Les études

30 mars 2022

#09 L’invasion assyrienne (Esaïe 7.17-8.22)

Je continue de lire le chapitre 7.

L’Éternel fera survenir contre toi, ton peuple, et ta dynastie, des jours comme il n’y en a pas eu depuis que les dix tribus se sont séparées de Juda. En ce jour-là, l’Éternel appellera les mouches d’Égypte et les abeilles d’Assyrie, et elles viendront se poser partout dans ton pays. En ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir qu’il aura pris au-delà de l’Euphrate. Oui, le roi d’Assyrie vous rasera la tête, la barbe et tout le corps (Ésaïe 7.17-20 ; cp 1Rois 12.19-20 ; 2Chroniques 28.20-22).

Cela fait presque deux siècles que la scission d’Israël a eu lieu (en 931 av. J-C). Ahaz a donné aux Assyriens l’or du temple qui appartient à l’Éternel pour qu’ils attaquent Retsîn et Péqah. Pour le punir, Dieu se sert des Assyriens pour envahir Juda par le nord tandis que des pillards venus d’Égypte ravagent le sud.

Il adviendra, en ce jour-là, qu’il y aura tant de lait de génisse et de brebis, que les survivants mangeront tous de la crème et du miel. Il adviendra encore que tout endroit planté de mille ceps de vigne valant mille pièces d’argent, sera couvert de ronces. On ira partout armé d’arcs et de flèches car le pays entier sera en friche et plein d’épines. Les coteaux fertiles couverts de ronces ne seront plus cultivés mais serviront de pâturages aux bœufs et aux moutons (Ésaïe 7.21-25).

Les Syriens et les Israélites du Nord ont ravagé Juda pendant deux ans, puis les Assyriens ont fait de même. Suite à ces invasions, les vignes ne valent plus rien, les terres cultivées sont en friche couvertes de fleurs et de ronces. Il y a du lait et du miel en abondance, surtout que les habitants sont peu nombreux. La chasse est un moyen de subsistance, et quand on s’aventure hors de chez soi, il faut être armé pour se protéger des bêtes sauvages qui se sont multipliées.

L’Éternel me dit : Prends une grande tablette et écris en gros : Hâtez le pillage, emportez vite le butin. Je pris des témoins dignes de foi : le grand-prêtre Urie, et Zacharie le lévite. Ma femme, la prophétesse, devint enceinte et mit au monde un fils. L’Éternel me dit : Appelle-le : « Hâtez le pillage, emportez vite le butin ». Car avant que l’enfant sache dire : Papa, Maman, on emportera les richesses de Damas et de Samarie au roi d’Assyrie (Ésaïe 8.1-4 ; cp 2Rois 15.29).

Samarie est la capitale d’Israël Nord. Le fils d’Ésaïe est le signe vivant de la prophétie de son père. Entre le moment où elle fut émise et son accomplissement, il s’écoulera environ deux ans (732 av. J-C).

L’Éternel me parla encore et dit : Puisque ce peuple a méprisé les eaux de Siloé qui coulent doucement et s’est réjoui de la défaite de Retsîn de de Péquah, le Seigneur va faire venir contre eux le roi d’Assyrie. Il pénétrera en Juda et submergera tout ton pays ô Emmanuel (Ésaïe 8.5-8 ; 701 av. J-C).

« Emmanuel » est le nom de Jésus-Christ le Messie et propriétaire de la Terre Sainte comme je l’ai dit. Les eaux de Siloé coulent doucement au pied même du temple et représentent la bénédiction de Dieu. Mais Ahaz et le peuple les ont méprisées et il eut recours au roi d’Assyrie, mais celui-ci se retournera contre eux.

Poussez des cris de guerre, peuples des pays lointains et soyez prêts au combat, mais vous serez défaits !  Élaborez une stratégie : elle sera anéantie, car Dieu est avec nous (Ésaïe 8.9-10).

Tous les peuples qui constituent l’armée assyrienne envahiront Juda, mais grâce à Emmanuel qui est Dieu avec nous, ils seront finalement vaincus devant Jérusalem par l’Ange de l’Éternel qui est aussi Emmanuel.

Voici ce que l’Éternel déclare : Ne soyez pas comme le peuple qui tremble ; ne craignez rien. Le Seigneur des armées célestes est saint, et c’est lui que vous devez vénérer Ésaïe 8.11-13 ; cp Habacuc 2.20 ; 1Pierre 3.15).

Cette exhortation s’adresse aux fidèles qui sont avec le prophète. Le peuple craint l’alliance entre la Syrie et le royaume israélite des dix tribus, mais c’est de l’Éternel qu’ils devraient avoir une crainte respectueuse.

Dieu est un refuge, mais il sera aussi une pierre qui fait trébucher les deux royaumes israélites, et un piège pour les habitants de Jérusalem. Beaucoup d’entre eux tomberont ou seront capturés (Ésaïe 8.14-15).

Dieu est un refuge pour ceux qui se confient en lui, mais les infidèles, qu’ils soient du Nord ou de Juda n’échapperont pas au châtiment. Ces derniers croient qu’ils seront secourus par les Assyriens, mais ils tomberont de Charybde en Scylla. Dans l’évangile selon Matthieu (21.43-44), Jésus se déclare la pierre qui fait trébucher, et les apôtres Pierre et Paul identifient aussi cette pierre à Jésus (1Pierre 2.8 ; Romains 9.33).

Scelle ce témoignage chez ceux qui me sont fidèles. L’Éternel se détourne des descendants de Jacob, mais moi je me confie en l’Éternel. Me voici avec les enfants que l’Éternel m’a donnés (Ésaïe 8.16-18).

L’auteur de l’épître aux Hébreux applique à Jésus cette dernière déclaration (Hébreux 2.13). Ésaïe affirme aussi que malgré l’opposition, il reste fidèle à l’Éternel et à son devoir d’enseigner sa Parole aux hommes pieux.

Quand on vous dira ; “ Allez donc consulter les devins qui évoquent les esprits, et les ventriloques qui marmottent ! Mais un peuple ne devrait-il pas consulter son Dieu au lieu des morts en faveur des vivants ? ” (Ésaïe 8.19-20 ; cp Deutéronome 18.10-11).

Dieu condamne la nécromancie et l’évocation des démons, des pratiques fort répandues parmi les Israélites, bien que strictement interdites par la loi de Moïse. Pour eux, la seule voie du salut est de revenir à l’Éternel, car les incrédules n’ont rien à attendre qu’une nuit sans matin et des ténèbres sans lumière.

Exaspéré par la faim on errera dans le pays et on maudira son roi et son Dieu. Partout, ce ne sera que détresse, obscurité, angoisse, et les ténèbres du séjour des morts (Ésaïe 8.21-22 ; cp Apocalypse 16.9-21).

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires