Les études

21 juin 2022

#02 Les prêtres (Nombres 1.4-4.49)

Avant de partir en guerre, il faut compter ses forces et c’est ce que Moïse va faire.

« Pour ce recensement, il y aura un homme par tribu, chef de la maison de ses pères » (Nombres 1.4).

Il doit se faire selon les règles. Les représentants des 12 tribus sont cités d’après l’ordre des fils de Léa puis de Rachel, femmes de 1er rang de Jacob, puis des deux concubines de Jacob. Lévi, étant la tribu sacerdotale, n’est pas mentionné mais on a quand même 12 représentants parce qu’au lieu d’une tribu de Joseph, ses deux fils devinrent têtes de tribus.

Bien que barbantes, les listes et généalogies sont importantes parce qu’elles incluent la filiation de Jésus-Christ qui est de la lignée royale et qui remonte jusqu’à Juda et Jacob.

« Avec ces hommes désignés par l’Éternel, Moïse et Aaron firent le recensement des hommes âgés de vingt ans et au-dessus. Tous ceux en état de porter les armes dont on fit le dénombrement furent six cent trois mille cinq cent cinquante » (Nombres 1.17-46).

Ce nombre suppose une population de plus de 2 millions de personnes, ce qui prouve une postérité nombreuse en accord avec la promesse faite par l’Éternel à Abraham.

« Les Israélites camperont chacun dans l’aire qui lui sera assignée, sous sa bannière, et selon leurs corps d’armée. Les lévites camperont autour du tabernacle qui abrite l’acte de l’alliance. Les Lévites prendront soin du tabernacle » (1.52-54).

Le chapitre 2 assigne la place de chaque tribu dans les marches et dans les haltes. Je commence le chapitre 3.

« Les noms des fils d’Aaron sont Nadab, Abihou, Éléazar et Itamar, mais Nadab et Abihou moururent parce qu’ils avaient présenté un feu profane à l’Éternel » (Nombres 3.1-4).

Seuls les descendants d’Aaron peuvent être prêtres. Le texte souligne que les tâches relatives au tabernacle ne peuvent être accomplies que par les Lévites. Puis l’Éternel prescrit aux trois groupes familiaux de lévites leur rôle spécifique dans le montage, démontage, et transport du tabernacle ainsi que du mobilier intérieur.

Une vue aérienne du camp israélite montrerait le tabernacle au centre, puis un autre rectangle tout autour constitué par les tentes des descendants de Lévi. Ensuite, et toujours en rectangle, sont disposées les 12 tribus. Je commence le chapitre 4.

« L’Éternel dit : Fais le recensement des descendants de Qehath d’entre les fils de Lévi depuis l’âge de trente ans jusqu’à celui de cinquante ans » (Nombres 4.1-3).

Moïse fait le recensement des trois groupes familiaux de lévites. Ils sont en apprentissage de 25 à 30 ans avant de commencer leur ministère. Les descendants de Qehath occupent les fonctions les plus nobles car ils ont la charge des objets dits très saints parce que proches de l’Éternel, mais seuls les prêtres peuvent les envelopper. (Nombres 4.4-6, 15).

« Éléazar, fils de Aaron, assurera la supervision de tout le tabernacle » (Nombres 4.16).

Cet homme est également et personnellement responsable de l’encens et de l’huile sainte.

« L’Éternel dit : Les Qehatites n’entreront jamais seuls pour regarder le sanctuaire, car ils mourraient » (Nombres 4.17-20).

Si ça nous paraît excessif comme châtiment, c’est parce qu’il nous est difficile de concevoir la sainteté de Dieu.

Le texte donne ensuite la liste des objets de toile que les descendants du groupe familial de Guerchôn doivent transporter. Ils sont sous la supervision de Itamar fils d’Aaron qui dirige aussi les Merarites, le troisième groupe familial de lévites, celui qui transporte la structure du tabernacle : les planches, traverses, piliers, socles, cordages et les outils d’assemblage.

Donc, après le recensement et l’organisation des 12 tribus régulières en corps d’armée, a eu lieu le recensement des lévites, le corps sacerdotal. A partir de maintenant, tout est prêt pour lever le camp, mais il aura seulement lieu quand la colonne de nuée située au-dessus de tabernacle s’élèvera. A ce moment-là, Aaron et ses deux fils entreront dans le Lieu saint du tabernacle et envelopperont le chandelier d’or, la table à pain et l’autel des parfums. Quant au mobilier derrière le rideau qui sépare le Lieu saint du Lieu très saint, les prêtres retirent la tringle qui tient le voile ; celui-ci tombe alors sur le coffre sacré que les prêtres recouvrent en plus de couvertures. Puis les Qehatites viennent chercher les meubles enveloppés sauf le coffre sacré qui ne peut être porté que par des prêtres et à l’épaule. Ils se placent alors derrière la colonne de nuée et ouvrent la marche du peuple. Quand la nuée s’arrête, les prêtres placent le coffre sacré en-dessous et tout le camp s’organise autour de cet emplacement qui est le siège de la gloire de Dieu. Puis tout va très vite et en bon ordre car chaque lévite sait exactement ce qu’il doit faire.

mai 17 2024

Émission du jour | Job 33.14 – 34.37

La justice de Dieu d'après Élihou

Nos partenaires