Les études

06 juillet 2022

#06 Le châtiment, la réponse de Dieu (Osée 5.8-6.6)

Les Israélites sont des traîtres, car ils ont violé l’alliance de la Loi, et ils attribuent la naissance de leurs enfants et les consacrent aux idoles de la fertilité, Baal et Astarté. Leur ruine est imminente.

Sonnez du cor à Guibea, de la trompette à Rama, et donnez l’alarme à Beth-Aven ! Benjamin, gare à tes arrières ! Éphraïm sera dévasté au jour du châtiment. C’est certain et je l’annonce aux tribus d’Israël (Osée 5.8-9 ; cp Esaïe 7.1 en 734).

Allié à la Syrie, Israël Nord attaque Juda, mais l’arrivée des Assyriens les oblige à faire demi-tour. Achaz roi de Juda lance alors une contre-attaque et s’empare des villes de Guibea, Rama et Beth-Aven.

Les princes de Juda ont déplacé les bornes. Aussi, comme un torrent, je répandrai sur eux les flots de ma colère (Osée 5.10 ; cp Deutéronome 19.14 ; 27.17).

En plus de récupérer ses propres villes, Juda s’est emparé de la partie sud d’Israël Nord, ce que lui reproche Osée, car cet acte revient à déplacer la limite d’une propriété, un acte qui encourt la malédiction de Dieu.

Éphraïm sera écrasé par le jugement, car il se conduit selon ses propres règles (Osée 5.11).

Les Assyriens rayeront Israël Nord de la carte parce que la nation a établi ses propres lois politiques et religieuses. Ainsi, il est interdit au peuple de se rendre à Jérusalem mais il doit adorer les veaux d’or.

C’est pourquoi je serai, pour Éphraïm, comme la teigne, et pour Juda comme la vermoulure (Osée 5.12).

Le jugement est aussi irrémédiable qu’un vêtement rongé par les mites ou une maison par les termites.

Quand Éphraïm et Juda ont été dans la détresse, ils sont allés chercher de l’aide en Assyrie auprès du roi vengeur, mais il ne vous guérira pas, et votre plaie ne cicatrisera pas (Osée 5.13 ; cp 2Rois 15.19 ; Esaïe 7).

Les rois Ménahem d’Israël Nord (752-742) et Achaz de Juda (735-715) ont fait appel aux rois assyriens, mais ce sont des vandales qui cherchent seulement à renforcer leur pouvoir et étendre leur empire.

Car moi, je serai comme un lion pour Israël et pour Juda. Oui, moi, je déchirerai et je m’en irai avec ma proie et nul ne la délivrera. Je rentrerai chez moi jusqu’à ce qu’ils reconnaissent leur culpabilité et cherchent ma face. Alors, dans leur détresse, ils m’invoqueront (Osée 5.14-15 ; cp Osée 11.10 ; 13.7 ; Esaïe 31.4 ; Lamentations 3.10 ; Amos 1.2 ; 3.8).

Ce passage comprend de nombreux pronoms personnels qui désignent l’Éternel, car c’est lui qui va juger son peuple et l’abandonner aux mains des Assyriens. Puis, comme un lion qui en a fini avec sa proie et retourne dans sa tanière, l’Éternel rentrera chez lui en attendant que son peuple revienne sincèrement à lui.

Venez, et retournons à l’Éternel, car il a déchiré mais il nous guérira. Il a frappé mais il pansera nos plaies. Après deux jours, il nous aura rendu la vie, et le troisième jour, il nous relèvera, et nous vivrons sous son regard. Oui, cherchons à connaître l’Éternel. Sa venue est aussi certaine que l’aurore, et il viendra aussi sûrement que la pluie du printemps qui arrose la terre (Osée 6.1-3).

Les Israélites prononcent ces paroles pieuses après avoir subi une invasion assyrienne. Ils s’exhortent les uns les autres et se font des promesses. Mais comme ils ne mentionnent ni leurs péchés ni leur besoin de repentance, ils se bercent d’illusion. Effectivement, ils ont bien besoin de chercher à connaître l’Éternel.

Comment te traiterai-je, Éphraïm, et toi Juda ? Votre amour pour moi est semblable aux nuées matinales, à la rosée qui se dissipe vite (Osée 6.4).

L’Éternel sait très bien que les belles paroles des Israélites ne sont pas sincères, et ils parlent de revenir à lui seulement à cause de ses jugements. Il est fatigué de menacer alors qu’il désire tant sauver et guérir, mais le châtiment annoncé devra être appliqué jusqu’à la destruction de la nation et l’exil de ses habitants.

C’est pourquoi, je vous ai frappés par les paroles de mes prophètes, et le jugement a fondu sur vous comme l’éclair (Osée 6.5 ; cp Jérémie 1.10 ; Amos 4.6-11).

Les jugements annoncés par Osée sont comme des coups de massue. Certains ont déjà été exécutés mais le pire est à venir, car malgré des châtiments déjà durs, le peuple persévère dans l’idolâtrie.

Car je prends plaisir à l’amour et à la connaissance de Dieu, bien plus qu’aux sacrifices ou aux holocaustes (Osée 6.6 ; cp 1Samuel 15.22 ; Esaïe 1.11-20 ; Michée 6.6-8 ; Amos 5.22, 24).

mai 22 2024

Émission du jour | Job 39.1 – 41.2

Réponse de l'Éternel (suite)

Nos partenaires