Les études

06 juillet 2022

#02 L’annonce du jugement (Michée 1.2-15)

Samarie et Jérusalem sont les capitales respectives d’Israël Nord et de Juda. Le cumul des règnes des trois rois cités va de 740 à 686 avant J-C. Michée ne cite aucun roi du royaume du Nord parce que, n’étant pas de la lignée de David, ils sont illégitimes. Ésaïe et Osée ont également exercé leur ministère sous ces mêmes rois. Bien que Michée prophétise à Jérusalem, son premier oracle annonce la ruine de Samarie, et comme les autres prophètes, il affirme parler au nom de l’Éternel.

Écoutez, vous la terre et tous les peuples car le Seigneur, l’Éternel, est témoin à charge contre vous et vous accuse depuis son sanctuaire (Michée 1.2 ; cp 1Rois 22.28).

Dans une sorte de tribunal cosmique, Michée intente un procès au peuple infidèle qui, au lieu d’obéir à la loi de Moïse, pratique les cultes païens où les rites de fertilité avec les prostituées sacrées sont la forme la plus élevée de l’expression religieuse. Toutes les nations sont invitées à écouter les griefs du prophète adressés aux deux capitales. Plus d’un siècle plus tôt, Michée de Yimla dénonçait les faux prophètes de la même façon en Israël Nord, ce qui fait qu’on trouve plusieurs similarités entre les paroles des deux Michée.

Voici que l’Éternel sort de sa résidence. Il va descendre, marcher sur les sommets, sur les hauteurs de la terre. Sous ses pas, les vallées et les montagnes fondront comme la cire au feu, et couleront comme de l’eau versée sur une pente (Michée 1.3 ; cp Amos 4.13 ; Psaume 18.8, 10, 13-14).

L’Éternel est tellement outré par la conduite de son peuple, qu’il sort furieux de son palais. Dans un langage majestueux, Michée le voit enveloppé d’une tempête redoutable, accompagné d’un tremblement de terre, et qui se déplace à pas de géant pour venir sur terre afin d’exercer ses jugements.

Tout cela à cause de la rébellion des dix tribus de Jacob et des péchés de son peuple. Qui incita Jacob à cette rébellion ? N’est-ce pas Samarie ? Et d’où viennent les sites idolâtres en Juda ? C’est à cause de Jérusalem (Michée 1.5).

Les deux royaumes israélites sont accusés d’idolâtrie. Mais la rébellion des dix tribus est double parce qu’en plus, elles se sont détachées de la dynastie de David. Samarie et Jérusalem sont personnifiées, parce qu’elles représentent les classes dirigeantes qui, par leur exemple, ont entraîné le peuple à mal faire.

Aussi vais-je réduire Samarie à un monceau de pierres dans la campagne, et l’on y plantera des vignes ; je précipiterai ses pierres au fond de la vallée et je la raserai jusqu’en ses fondations. Ses idoles sculptées et tous ses gains impurs seront livrés au feu. Ses images taillées acquises grâce au salaire de ses prostitutions, seront détruites, ou serviront de salaire pour d’autres prostitutions (Michée 1.6-7 ; cp Osée 9.1).

Samarie était construite sur une haute colline, mais une fois détruite par les Assyriens, ses ruines ont fini en grande partie dans la vallée. Toutes les richesses de Samarie ainsi que les idoles embellies avec l’or et l’argent que les adorateurs idolâtres déposent dans les sanctuaires des veaux d’or ou de Baal, seront détruites ou emmenées par l’ennemi qui s’en servira lui aussi pour célébrer un culte à ses faux dieux.

Voilà pourquoi je suis en deuil et je me lamente. Je vais marcher pieds nus en sous-vêtements. Je pousserai des hurlements comme le chacal et des gémissements comme les autruches (Michée 1.8 ; cp Romains 9.2-3).

Tout comme Osée et Jérémie, Michée a le cœur tendre et pleure sur la condition morale de son peuple et à cause du châtiment inévitable qui rayera de la carte Israël Nord, puis Juda. En prenant le deuil devant ses compatriotes, il mime le grand malheur qui va les frapper (Deutéronome 28.47-53) s’ils ne se repentent pas de leur impiété.

La plaie de Samarie est incurable et elle a même atteint Juda. La voilà qui s’avance jusqu’à Jérusalem (Michée 1.9 ; cp Jérémie 15.18).

Israël Nord a épuisé la patience de Dieu ; son idolâtrie s’est propagé à Juda. Vingt ans après la disparition d’Israël Nord, Juda est envahi par les Assyriens qui assiègent Jérusalem mais l’Ange de l’Éternel intervient et la ville est épargnée cette fois-ci (2Rois 18-19 ; Esaïe 36-37).

Ne le proclamez pas dans la ville de Gath. Ne pleurez pas dans Akko. Gens de Beth-Leaphra, couvrez-vous de poussière !. Habitants de Shaphir, allez nus et honteux ! Le peuple de Tsaanân ne sortira plus de sa ville et le deuil de Beth-Haëtsel vous prive de son soutien. Le peuple de Maroth se tord d’angoisse à cause des biens perdus, parce que le malheur est venu envoyé par l’Éternel jusque devant tes portes, Jérusalem !  Habitants de Lakich, attelez les coursiers aux chars, car vous êtes à l’origine du péché de Sion ; c’est bien chez vous que l’iniquité d’Israël a été trouvée. Voilà pourquoi Juda devra verser une dot à Morécheth-Gath, et les maisons d’Akzib décevront les rois d’Israël. Contre vous, habitants de Marésha, je vais faire venir un nouveau conquérant et la gloire d’Israël s’en ira jusqu’à Adoullam (Michée 1.10-15 ; cp Esaïe 10.28-32).

févr. 26 2024

Émission du jour | Néhémie 2.1-18

Néhémie envoyé à Jérusalem

Nos partenaires