Les études

01 juillet 2022

#07 Le rejet de Dieu par Son peuple (Jérémie 5.13-6.26)

La vigne de l’Éternel est livrée aux ennemis afin de l’émonder, mais la souche ne sera pas extirpée.

Israël et Juda m’ont trahi car ils disent : « il n’est pas le seul vrai Dieu. Le malheur ne nous atteindra pas et nous ne verrons ni l’épée ni la famine. Les prophètes sont du vent ; ils n’ont aucun message de l’Éternel. Que les malheurs qu’ils annoncent leur soient infligés ! » (Jérémie 5.13).

Les impies se moquent des menaces des prophètes de l’Éternel, et vont même jusqu’à les maudire.

Parce que vous dites ces paroles-là, j’en fais un feu, et de ce peuple, je fais du bois que ce feu dévorera. J’amène contre vous une nation qui vient de loin et dont tu ne connais pas la langue. Elle dévorera ta moisson, tes fils et tes filles, tes brebis et tes bœufs, ta vigne et ton figuier. Elle rasera tes villes fortes mais je ne vous détruirai pas entièrement. Je ferai cela parce que vous m’avez abandonné et avez rendu un culte à des dieux étrangers. Vous serez au service d’étrangers dans un pays étranger. Peuple au cœur indocile et rebelle qui refuse de vénérer l’Éternel son Dieu, qui vous donne pourtant les pluies, chacune en sa saison, et il vous permet de faire vos moissons. Mais vos péchés vont vous priver de tous ces biens (Jérémie 5.14-25).

Le pays traversait déjà une grande sécheresse, ce qui était un premier jugement, mais le pire est à venir.

Les impies de mon peuple dressent de pièges et s’enrichissent. Leurs maisons sont pleines de fraude. Ils ne font pas justice à l’orphelin et aux malheureux et ils prospèrent. Ne punirai-je pas les abominations qui ont lieu dans le pays, dit l’Éternel ? Les faux prophètes ne disent que mensonges et les prêtres abusent de leur autorité. Et mon peuple aime tout cela, mais que ferez-vous après ce qui va arriver ? (Jérémie 5.26-31).

Du plus petit au plus grand, tous sont coupables, et tous vont subir un terrible châtiment.

Fuyez, gens de Benjamin, quittez Jérusalem ! Sonnez du cor ! Élevez un signal, car du nord arrive une grande catastrophe (Jérémie 6.1).

Jérusalem se trouve dans le territoire de la tribu de Benjamin à la lisière de Juda. Comme la capitale sera conquise par l’ennemi, les Israélites ne doivent pas s’y réfugier mais fuir plus vers le sud.

Je vais réduire au silence la belle et voluptueuse Jérusalem. Des bergers viendront avec leurs troupeaux. Ils planteront leur campement tout autour d’elle et y feront paître leurs bêtes. Préparez-vous à combattre Jérusalem ! Donnons l’assaut en plein midi ! Malheur car le jour baisse déjà. Courage, attaquons de nuit, détruisons ses palais ! Ainsi parle l’Éternel : Abattez les arbres et dressez des terrassements contre Jérusalem, car elle doit être punie à cause de ses injustices ! (Jérémie 6.2-6).

Dès son arrivé et malgré la chaleur du jour, l’ennemi donne l’assaut, mais il est repoussé. Déçu et furieux, il lance un assaut nocturne, mais celui-ci est encore repoussé. Les assaillants sont alors obligés de fabriquer des rampes d’accès et organiser un siège en règle. Tôt ou tard, la génération, éprise de luxe et corrompue, devra subir l’horreur d’un long siège et subir la brutalité des conquérants.

Violence et ruine, plaies et blessures, sont constamment devant moi. Ils ont méprisé la parole de l’Éternel. Déverse la fureur de Dieu sur l’enfant dans la rue et sur la compagnie des jeunes gens. Le mari, la femme et le vieillard seront pris. Leurs biens et leurs femmes passeront à d’autres, Car tous, petits et grands, sont avides de gains. Tous, du faux prophète au prêtre, pratiquent la duplicité. Ils parlent à la légère en disant : “ tout va pour le mieux ! ” alors que rien ne va (Jérémie 6.6-14).

Les chefs politiques et religieux trompent le peuple, mais tous sont coupables devant Dieu.

Ils n’ont même plus honte des abominations qu’ils commettent, c’est pourquoi ils tomberont quand je leur ferai rendre des comptes. Ainsi parle l’Éternel : cherchez le bon chemin, suivez-le et vous trouverez le repos. Mais ils ont répondu : “ Nous n’y marcherons pas ! ” Alors j’ai établi des sentinelles parmi vous. Mais ils ont répondu : “ Nous n’écouterons pas ” ! (Jérémie 6.15-17).

Le peuple de Juda a totalement rejeté son Dieu ainsi que les avertissements des prophètes de l’Éternel.

Qu’ai-je à faire de l’encens et du roseau aromatique ? Je n’apprécie ni vos holocaustes ni vos sacrifices. Ô mon peuple, revêts tes habits de deuil, et roule-toi dans la cendre comme pour un enfant unique ! Répands-toi en lamentations amères, car le dévastateur fondra soudain sur nous ! (Jérémie 6.20, 26).

janv. 27 2023

Émission du jour | Nombres 31.1 – 35.8

Victoire sur Madian - Partage du Pays

Nos partenaires