Les études

21 juin 2022

#04 Mise en place du culte (Nombres 6.23-10.28)

Ce qu’on a coutume d’appeler « La bénédiction d’Aaron » apparaît dans le 6ème chapitre.

« Que l’Éternel te bénisse et te protège ! Que l’Éternel te regarde avec bonté et qu’il te fasse grâce ! Que l’Éternel veille sur toi et t’accorde la paix ! C’est ainsi qu’Aaron et ses fils m’invoqueront en faveur des Israélites, et moi, je les bénirai » (Nombres 6.23-27).

Ces trois bénédictions contiennent chacune le nom « Éternel » et sont de longueur croissante. En hébreu, la première a 3 mots, la deuxième 5 et la troisième 7. Les mots « grâce et paix » qui sont fréquents dans les bénédictions du Nouveau Testament font écho à la bénédiction d’Aaron. Nous arrivons maintenant au chapitre 7 qui chronologiquement précède les recensements et qui donne la liste des dons des chefs de tribus.

« L’Éternel dit à Moïse : Remets ces présents aux Lévites pour les services du tabernacle. Que les chefs viennent à tour de rôle, un par jour, apporter leur offrande. »

Le texte décrit une à une et en détail les mêmes offrandes d’animaux, d’encens, de farine, d’argent, et d’or, faites à l’Éternel par chaque chef des 12 tribus d’Israël au moment de la dédicace du tabernacle. Cette longue énumération fut omise au moment de la cérémonie pour ne pas interrompre le récit.

« Quand Moïse entrait dans le tabernacle pour parler avec l’Éternel, il entendait sa voix au-dessus du coffre sacré qui lui parlait » (Nombres 7.4,5,11,89).

Dans le livre de l’Exode on lit : « L’Éternel parlait à Moïse face à face » (Exode 33.11 ; Cp. Deutéronome 34.10).

Nous arrivons au chapitre 8 qui répète la mise en service du chandelier, le seul éclairage du Lieu saint, puis vient l’installation des lévites.

« L’Éternel dit à Moïse :  Tu aspergeras les Lévites d’eau purificatrice, puis ils se raseront tout le corps et laveront leurs vêtements. Alors ils seront rituellement purs » (Nombres 8.5-7).

Le ministère des Lévites étant plus éloignés de Dieu que celui des prêtres, leur purification est plus simple. L’eau avec laquelle ils sont aspergés contient les cendres d’un animal sacrifié pour le péché. Ensuite ils doivent offrir collectivement un premier taureau en holocauste qui représente leur consécration, et un second taureau pour couvrir leurs péchés. Puis les anciens du peuple leur imposent les mains et Aaron fait le geste de présentation par lequel les lévites sont affectés au service de l’Éternel.

Arrivé à 50 ans, le Lévite ne participe plus aux travaux pénibles liés au montage, démontage et transport du tabernacle. Il assure cependant la garde et le soin des meubles sacrés.

Nous arrivons au chapitre 9 qui décrit un problème lors de la célébration de la seconde Pâque, qui eut lieu le premier mois de la seconde année après la sortie d’Égypte au mont Sinaï.

« Des hommes qui étaient rituellement impurs ne purent pas célébrer la Pâque. L’Éternel dit à Moïse : Si quelqu’un est en état d’impureté rituelle ou s’il est en voyage, il pourra quand même célébrer la Pâque au soir du quatorzième jour du second mois. Il y aura un seul et même rituel pour l’immigré et l’autochtone » (Nombres 9.6-14).

La célébration de la Pâque est obligatoire sous peine de mort. La célébration de rattrapage a lieu jour pour jour exactement un mois après la date légale et seulement pour ceux qui avaient une excuse sérieuse. Je commence le chapitre 10.

« L’Éternel dit à Moïse : Fais fabriquer deux trompettes d’argent martelé. Elles serviront à convoquer la communauté et donner le signal du départ » (Nombres 10.1-2).

Ces trompettes font un mètre de long et sont battues à partir d’un seul lingot.

« Si deux trompettes sonnent ensemble, les représentants du peuple se rendront à l’entrée du tabernacle. Si on ne sonne que d’une trompette, seuls les chefs viendront. Au premier signal éclatant, les camps à l’est partiront. A la seconde sonnerie éclatante, les camps au sud partiront. Et on convoquera l’assemblée par une sonnerie en continu. Quand vous partirez en guerre vous ferez retentir un signal éclatant, ainsi vous vous rappellerez à l’attention de l’Éternel qui vous délivrera de vos ennemis. Vous sonnerez aussi de ces trompettes dans vos jours de joie, lors de vos fêtes religieuses et au commencement des mois, lorsque vous offrirez vos holocaustes et vos sacrifices de communion » (Nombres 10.3-10).

Les sonneries de trompettes marquent tous les moments importants de la théocratie car c’est comme une prière qui monte vers l’Éternel. Dieu désire qu’on se manifeste à son bon souvenir en venant frapper à sa porte pour ainsi dire.

« Le vingtième jour du deuxième mois de la deuxième année, la nuée s’éleva et les Israélites quittèrent le désert du Sinaï. C’était leur premier départ sur l’ordre de l’Éternel » (Nombres 10.11-13).

Les trompettes retentissent. Tout le monde sur le pont, on s’en va ! Seconde sonnerie et les tribus de Juda, Issacar et Zabulon se placent derrière l’arche de l’alliance. Troisième sonnerie et les clans Lévites de Guerchôn et de Merari qui portent le tabernacle se mettent en place. La quatrième sonnerie active les tribus de Ruben, Siméon et Gad. Nouvelle sonnerie et le troisième clan lévite des Qehatites qui porte les objets sacrés se met en place. Sixième sonnerie et les tribus d’Éphraïm, Manassé et de Benjamin s’installent. Les trompettes sonnent une dernière fois et les tribus de Dan, Asher et Nephtali se placent en arrière-garde.

mai 17 2024

Émission du jour | Job 33.14 – 34.37

La justice de Dieu d'après Élihou

Nos partenaires