Chapitre 41

Introduction

Je pense que comme moi, vous avez eu l’occasion de visiter un des châteaux de la Loire ou un autre lieu intéressant sous la conduite d’une personne compétente ; c’est un événement banal. Ce qui l’est moins est l’expérience du prophète Ézéchiel qui a eu le privilège d’examiner dans ses moindres détails le futur Temple qui sera construit au début du règne de mille ans de Jésus-Christ sur terre. Le chapitre 41 de son livre continue cette visite avec un être angélique pour guide.

Verset 1

Je commence de le lire en compressant tout au long.

L’homme me fit ensuite entrer dans la grande salle du Temple (Ézéchiel 41.1).

Il s’agit du Lieu saint où Ézéchiel a accès parce qu’il est prêtre. Après avoir pris quelques mesures, l’ange pénètre ensuite dans le Lieu très saint (Ézéchiel 41.3-4) où seul le grand-prêtre peut accéder une fois par an pour le jour du Grand Pardon appelé Yom Kippour (Lévitique 16.2 ; 29.34). Cette pièce a la forme d’un cube et ses dimensions sont les mêmes que le Lieu très saint du Temple de Salomon.

Versets 16, 18-20, 25

L’ange continue ses mesures et Ézéchiel écrit que l’intérieur des murs du sanctuaire est « garni d’un lambris de bois jusqu’à la hauteur des fenêtres (Ézéchiel 41.16) et on avait sculpté des chérubins et des palmiers : un palmier entre deux chérubins. Chaque chérubin avait deux faces : une face d’homme tournée vers l’un des palmiers et une face de lion tournée vers l’autre. Depuis le sol jusqu’au-dessus de la porte, il y avait des chérubins et des palmiers sur le mur du Temple. La porte de la grande salle était décorée de chérubins et de palmiers, comme les parois (Ézéchiel 41.18-20, 25) ».

Les chérubins sont les gardiens de la sainteté divine. Ici, ils n’ont que deux faces, l’une d’homme et l’autre de lion pour représenter l’humanité et la royauté du Messie.

Verset 22

Je continue.

Devant le lieu saint, il y avait quelque chose qui ressemblait à un autel de bois haut de trois coudées et long de deux coudées. Ses coins, son socle et ses parois étaient en bois. L’homme me dit : Voici la table qui est devant l’Éternel (Ézéchiel 41.22).

Cette table de bois de petite dimension placée à l’extérieur du Lieu très saint ne remplit pas la fonction d’un autel. C’est à la fois l’autel des parfums et la table qui porte les pains exposés devant l’Éternel, deux meubles qui se trouvent dans les Temples précédents (Exode 25.23-30 ; Lévitique 24.5-9) mais qui n’existent pas dans celui-ci. Cette table qui est encore mentionnée plus loin (Ézéchiel 44.16) fait penser à un repas de famille ; elle symbolise une plus grande intimité que par le passé dans la célébration du culte.

Versets 23-24

Je finis de lire le chapitre 41.

La grande salle et le lieu saint avaient chacun une double porte à deux battants pivotants (Ézéchiel 41.23-24).

Le voile qui sépare le Lieu très saint du Lieu saint a disparu et est remplacé par une simple porte à doubles battants. Cette facilité d’accès rappelle que le chemin qui mène à Dieu est désormais grand ouvert à quiconque veut bien se donner la peine d’entrer.

Chapitre 42

Verset 13

Nous arrivons au chapitre 42 qui décrit les structures sur trois étages situés le long des murs sud, nord et ouest du sanctuaire, et qui servent de salles à manger et de vestiaires aux prêtres. De tels locaux n’existent pas dans les Temples précédents. Je lis un extrait de ce chapitre.

L’homme me dit : Les salles du côté nord et celles du côté sud qui donnent sur l’espace libre, sont les salles du sanctuaire où les prêtres qui officient pour l’Éternel mangeront les aliments très saints ; c’est là qu’ils les déposeront ainsi que l’offrande de gâteau et la viande des sacrifices pour le péché et des sacrifices de réparation. Car ce lieu est saint (Ézéchiel 42.13).

Les prêtres ont le droit de manger certaines parties d’animaux sacrifiés (Lévitique 2.3 ; 5.13 ; 6.19 ; 7.6.10).

Verset 14

Je continue.

Une fois entrés, les prêtres ne sortiront pas du lieu saint pour aller dans le parvis extérieur sans avoir déposé là les vêtements avec lesquels ils auront fait le service, car ces vêtements sont saints. Ils revêtiront d’autres habits avant de s’approcher des parties réservées au peuple (Ézéchiel 42.14).

Ce passage montre le souci d’une séparation stricte entre les sphères du sacré et du profane (Ézéchiel 44.19).

Versets 15, 20

Je continue et finis le chapitre 42.

Lorsque l’homme eut ainsi achevé de mesurer l’intérieur du Temple, il me fit sortir par la porte orientale et il mesura l’enceinte tout autour de l’édifice. Il mesura les quatre côtés. Il y avait là une muraille, dont la longueur et la largeur faisaient cinq cents coudées, pour séparer le sacré du profane (Ézéchiel 42.15, 20).

Au début de la visite, l’ange a mesuré la hauteur et l’épaisseur du mur extérieur qui forme un carré de 3,40 m (Ézéchiel 40.5) de côté, puis il a mesuré le parvis extérieur qui est la cour intérieure du complexe du Temple. Sur trois côtés et contre le mur se trouvent 30 salles dont 20 sont pour l’usage des Lévites et 10 pour les serviteurs du Temple (comparez Ézéchiel 45.5).

Ensuite, l’ange mesure le parvis intérieur aussi appelé « cour des prêtres » parce qu’il donne accès au Lieu saint du sanctuaire, puis il a aussi mesuré tous les locaux réservés aux prêtres (Ézéchiel 40.28–42.14). Ensuite il a pris les dimensions de l’enceinte extérieure qui est un carré d’un peu plus de 280 mètres de côté.

Chapitre 43

Introduction

La description du complexe du Temple et des bâtiments annexes qu’il contient est terminée et nous arrivons au chapitre 43. Mais avant de passer au détail des différentes cérémonies qui y seront célébrées, Ézéchiel nous fait voir l’Éternel qui vient personnellement consacrer par sa présence le nouvel édifice qu’il promet d’habiter à tout jamais. Cette vision de Dieu qui entre dans sa maison nouvellement construite est le pendant d’une part, de l’entrée de l’Éternel dans le tabernacle, ce qui est racontée dans le livre de l’Exode (40.34-35), et d’autre part, de l’entrée de l’Éternel dans le Temple de Salomon (1Rois 8.10-11). Ce retour est aussi la contrepartie de l’abandon du Temple par l’Éternel (Ézéchiel 8–11) avant que Jérusalem ne soit détruite.

Versets 1-2

Je commence de lire le chapitre 43.

Puis l’homme me conduisit vers la porte orientale. Alors la gloire du Dieu d’Israël arriva par le côté est. Sa voix était comme celle des grandes eaux et la terre était illuminée de sa gloire (Ézéchiel 43.1-2).

L’entrée orientale est la porte d’honneur du Temple parce qu’elle conduit directement au sanctuaire. La gloire de Dieu revient de l’est, la direction vers laquelle elle était partie. Soit dit en passant que la gloire de l’Éternel n’est pas revenue dans les Temples de Zorobabel et d’Hérode.

Verset 5

Je continue le texte plus loin.

L’Esprit m’enleva et me transporta dans le parvis intérieur : la gloire de l’Éternel remplissait le Temple (Ézéchiel 43.5).

Ce phénomène a déjà eu lieu lors de la consécration du tabernacle (Exode 40.34-35) et du Temple de Salomon (1Rois 8.10-11). C’est donc la troisième fois qu’il se produit.

Versets 6-7 a

Je continue.

Tandis que l’homme se tenait toujours à mes côtés, j’entendis quelqu’un qui me parlait depuis l’intérieur de la maison. Il me dit : Fils d’homme, c’est ici le lieu de mon trône, le lieu où je poserai mes pieds et où j’habiterai pour toujours au milieu des Israélites (Ézéchiel 43.6-7 a).

Quand cette vision se réalisera, Dieu prendra possession d’une habitation parfaite et permanente sur terre (comparez Jean 14.23). Il s’agit du règne du Messie pendant le Millénium.

Versets 7 b-8

Je continue.

Et ni la communauté d’Israël, ni ses rois ne me mépriseront plus, moi qui suis saint, par leurs prostitutions et leurs hauts-lieux, par les cadavres de leurs rois, en accolant le seuil de leurs demeures contre mon seuil, et les montants de leurs portes contre les miens, de sorte qu’il n’y avait qu’un mur mitoyen entre eux et moi. Oui, ils m’ont ainsi méprisé, moi qui suis saint, par les abominations qu’ils ont commises. C’est pour cela que je les ai consumés dans ma colère (Ézéchiel 43.7 b-8).

C’est une douloureuse parenthèse pour Dieu. L’expression « les cadavres de leurs rois » désigne les fausses divinités que les rois de Juda ont installées dans le Temple (comparez Ézéchiel 8). En fait, à une époque, chaque entrée du Temple était consacrée à une idole différente. Ces faux dieux sont appelés « cadavres » à cause de leur nature inerte et souillée par opposition au Dieu vivant. Le rappel de ce sacrilège, de l’insolence et de l’intrusion de ces idoles provoque l’indignation de l’Éternel.

Verset 9

Je continue.

Désormais, ils éloigneront de moi leurs prostitutions ainsi que les cadavres de leurs rois, et j’habiterai pour toujours au milieu d’eux (Ézéchiel 43.9).

L’Éternel referme la parenthèse d’indignation et répète sur un ton doux l’affirmation précédente, qu’il habitera pour toujours au milieu de son peuple ; cette perspective agréable a calmé sa colère momentanée.

Verset 10

Je continue.

Quant à toi, fils d’homme, décris ce Temple à la communauté d’Israël pour qu’ils aient honte de leurs péchés, et qu’ils mesurent les plans de cet édifice (Ézéchiel 43.10).

La description du nouveau Temple saint, que dans son amour patient l’Éternel élève et consacre aux Israélites, a pour but de les conduire à la repentance. Il veut aussi qu’ils mesurent les plans de cet édifice. Il s’agit d’une part, des dimensions générales harmonieuses du complexe du Temple, et d’autre part, Dieu veut que les Israélites mesurent, par rapport aux dons de sa grâce, l’étendue et la gravité de leurs péchés.

Ensuite, Ézéchiel décrit en détail l’autel des holocaustes qui jusqu’à présent n’a été mentionné qu’en passant (Ézéchiel 40.47). Il se trouve au milieu du complexe du Temple et c’est le point focal du nouveau culte. Cet autel est constitué de trois parallélépipèdes superposés assis sur une base. Comme leur surface diminue de l’un à l’autre jusqu’au sommet, il s’agit d’une construction en gradins ayant un aspect régulier. L’ensemble est carré et ses dimensions extérieures sont un peu plus grandes que l’autel du Temple de Salomon (comparez 2Chroniques 4.1) qui faisait cinq mètres de haut et dix de côté, mais qui ne possédait pas de degrés.

Versets 18, 25

Je continue plus loin.

L’homme me dit : Fils d’homme, voici ce que déclare le Seigneur, l’Éternel : Les prescriptions concernant l’autel pour le jour où il sera construit afin d’y offrir l’holocauste et d’y faire l’aspersion du sang sont les suivantes : Pendant sept jours consécutifs, tu offriras chaque jour un bouc en sacrifice pour le péché, puis un jeune taureau et un bélier sans défaut pris dans le troupeau (Ézéchiel 43.18, 25).

Le texte donne tous les détails du rituel de l’inauguration de l’autel des holocaustes. La cérémonie décrite est analogue à celles célébrées lorsque le tabernacle puis les Temples de Salomon et de Zorobabel furent mis en service (Lévitique 8.10 et suivants ; 1Rois 8.62 et suivants ; 2Chroniques 7.4 ; comparez Esdras 3), et qui durèrent aussi sept jours.

Cependant, il existe quand même des différences dont je vous ferais grâce (sont omises l’onction d’huile sur l’autel, les libations, les offrandes des parties grasses consumées sur l’autel dans les sacrifices d’expiation). Le texte mentionne aussi que du sel doit être jeté sur les holocaustes et probablement aussi sur tous les autres sacrifices (comparez Lévitique 2.13). On comprend pourquoi quand on sait que dans les Écritures, le sel représente la sincérité et la force de caractère de celui qui demeure juste et droit quelles que soient ses circonstances (Matthieu 5.13 ; Marc 9.50).

Verset 27

Je finis de lire le chapitre 43.

Une fois ces jours passés, les prêtres offriront sur l’autel, le huitième jour et les jours suivants, vos holocaustes et vos sacrifices de communion, et je vous accueillerai, le Seigneur, l’Éternel, le déclare (Ézéchiel 43.27).

Une fois la consécration de l’autel accomplie, on peut adorer Dieu au moyen de sacrifices qui sont des sacrifices de communion et des holocaustes, quand après avoir été égorgé, l’animal est entièrement brûlé. Les premiers expriment la reconnaissance de l’homme pour toutes les bénédictions divines et les seconds symbolisent la consécration totale à Dieu (comparez Romains 12.1).

Les sacrifices d’expiation du péché ne sont mentionnés que lors des deux grandes époques de fête (Ézéchiel 45) et sont offerts pour l’ensemble du peuple ainsi que pour purifier le sanctuaire.

Dans tous ces chapitres sur le nouveau Temple, les seules fautes spécifiquement mentionnées sont celles d’inadvertance et d’ignorance (Ézéchiel 45.20), ce qui se comprend, car le monde entier étant sous le régime théocratique du Messie, ceux qui ne marchent pas droit sont sanctionnés sur le champ.

Chapitre 44

Versets 1-2

Nous arrivons au chapitre 44 qui mentionne ceux qui ont accès au sanctuaire, et qui décrit également les fonctions des prêtres. Je commence de le lire.

L’homme me fit revenir du côté de la porte extérieure orientale du sanctuaire. Elle était fermée. Alors l’Éternel me dit : Cette porte restera fermée, on ne l’ouvrira plus, et personne n’entrera par elle, car l’Éternel, le Dieu d’Israël, est entré par là. Elle restera donc fermée (Ézéchiel 44.1-2).

Le guide d’Ézéchiel est appelé « l’Éternel » ce qui prouve qu’il s’agit de l’Ange de l’Éternel, c’est-à-dire la troisième personne de la Trinité qui devint homme en Jésus-Christ.

La porte orientale qui donne accès à la cour intérieure (le parvis extérieur) du complexe du Temple reste toujours fermée pour honorer l’Éternel qui est passé par celle-ci, et pour indiquer qu’il n’en repartira plus ; ce serait profaner l’Éternel que d’emprunter ce passage. Cette porte n’est pas à confondre avec la porte orientale de la ville de Jérusalem actuelle qui est aujourd’hui fermée.

Verset 3

Je continue.

Toutefois, le prince, en sa qualité de prince, s’y assiéra pour prendre son repas devant l’Éternel ; il y entrera par le portique de la porte et sortira par le même chemin (Ézéchiel 44.3).

La porte orientale extérieure qui donne accès au complexe du Temple reste fermée, mais celle qui est dans son prolongement et qui s’ouvre sur la cour des prêtres (le parvis intérieur) est ouverte. C’est par là que les prêtres pénètrent dans le Lieu saint du sanctuaire. Le prince ira où bon lui semble sauf qu’il ne peut pas franchir la porte orientale extérieure qui comme je l’ai dit reste toujours fermée.

Le prince est un personnage très important bien que le texte ne dise pas grand-chose de lui. Il peut s’agir du roi David lui-même ressuscité ou de quelqu’un de sa lignée qui occupe la fonction de vice-roi ou de régent et qui administre le royaume. Ce qui est sûr est qu’il ne peut pas être le Messie puisqu’il offre des sacrifices pour le péché pour lui-même (Ézéchiel 45.22) et qu’il se prosterne devant l’Éternel (Ézéchiel 46.2).

Versets 5-9

Je continue en compressant.

Fils d’homme, dis à ces rebelles : c’en est assez de tous vos actes abominables, communauté d’Israël ! Vous avez fait pénétrer dans mon sanctuaire des étrangers, incirconcis de cœur et incirconcis dans leur corps, afin de profaner mon Temple. Vous ne vous êtes pas acquittés pour moi du service relatif aux choses saintes, vous avez chargé des étrangers d’accomplir à votre place le service pour moi, dans mon sanctuaire. Voici ce que déclare le Seigneur, l’Éternel : Aucun étranger, incirconcis de cœur et incirconcis de chair n’entrera dans mon sanctuaire (Ézéchiel 44.5-9 ; Autre).

Dieu s’adresse aux Lévites et aux prêtres. Dans le passé, Israël a introduit des païens non prosélytes et non circoncis dans le Temple en qualité d’officiants lors de la célébration des sacrifices, alors que seuls les prêtres ont ce droit et privilège.

Le péché des Israélites est donc double ; ils se sont déchargés d’un service sacré qu’ils jugeaient déplaisant et en ont chargé des païens. Dorénavant, auront seulement accès au sanctuaire les prêtres qui sont aussi circoncis de cœur (comparez Deutéronome 30.6 ; Jérémie 4.4 ; Romains 2.25-29).

Les Juifs et les païens qui entreront dans le royaume du Messie sont ceux qui auront placé leur foi en lui (comparez Apocalypse 7.9) et qui auront échappé aux persécutions de l’Antichrist. Ces personnes constitueront la population du monde, posséderont un corps comme vous et moi et auront des enfants qui se convertiront ou pas à Jésus-Christ.

Dans le millénium, un Juif au cœur incirconcis sera assimilé à un païen pur et dur, tandis qu’un étranger qui aura foi dans le Messie sera un enfant du royaume. C’est la circoncision du cœur et non pas celle de la chair qui est la condition requise pour participer au culte de l’Éternel.

Versets 10, 11, 15

Je continue en compressant et finis de lire le chapitre 44.

Quant aux fonctions des lévites qui se sont éloignés de moi, lorsque Israël s’est égaré loin de moi pour se tourner vers ses idoles, ils porteront la responsabilité de leur faute. Ils assureront dans mon sanctuaire le service de portiers et le service du Temple. Ce sont eux qui égorgeront pour le peuple les victimes des holocaustes et des sacrifices, et ils se tiendront à la disposition du peuple pour le servir. Mais les prêtres-lévites, issus de Tsadok, qui ont continué à accomplir le service de mon sanctuaire, quand les Israélites s’égaraient loin de moi, eux s’approcheront de moi pour me servir et se tiendront devant moi pour m’offrir la graisse et le sang, le Seigneur, l’Éternel, le déclare (Ézéchiel 44.10, 11, 15).

Dans le Temple, seuls les descendants de Tsadok ont le droit d’officier en présence de l’Éternel. Les autres familles de prêtres sont déchues de leur position et ne peuvent accomplir que des tâches subalternes parce que leurs ancêtres n’ont pas été fidèles à l’Éternel.

La suite du texte jusqu’à la fin du chapitre 44, énonce ce qui est exigé des prêtres afin qu’ils soient rituellement purs. À quelques détails près, on retrouve ces prescriptions dans les livres de Moïse. Comme pendant le millénium il n’y aura pas de grand-prêtre, ce qui sous la loi était exigé de lui est dorénavant la responsabilité de toute la prêtrise (Exode 28.39-43 ; Lévitique 16.4 ; 21.5, 10 ; 10.9 ; 21.1-3, 7, 13-14). En dehors des fonctions du culte proprement dit, le devoir des membres du clergé était l’enseignement de la loi (Ézéchiel 44.23) et la fonction de juge (Ézéchiel 44.24).

Pour ce qui est des revenus des prêtres, ils seront conformes à ce qu’ils étaient sous la loi de Moïse (Nombres 18.8-20, 23-24 ; Deutéronome 18.1-8 ; Josué 13.33 ; comparez Exode 23.19 ; Lévitique 2.1 et suivants ; 6.19 ; 7.7 ; 27.21). Voilà, c’était un peu rébarbatif, j’en conviens.

Chapitre 45

Introduction

Nous arrivons au chapitre 45 dans lequel Ézéchiel aborde la question des héritages des prêtres et des Lévites parce que leur patrimoine ne sera pas comme celui des autres tribus qui vont chacune recevoir un territoire en Israël. Ce nouveau partage du pays rappelle évidemment celui qu’avait effectué Josué (Josué 13–21).

Versets 1, 5

Je commence de lire le chapitre 45 en compressant.

Quand vous répartirez le pays en lots, vous en réserverez une partie pour l’offrir à l’Éternel. Elle aura vingt-cinq mille coudées de long sur dix mille de large. Elle sera sainte dans toute son étendue. Un territoire de vingt-cinq mille coudées sur dix mille de large appartiendra aux lévites qui accompliront le service du Temple. Ils y posséderont vingt salles (Ézéchiel 45.1, 5).

Adjacent à la ville de Jérusalem, côté nord un terrain d’environ 13,5 km de long dans le sens est-ouest sur 10,5 km de large sera séparé sur sa longueur en deux parties égales. Celle qui est attenante à la ville sera réservée au complexe du Temple et aux habitations des prêtres, et la seconde moitié, qui elle, est contiguë côté nord sera pour les Lévites qui travaillent au Temple.

À l’intérieur du Temple, vingt chambres leur sont réservées ; elles se trouvent sur le pourtour extérieur de la cour d’entrée (le parvis extérieur). Les dix autres, puisqu’il y en a trente, sont pour les gardiens du Temple.

Verset 6

Je continue.

Pour la ville, vous délimiterez une bande de territoire de cinq mille coudées de large sur vingt-cinq mille de long. Elle appartiendra à toute la communauté d’Israël (Ézéchiel 45.6).

Côté sud et attenant au rectangle où se trouvent le Temple et les habitations des prêtres, une ville sera construite au milieu d’un terrain de 2,5 km de large sur 10,5 de long ; il s’agit de Jérusalem bien qu’elle ne soit jamais expressément nommée. Ce sera la capitale fédérale du monde et sa population se composera de représentants de toutes les tribus d’Israël et sans aucun doute d’ambassadeurs de toutes les nations.

Versets 7-8 a

Je continue.

Vous réserverez au prince deux zones de part et d’autre du domaine du sanctuaire et du territoire de la ville, l’une du côté ouest, l’autre du côté est ; la longueur de chacun de ces lots correspondra à celle des lots des tribus depuis la frontière occidentale jusqu’à la frontière orientale. Ce sera son domaine, sa propriété en Israël (Ézéchiel 45.7-8 a).

Les trois territoires décrits précédemment : le Temple et les habitations des prêtres, les propriétés des Lévites, et Jérusalem avec ses terrains, forment ensemble un carré de 13,5 km de côté. De part et d’autre de ce carré, les deux bandes de terrain, l’une allant à l’ouest jusqu’à la Méditerranée et l’autre allant à l’est jusqu’au Jourdain, seront la propriété du prince. Comme un petit croquis vaut mieux qu’un long discours, vous pourrez trouver un plan de ce que je viens de décrire dans certaines bibles avec commentaires.