Les études

06 juillet 2022

#03 La répudiation (Osée 2.8-25)

Sous le règne de Jéroboam II, les Israélites attribuent leur prospérité aux idoles à qui ils vouent un culte.

Voilà pourquoi je vais barrer son chemin avec des ronces, j’élèverai un mur et elle (Gomer, la nation) ne trouvera plus sa route. Elle poursuivra ses amants et les cherchera, mais sans les trouver. Alors elle dira : “Je vais retourner chez mon premier mari, car j’étais plus heureuse que maintenant” (Osée 2.8-9 ou 6-7).

L’exil séparera les Israélites de leurs idoles. Alors, ils invoqueront l’Éternel.

Or, elle n’avait pas compris que c’était moi qui lui donnais le blé, le vin nouveau et l’huile, et de l’argent en abondance, ainsi que l’or dont ils ont fait des statues de Baal (Osée 2.10).

En adorant Baal, Israël viole le premier commandement : « Tu n’auras pas d’autres dieux que moi ». Ingrat, il ne reconnaît pas que sa prospérité vient de l’Éternel et l’utilise pour fabriquer des idoles.

Voilà pourquoi je reprendrai mon blé au temps de la moisson, mon vin au temps de la vendange, je leur retirerai ma laine et mon lin dont elle s’habillait. Maintenant, je vais découvrir sa nudité devant ses amants, et nul ne la délivrera de mon emprise. Et je ferai cesser toutes ses réjouissances : ses fêtes cultuelles, ses nouvelles lunes et ses sabbats (Osée 2.11-13 ou 2.9-10 ; Lévitique 26.3-39 ; Deutéronome 28.1-68).

Selon la Loi, l’infidélité entraîne la sécheresse, la famine, la guerre, la peste, la mort et l’exil. N’ayant plus de laine et de lin, Israël est comme mise à nue à sa grande honte devant ses idoles qui sont incapables de lui venir en aide. Alors bien sûr, les réjouissances disparaîtront.

Je dévasterai sa vigne et son figuier dont Israël a dit : “ c’est un cadeau de mes amants.” Je les réduirai en broussailles, et les bêtes sauvages les dévoreront (Osée 2.14 ; cp 1Rois 5.5 ; Esaïe 36.16 ; Michée 4.4 ; Zacharie 3.10).

La vigne et le figuier évoquent une vie paisible et prospère, mais ils seront remplacés par des buissons épineux parce que leurs propriétaires ont été tués ou déportés.

L’Éternel dit : je punirai Israël pour tout le temps qu’il m’a abandonné et a couru après les idoles, les Baals, ses amants, pour leur célébrer un culte avec des parfums et en se parant de bijoux (Osée 2.15).

Israël est comme une femme infidèle, qui, après avoir abandonné son mari, fait beaucoup d’effort pour plaire à ses amants. Le faux dieu Baal était célébré par de nombreuses fêtes avec orgies.

Mais je vais reconquérir mon peuple ; je le mènerai au désert et parlerai à son cœur. Je lui donnerai   ses vignobles d’antan, et la vallée du trouble deviendra son espérance ; là, il répondra tout comme au temps de sa jeunesse à sa sortie d’Égypte. Et il arrivera en ce temps-là, dit l’Éternel, que tu me diras : “mon époux” et non plus : “mon maître.” J’ôterai de sa bouche les noms des Baals et même leur souvenir se perdra. En ce temps là, pour les Israélites, je conclurai une alliance avec tous les animaux sauvages, les oiseaux de proie, les reptiles et les insectes dévastateurs. Je briserai l’arc et l’épée ; la guerre disparaîtra du pays et les Israélites seront en sécurité (Osée 2.16-19 ; cp Josué 7.25-26 ; Jérémie 31.32 ; Jean 15.15 ; Esaïe 2.4 ; Michée 4.3-4).

La vallée du trouble, que mentionne Osée, est proche de Jéricho. C’est là qu’avait eu lieu le jugement d’Acan, ce qui explique son nom. Le changement de ton est une prophétie qui s’adresse à tous les Juifs, qui reviennent dans leur pays à la fin des temps. Leur exil sera similaire au désert que leurs ancêtres ont sillonné après leur sortie d’Égypte. Alors, tel un mari qui veut gagner sa femme infidèle, Dieu parlera à son peuple avec douceur, et lui fera comprendre tout l’amour qu’il a pour lui. Le mot « Baal » qui veut dire « maître » sera banni, parce que d’une part, il désigne un faux dieu, et d’autre part, la relation entre l’Éternel et son peuple ne sera plus servile mais une douce communion.

Pour toujours, je te fiancerai à moi. Je te fiancerai à moi sous la bannière de la justice et du jugement, de la grâce et de la tendresse. Je te fiancerai à moi en fidélité, et tu connaîtras l’Éternel (Osée 2.21-22).

« Je te fiancerai à moi », répété trois fois, sera pour toujours. Sous la Nouvelle Alliance, l’union entre Dieu et Israël ne sera plus fragile comme sous la Loi. Cependant, l’Éternel placera d’abord sa fiancée infidèle dans le creuset du châtiment pour qu’elle en sorte repentante et purifiée de ses fautes passées. Ensuite, Dieu lui manifestera sa grâce et sa tendresse et la fidélité caractérisera l’union intime du peuple avec son Dieu.

En ce temps-là, dit l’Éternel, je répondrai à l’attente du ciel, qui répondra à l’attente de la terre et elle répondra à l’attente du blé, du vin nouveau et de l’huile, et ceux-ci répondront à l’attente de la vallée fertile de Jizréel (Osée 2.23-24).

Les éléments naturels sont personnalisés et l’attente de chacun est exaucée. La nature avait cessé ses activités à cause de la colère de l’Éternel, mais pendant le Millénium, elle reprend ses droits. Le soleil et les pluies du ciel fécondent la terre et les plantes donnent une abondance de fruits.

Et je répandrai mon peuple comme de la semence pour moi dans le pays. Je prodiguerai mon amour à celle qu’on nommait Lo-Rouhama (pas de compassion), et je dirai à Lo-Ammi (pas mon peuple): “Tu es mon peuple”, et il dira : “Tu es mon Dieu” (Osée 2.25 ou 2.23 ; cp Romains 9.25-26 ; 1Pierre 2.10).

févr. 21 2024

Émission du jour | Esdras 9.1-15

Désolation et prière d'Esdras

Nos partenaires