Les études

22 septembre 2022

#05 Dieu fera justice (Malachie 2.17- 3.10)

Dans l’Israël ancien, quand un Israélite se mariait, il étendait son manteau sur son épouse. Par ce geste symbolique, il lui promettait tendresse et protection. Mais le mari qui répudie son épouse lui fait du tort, ainsi qu’à lui-même, car son forfait laissera des traces indélébiles et sa culpabilité ne le quittera pas.

Vous lassez l’Éternel par vos discours, et puis vous demandez : en quoi te lassons-nous ? C’est en disant : quiconque fait le mal est bien vu de l’Éternel. Il prend plaisir à ces gens-là. Ou encore : où est le Dieu de la justice ? (Malachie 2.17).

Comme dans leurs discours messianiques, les prophètes rattachent le Jour de l’Éternel au retour de l’exil babylonien, mais certains Israélites sont fort mécontents de voir les années s’écouler sans que se réalise l’avenir glorieux promis à Israël. Parce qu’ils souffrent et que les païens prospèrent, ils contestent l’action de Dieu et sont même insolents au point de l’accuser d’être injuste. Cette révolte des Juifs est le point de départ du quatrième oracle de Malachie qui clôt son livre et l’Ancien Testament. Soit dit en passant que la souffrance du juste et le bonheur des impies est un problème vexant; il est abordé par plusieurs auteurs sacrés (Job 21.7-26 ; 24.1-17 ; Psaume 37 ; 73.1-14 ; Ecclésiaste 8.14 ; Jérémie 12.1-4 ; Habaquq 1), mais il reste sans réponse satisfaisante.

Et bien j’enverrai mon messager pour aplanir la route devant moi. Et soudain, il viendra pour entrer dans son Temple, le Seigneur et messager de l’Alliance que vous attendez. Le voici qui vient, déclare l’Éternel, le Seigneur des armées célestes (Malachie 3.1; cp Esaïe 40.3).

La prophétie décrit la venue du Messie comme celle de l’Éternel lui-même. Il sera précédé par un héraut appelé plus loin : Élie le prophète (Malachie 3.23) et qui sera semblable à celui qui a bravé le roi Achab (1Rois 17). Les évangiles appliquent cette prophétie à Jean Baptiste (Matthieu 11.10 ; Marc 1.2 ; Luc 1.76), car il a précédé le ministère de Jésus (Matthieu 3.3 ; Luc 3.4 ; Jean 1.23). Le Messie est appelé « messager de l’alliance », car c’est lui qui a scellé la nouvelle alliance par son sang (Hébreux 9.15). Il est aussi l’Ange devant la face de Dieu (Esaïe 63.9) et l’Ange de l’Éternel, à la fois identifié à l’Éternel et distinct de lui.

Mais qui restera debout le jour de son apparition ? Car il sera semblable au brasier du fondeur et à la potasse des blanchisseurs (Malachie 3.2; cp Esaïe 1.25; Amos 5.18-20; Matthieu 3.10-12; Joel 2.11).

Les Juifs croyaient que le jugement du Jour de l’Éternel tomberait uniquement sur les païens, alors qu’en fait, ils seront les premiers à le subir. Le Messie est apparu une première fois pour offrir le salut par grâce, mais tel un feu, sa seconde venue consumera tous les impies.

Le Seigneur siégera pour fondre et épurer l’argent ; il purifiera les descendants de Lévi et les affinera comme l’or et l’argent; ils deviendront alors des hommes au service de l’Éternel pour lui présenter des offrandes selon ce qui est juste. L’offrande de Juda et de Jérusalem plaira à l’Éternel, comme autrefois dans l’ancien temps (Malachie 3.3-4; 1Pierre 4.17-18).

Le jugement de la fin des temps atteindra d’abord le peuple de Dieu, les prêtres en tête à cause de leur fonction et des péchés qu’ils ont commis. Une fois purifiés, ils présenteront, dans le temple du Millénium, des offrandes à Dieu en esprit et en vérité, l’honneur et les louanges qui lui sont dus.

Je viendrai pour vous juger, et je serai témoin à charge contre les magiciens, les adultères, les parjures, ceux qui extorquent l’ouvrier de son salaire, ceux qui oppriment la veuve, l’orphelin, et l’immigré, et contre tous ceux qui ne me révèrent pas, déclare l’Éternel, le Seigneur des armées célestes (Malachie 3.5; cp Exode 22.20, 22; Lévitique 19.12; 20.10; Deutéronome 18.10 24.15, 17; 27.19).

Tous ceux qui, au vu de leurs péchés, n’honorent pas Dieu, n’entreront pas dans le royaume messianique.

Je suis l’Éternel et je ne change pas, voilà pourquoi, descendants de Jacob, vous n’avez pas été exterminés. Depuis le temps de vos ancêtres, vous n’obéissez pas à mes lois. Revenez donc à moi, et je reviendrai à vous, dit l’Éternel, le Seigneur des armées célestes. Et vous dites : “ Comment devons-nous revenir ? ” (Malachie 3.6-7; cp Exode 32.9; Deutéronome 4.31; 9.13; 24; Jérémie 31.35-37; 33.14-22; Ezéchiel 36.22-32; Michée 7.20; Romains 3.3-4; 11.1-29).

Les Israélites accusent l’Éternel d’injustice et de ne plus agir en leur faveur. Mais au vu de l’histoire de ce peuple, faite de rébellions constantes, on doit reconnaître que son existence dépend uniquement de l’engagement immuable qu’a pris le Seigneur envers l’alliance qu’il a conclue avec les patriarches. Maintenant, si les Israélites se repentent, Dieu promet de leur accorder les bénédictions de l’alliance. Mais ici encore, ils se montrent arrogants, récalcitrants et mécontents de Dieu. Leur esprit de propre-juste est déjà le début du monstre pharisaïque qui s’opposera au Christ tout au long de son ministère.

Un homme peut-il tromper Dieu ? Pourtant, vous me volez et puis vous demandez : “ en quoi t’avons-nous donc volé ? ” en ne versant pas les offrandes et les dîmes qui sont dues ! Toute la nation est maudite parce que vous me trompez (Malachie 3.8-9; cp Exode 29.27-28; Lévitique 27.30; Nombres 18.20-29; Deutéronome 14.24-29; 28.8-12; 2Chroniques 31.4-12; Néhémie 10.38; 13.10; 12.44).

Sous la Loi, les dîmes, les offrandes et les sacrifices d’animaux étaient obligatoires. Mais en les retenant, les Israélites lèsent l’Éternel et les prêtres car ces dons constituent leur salaire. Les Juifs se comportent comme si Dieu était indifférent à leur conduite. En offrant à Dieu des animaux tarés, les prêtres se sont faits du tort à eux-mêmes. D’ailleurs, beaucoup ont quitté le temple pour cultiver leur jardin afin de survivre.

Apportez donc la totalité des dîmes dans le trésor du Temple pour qu’il y ait des vivres dans ma demeure ! Mettez-moi à l’épreuve, dit l’Éternel, le Seigneur des armées célestes : alors vous verrez bien si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, et si je ne répands pas sur vous un excès de bénédictions (Malachie 3.10; cp Deutéronome 28.8, 11, 12; 1Corinthiens 9.13-14; 2Corinthiens 9.6-8; Philippiens 4.14; 18-19; 1Timothée 5.17; Galates 6.6).

juin 21 2024

Émission du jour | Psaumes 1.1

Voici l’homme heureux

Nos partenaires