Les études

05 juillet 2022

#07 La fin est arrivée (Ézéchiel 6.1-7.9)

Ces menaces font partie des malédictions de la Loi et Dieu les a exécutées. Ses jugements sont sévères.

L’Éternel me dit : Fils d’homme, tourne-toi vers les montagnes d’Israël et dis aux Israélites : écoutez la parole du Seigneur, l’Éternel, car voici ce qu’il dit aux monts, aux collines, aux vallées, et aux ravins : Je vais faire venir le glaive contre vous et je détruirai vos hauts-lieux idolâtres (Ézéchiel 6.1-3).

Un peu partout, les Israélites rendaient un culte accompagné de méga partouzes à diverses idoles. Et comme les Israélites refusent d’écouter l’Éternel, Dieu menace la nature qui est personnifiée en Israël.

Vos autels seront dévastés. Les Israélites mourront devant leurs idoles et je disperserai leurs os autour de leurs autels. Sur tout votre territoire, vos villes, vos lieux de culte, vos autels et vos idoles, et tout ce que vous avez construit sera détruit. Les blessés à mort tomberont au milieu de vous et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel (Ézéchiel 6.4-7).

Cette dernière phrase est un refrain chargé de menaces qui revient plus de soixante fois dans le livre. Le châtiment qui frappera les Israélites les forcera à reconnaître que leurs divinités étaient vaines car incapables de les protéger et que les prophètes qui avaient parlé au nom de l’Éternel avaient dit vrai. Les Israélites massacrés seront privés de sépulture ce qui, à l’époque, était pire que la mort elle-même.

Mais un reste de rescapés du glaive survivra et sera dispersé parmi les nations. Mais ces captifs se souviendront de moi, car j’aurai brisé leur cœur infidèle qui s’est détourné de moi, et les yeux adultères qui se sont tournés vers les idoles. Ils se prendront alors en dégoût à cause du mal et des abominations qu’ils ont commises. Et ils reconnaîtront que je suis l’Éternel et que ce n’est pas en vain que je les ai menacés de leur faire ce mal (Ézéchiel 6.8-10).

Tous les prophètes font état d’un petit reste fidèle qui sera préservé. Ceux qui sont revenus de captivité avaient en grande partie abandonné leurs idoles et soupiraient vraiment après le Dieu de leurs ancêtres. Mais cette bonne disposition se métamorphosa en un légalisme totalitaire comme on le voit dans les évangiles.

Le Seigneur, l’Éternel me dit : frappe dans ta main, tape du pied et dis : malheur, à cause des abominations commises par les Israélites qui vont périr, dévorés par l’épée, la famine et la peste (Ézéchiel 6.11).

Ces gestes du prophète expriment la douleur et l’étonnement. Il exprime ainsi les sentiments que Dieu éprouve face à la méchanceté de son peuple et du jugement qu’il va subir.

Celui qui sera loin périra de la peste, celui qui sera près tombera par l’épée. Celui qui sera assiégé, mourra par la famine, et j’assouvirai ainsi ma colère contre eux (Ézéchiel 6.12).

Les habitants de Jérusalem mourront de faim ou seront tués, et ceux qui se sont enfuis périront de maladie.

Vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel, quand les morts tomberont au milieu de vos idoles, autour de vos autels, sur toute colline élevée, au sommet des montagnes, sous tous les arbres verts, tous les endroits où vous adorez les idoles. Je lèverai ma main contre eux, je dévasterai leur pays du sud au nord, partout où ils habitent, pour en faire une solitude ; et ils sauront que je suis l’Éternel (Ézéchiel 6.13-14).

Dans ce passage, on a deux fois la même menace par laquelle Dieu se fait connaître par ses jugements. En plus, l’Éternel dit qu’il lèvera sa main, une menace supplémentaire qui reviendra encore plusieurs fois.

L’Éternel me dit : fils d’homme, écoute ce que déclare le Seigneur, l’Éternel, au pays d’Israël : la fin est arrivée ! Aux quatre extrémités du pays, c’est la fin ! (Ézéchiel 7.1-2).

Dans les Écritures, la terre d’Israël et ses habitants forment un tout et ils sont jugés ensemble.

Maintenant, c’en est fini de toi car je vais déchaîner ma colère et te juger : je te ferai payer toutes tes abominations. Je n’aurai aucune pitié, je serai sans merci et je te rétribuerai pour ta conduite exécrable. Tu resteras coupable de tes abominations et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel. L’Éternel dit : Un malheur, oui un malheur sans pareil survient ! La fin arrive. C’en est fini de toi. Tu seras ruiné, habitant du pays ! Oui, le moment arrive. Sur les montagnes, c’est la consternation au lieu des cris de joie. Maintenant, sans tarder, je vais déverser ma colère sur toi. Oui, je te jugerai pour toutes tes abominations. Je n’aurai pour toi aucun regard de pitié, je serai sans merci, je te rétribuerai pour ta conduite et tu resteras coupable de tes abominations et vous reconnaîtrez que moi, l’Éternel, je vous aurai frappés (Ézéchiel 7.3-9).

déc. 01 2023

Émission du jour | 1 Chroniques 1.1 – 9.1

La généalogie de la race humaine

Nos partenaires