne (Apocalypse 2.8-11)

Manger de l’arbre de vie, c’est être en communion intime avec le Seigneur. L’exhortation d’écouter l’Esprit est la conclusion des sept lettres et de plusieurs paraboles de Jésus.

À l’ange de l’église de Smyrne, écris : Voici ce que dit celui qui est le premier et le dernier, celui qui était mort et qui est revenu à la vie (Apocalypse 2.8).

Smyrne signifie myrrhe, une résine odoriférante extraite du balsamier. Situé à 70 km au nord d’Éphèse, ce port de mer a été fondé par les Hittites 3000 ans avant Jésus-Christ. À l’époque de Jean elle était prospère et l’est toujours (Izmir) avec plus de 3 millions d’habitants. Les citoyens de la ville vouaient à l’empereur un culte zélé mais comme les croyants refusaient, ils étaient persécutés (2Timothée 3.12). On leur reprochait aussi, d’une part, d’être antisociaux, parce qu’ils ne participaient pas aux orgies en l’honneur des faux dieux Cybèle, Zeus, Apollon, Asclépios, et Aphrodite, et d’autre part, d’être athées parce qu’ils adoraient un Dieu invisible. La ville devint célèbre suite au martyre de Polycarpe son évêque et disciple de Jean, brûlé vif à 86 ans. Voilà pourquoi le Seigneur se présente comme maître de l’histoire, vainqueur de la mort, et il garantit à ses fidèles la même victoire (Jean 11.25-26 ; 1Pierre 5.10). Comme le doux parfum de la myrrhe est obtenu par broyage, les chrétiens de Smyrne sont écrasés, mais ils dégagent une odeur agréable à Dieu car leur amour pour lui ne faiblit pas. Comme le creuset sépare les scories du métal précieux, le feu des persécutions sépare les fidèles des autres.

Je connais ta détresse et ta pauvreté – et pourtant tu es riche. J’entends les calomnies de ceux qui se disent Juifs mais qui ne le sont pas, car ils constituent une synagogue de Satan (Apocalypse 2.9 ; cp Romains 2.29).

Ces croyants sont dans un dénuement quasi total parce qu’ils ont à peu près tout perdu à cause de leur foi en Jésus. Mais ils sont également riches car ils se sont appropriés les promesses du Seigneur, sont soutenus par la grâce de Dieu et manifestent les fruits de l’Esprit (Galates 5.22-23). Leur situation est l’inverse des chrétiens de Laodicée (Apocalypse 3.17).

Les croyants de Smyrne sont également haïs et maltraités par les nombreux Juifs de la ville, qui se prétendent l’assemblée de l’Éternel, mais Jésus les associe au diable, très présent, puisqu’il est mentionné dans quatre des six lettres (Apocalypse 2.13, 24 ; 3.9).

Ne crains pas les souffrances que tu vas endurer. Le diable va jeter plusieurs d’entre vous en prison pour vous éprouver, et vous connaîtrez dix jours de détresse. Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie (Apocalypse 2.10 ; cp Jean 16.33 ; Jacques 1.12).

Dix jours signifient une courte durée. L’église de Smyrne est le théâtre d’un combat que mène Satan contre Dieu et son peuple. Ceux qui resteront fidèles dans l’épreuve seront honorés pour l’éternité par des privilèges particuliers, mais ils ne nous ont pas été révélés.

Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux églises : Le vainqueur ne souffrira pas de la seconde mort (Apocalypse 2.11).

mai 24 2024

Émission du jour | Galates 1.1

Commentaires bibliques audios & textes

Nos partenaires