Les études

06 juillet 2022

#03 La gloire future du nouveau temple (Aggée 2.6-17)

Les colons sont sur le chantier depuis presque un mois, mais la progression est lente car il faut déblayer les gravats, et respecter les jours fériés supplémentaires des trois fêtes du septième mois : les Trompettes, Yom Kippour, et les Cabanes. C’est le dernier jour de cette fête, le 17 octobre de l’an 520, qu’Aggée fait son second discours. La célébration de la pose des fondations avait eu lieu en grande pompe mais aussi avec les lamentations des vieillards rabat-joie qui avaient connu l’ancien temple (Esdras 3.8-13). Aggée, au nom de l’Éternel, commence donc son discours en exprimant leurs pensées. Puis, pour encourager les colons qui réalisent qu’il ne leur sera pas possible de construire un temple digne de celui de Salomon, il leur dit trois fois : « courage », deux fois « je suis avec vous » et une fois « ne craignez rien ».

Car l’Éternel, le Seigneur des armées célestes dit : Une fois encore, et dans peu de temps, j’ébranlerai le ciel et la terre, la mer et les continents. J’ébranlerai toutes les nations. Les richesses de toutes les nations afflueront en ce lieu (Aggée 2.6-7a, b ; cp Daniel 2:44 ; 7:27 ; Zacharie 14:16-21 ; Matthieu 25:32 ; Luc 21:26 ; Hébreux 12:26 ; Apocalypse 6.1-19 ; 19:19-21 ; Esdras 6.8, 9 ; Esaïe 60.5-11 ; Zacharie 14.14 ; Apocalypse 21.24, 26).

Ce passage englobe des millénaires, depuis la participation financière de Darius à la construction du temple et la restauration de Juda, jusqu’au Jour de l’Éternel à la fin des temps, quand auront lieu des bouleversements politiques et sociaux dans le monde entier. Le retour d’exil des Juifs a encore des répercussions dans le monde entier. Au début du Millénium, les nations apporteront leurs trésors à Jérusalem et à la fin du royaume messianique, Dieu créera une nouvelle terre et de nouveaux cieux.

Il est certain que les paroles du prophète Aggée ont mis du baume au cœur des colons juifs, car ils savent désormais que la reconstruction du temple contribue à la gloire à venir de leur peuple et de l’Éternel.

Quant à ce Temple, je le remplirai de gloire, dit le Seigneur des armées célestes. Tout l’or et tout l’argent m’appartiennent dit l’Éternel (Aggée 2.7c-8 ; cp Exode 40.34-35 ; Marc 13.1 ; Luc 2.25-32).

Les colons sont très pauvres, mais l’Éternel leur procurera tout ce dont ils ont besoin pour reconstruire le temple. Il fut embelli par Hérode le Grand, mais ce qui fit sa première gloire est la présence de Jésus quand il y est entré. La seconde gloire sera aussi la présence de Jésus, mais en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs, quand il entrera dans le temple du Millénium, qui sera la continuation du précédent.

” La gloire du dernier temple sera plus grande que la gloire du premier, et j’y ferai régner la paix, dit le Seigneur des armées célestes ” (Aggée 2.9 ; cp Matthieu 12.6 ; Esaïe 9.5, 60.18 ; Michée 5.4 ; Zacharie 9.10).

Il s’agit du temple du Millénium. L’Éternel y fera régner la paix, dans le sens d’un bien-être total, spirituel, mental et physique, et qui est à l’opposé de la situation des colons. L’objectif ultime du temple est le trône du Messie qui instaurera la réconciliation de l’homme avec Dieu, et la paix entre les hommes.

La deuxième année du règne de Darius, le vingt-quatrième jour du neuvième mois, l’Éternel dit au prophète Aggée : demande donc aux prêtres : “ Si un homme porte dans le pan de son vêtement de la viande sainte et que ce pan de vêtement entre en contact avec un aliment, ce dernier sera-t-il saint ? ” Non, répondirent les prêtres. Alors Aggée redemanda : si un homme s’est rendu rituellement impur au contact d’un cadavre et touche un aliment, celui-ci sera-t-il rendu impur ? oui, répondirent les prêtres, il sera impur, Alors Aggée ajouta : tel est ce peuple et cette nation à mes yeux, dit l’Éternel. Ainsi en est-il aussi de toutes leurs réalisations, et ce qu’ils m’offrent sur l’autel est impur (Aggée 2.10-14 ; cp Deutéronome 17.8-11 ; Lévitique 22.4 ; Nombres 19.14-22 ; 1Samuel 15.22 ; Esaïe 1.18 ; Jérémie 2.22 ; Osée 6.6 ; Proverbes 20.9 ; Malachie 2.7).

Aggée a prononcé ce discours le 18 décembre 520, deux mois après son second, et trois mois après le début des travaux. Entre-temps, le prophète Zacharie a fait son premier discours (Zacharie 1.2-6). Les questions d’Aggée ont trait à la pureté rituelle, et ne sont pas traitées dans la Loi. La viande sainte provient d’un animal sacrifié à l’Éternel, mais sa sainteté ne se transmet pas. Par contre, celui qui entre en contact avec un mort rend impur tout ce qu’il touche, parce que le péché est contagieux alors que la pureté ne se communique pas. La négligence des colons à reconstruire le temple était un péché qui entachait leur vie quotidienne et rendait leurs offrandes impures. De toute façon, leurs actes cultuels ne pouvaient pas compenser leur désobéissance, qui avait aussi pour conséquence d’empêcher la bénédiction de Dieu sur eux et sur leurs activités. Une cérémonie pieuse ne peut pas purifier un pécheur. Se baigner dans de l’eau bénite ou se faire baptiser n’effacera pas la moindre faute. Les actes religieux sont des faux-semblants trompeurs qui satisfont une mauvaise conscience. On ne se moque pas de Dieu. Dans sa grâce, il veut bien m’accepter comme je suis, mais à condition que je me plie à ses exigences ; c’est à prendre ou à laisser.

Et maintenant rappelez-vous de la période précédant la reprise de la construction du temple de l’Éternel. Vous alliez à un tas de blé supposé contenir deux quintaux, mais il n’y en avait qu’un, (tant les épis étaient maigres) ; au pressoir, vous espériez obtenir un hectolitre de vin, et vous n’obteniez que quarante litres. Je vous ai punis en décimant le travail de vos mains par la grêle et par diverses maladies des céréales, mais vous m’avez ignoré, dit l’Éternel (Aggée 2.15-17 ; cp Aggée 1.6-9 ; Deutéronome 28.22 ; 2Chroniques 6.28-31 ; Amos 4.9).

févr. 07 2023

Émission du jour | Jean 3.14-36

Dieu a tant aimé le monde

Nos partenaires