Les études

16 février 2023

05 – Les Sept chandeliers = Sept églises (Apocalypse 1.13-2.1)

Les chandeliers représentent les sept églises parce qu’elles sont appelées à briller de tous leurs feux dans un monde de ténèbres. C’est aussi la vocation de tous les croyants. Les chandeliers sont en or parce qu’aux yeux de Dieu, rien dans l’univers n’est aussi précieux que l’Église, son peuple, qu’il a acquis par le sacrifice de son fils.

Au milieu des sept chandeliers, il y avait quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme. Il portait une longue tunique, et une ceinture d’or entourait sa poitrine (Apocalypse 1.13 ; cp Daniel 7.13-14 ; 10.5-6).

Jésus porte le vêtement du grand-prêtre (Exode 28.4, 31) sauf que la ceinture est entièrement en or comme le roi. Il est au milieu des églises car elles lui appartiennent et il veille sur elles.

Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche et comme la neige. Ses yeux étaient comme une flamme ardente. Ses pieds étincelaient comme du bronze incandescent quand il sort du creuset. Sa voix retentissait comme le vacarme de grandes eaux (Apocalypse 1.14-15 ; cp Ézéchiel 43.2 ; Daniel 7.9 ; Matthieu 20.26 ; Hébreux 4.13 ; 12.5-10).

Revêtu du blanc éclatant de la sainteté, Jésus parcourt son Église. Son regard lance des éclairs de feu qui sondent les profondeurs des cœurs. Sa voix fait trembler le plus brave mais, un jour, elle ordonnera aux morts de sortir de leur sépulcre (Jean 5.28 ; 11.43).

Dans sa main droite, il tenait sept étoiles, et de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants. Son visage était aussi resplendissant que le soleil quand il brille de tout son éclat (Apocalypse 1.16 ; cp Matthieu 17.2).

Les étoiles sont les anges préposés aux églises. L’épée est la sentence qui tombera sur les croyants infidèles et les ennemis de Jésus. Son visage éblouissant rappelle la transfiguration.

Quand je le vis, je tombai à ses pieds, comme mort. Alors il posa sa main droite sur moi en disant : n’aie pas peur. Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’ai été mort, mais je suis vivant pour l’éternité, et je détiens les clés de la mort et du séjour des morts (Apocalypse 1.17-18 ; cp Apocalypse 2.8 ; 22.13).

Quand le Dieu saint et juste se manifeste, l’homme pécheur a de quoi être terrorisé (Ésaïe 6.5 ; Ézéchiel 1.28 ; 3.23 ; 9.8 ; 43.3 ; 44.4; Daniel 8.17 ; 10.8-9 ; Matthieu 14.27 ; 17.2 ; Luc 24.37-40 ; Actes 9.4). Jean qui avait posé sa tête sur Jésus (Jean 13.25) est maintenant paralysé de peur devant lui car il apparaît comme le Seigneur de gloire. À Ésaïe (44.6 ; 48.12), l’Éternel s’est présenté en disant : « je suis le premier et le dernier, en dehors de moi il n’y a pas de Dieu ». Dans les Écritures, Dieu se dit le vivant, celui qui est depuis toujours, car il n’a pas été créé et existe de lui-même. Jésus aussi est le vivant car il est depuis toujours ; il a même déclaré qu’il possédait la vie en lui-même tout comme le Père (Jean 5.26). Jésus a aussi autorité sur notre plus grande ennemie, la mort, car il l’a vaincue (Hébreux 2.14-15 ; Jean 11.25).

Maintenant, écris ce que tu as vu, ce qui est, et ce qui arrivera par la suite (Apocalypse 1.19).

Jean doit écrire ce qu’il vient de voir et ses explications (ch.1), puis la vision qui se rapporte à la condition des sept églises (ch. 2–3), et enfin les événements futurs (ch. 4–22).

Voici donc la signification de ce que tu as vu. Les sept chandeliers sont les sept églises, et les sept étoiles dans ma main droite sont les anges des sept églises (Apocalypse 1.20).

Ces anges ou messagers sont des envoyés célestes chargés de les représenter (Hébreux 1.14). Les Juifs croyaient en des anges tuteurs et Jésus ne les a pas contredits (cp Matthieu 18.10). Dans l’Apocalypse, les anges dirigent ou désignent les vents (7.1), l’abîme (9.11), le feu (14.18), et les eaux (16.5). Ici, ils sont au service des églises et les représentent devant Dieu. Chaque église est ainsi personnifiée par son ange. La façon dont Jésus se présente à chaque église est en rapport avec ce qu’il va lui dire, et les paroles qu’il leur adresse sont aussi pour nous.

À l’ange de l’église d’Éphèse, écris : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite et qui marche au milieu des sept chandeliers d’or (Apocalypse 2.1).

avril 23 2024

Émission du jour | Job 1.1-5

Prospérité et épreuves de Job

Nos partenaires