Les études

30 mars 2022

#51 L’Éternel est la lumière (Esaïe 60.17-61.6)

Pendant le Millénium, le monde entier mettra ses richesses et talents au service d’Israël à la gloire de Dieu.

L’or remplacera le bronze, qui prendra la place du bois. L’argent prendra la place du fer, et le fer celle des pierres. La paix prendra la place des magistrats et la justice celle des gouverneurs (Ésaïe 60.17 ; cp 1Rois 10.21,27).

Cette opulence rappelle Jérusalem sous le règne de Salomon. Mais pendant le Millénium, la ville et le pays jouiront en plus de la paix et de la justice (cp Esaïe 1.26 ; 32.16-18 ; 1Rois 3.16-28 ; 5.5 ; 1Chroniques 22.8-9 ; Psaume 72.1-4).

Il n’y aura plus ni violence, ni dévastation dans ton pays. Tu appelleras tes murailles : salut, et tes portes : louanges. A la place du soleil le jour, et de la lune la nuit, l’Éternel sera ta lumière pour toujours, et ton Dieu sera ta splendeur. Il n’y aura plus de coucher de soleil, ni de lune qui se retire, car l’Éternel sera ta lumière pour toujours, et tu ne connaîtras plus de jours de deuil (Ésaïe 60.18-20 ; Apocalypse 21.23 ; 22.5).

Ésaïe voit se confondre la Jérusalem temporelle du royaume millénaire et la Jérusalem éternelle de la nouvelle terre et des nouveaux cieux, quand la souffrance aura disparue et une félicité éternelle régnera.

Ton peuple se composera uniquement de justes, et ils posséderont le pays pour toujours. Ce sont les rejetons que j’ai plantés, l’ouvrage de mes mains pour manifester ma gloire (Ésaïe 60.21 ; cp Esaïe 26.2 ; 4.3 ; 57.13).

Pendant le royaume millénaire, Israël héritera du pays promis à Abraham et sera à la tête des nations, et dans le royaume éternel, la nouvelle Jérusalem sera la capitale de la nouvelle création.

Même le plus petit d’entre ton peuple deviendra un millier et une nation puissante. Moi, l’Éternel, je hâterai ces événements en leur temps (Ésaïe 60.22).

Pendant le Millénium, Israël deviendra une nation très nombreuse et occupera le premier rang.

L’Esprit de l’Éternel est sur moi, car j’ai reçu de lui l’onction pour proclamer une bonne nouvelle à ceux qui sont humiliés, pour encourager ceux qui ont le cœur brisé, pour annoncer aux captifs leur délivrance et pour proclamer une année de grâce de l’Éternel (Ésaïe 61.1-2a ; cp Matthieu 11.4-5 ; Luc 7.22).

Ce personnage a reçu l’onction, c’est-à-dire qu’il est le Messie, le Christ. Non seulement, il annonce la délivrance mais il l’apporte avec lui. Il a été consacré par l’Éternel pour être à la fois prêtre, prophète et roi (ch. 42, 53). Il annonce la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu aux malheureux en priorité, parce que, conscients de leurs besoins, ceux-ci l’acceptent plus facilement que les nantis. L’année de grâce est le jubilé. Il avait lieu tous les 50 ans, et à cette occasion, les esclaves israélites étaient libérés et retournaient dans leur propriété qu’ils avaient dû vendre. Ce système génial évite les hyper riches et la pauvreté endémique.

Jésus a lu ce passage d’Ésaïe dans la synagogue de Nazareth, mais seulement la première partie car il n’a pas dit que l’Éternel l’avait aussi envoyé pour annoncer : « un jour de vengeance de notre Dieu », ce qui aura lieu à la fin des siècles. Il y a 2000 ans, Jésus est venu pour sauver le monde et non pour le juger.

L’Éternel m’a envoyé pour consoler tous les affligés et leur apporter un diadème au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil et pour les vêtir d’habits de fête au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle : les chênes de justice que l’Éternel a plantés pour sa gloire (Ésaïe 61.3).

Les impies seront jugés, mais le Seigneur consolera et récompensera ceux qui ont souffert à cause de lui. La mention des chênes contraste avec les arbres sous lesquels les Israélites s’adonnent à des pratiques idolâtres.

Les colons rebâtiront les villes ravagées, les maisons détruites et ils relèveront les anciennes ruines (Ésaïe 61.4 ; cp Esaïe 54.3 ; 58.12).

Le retour d’exil est un accomplissement partiel de cette prophétie qui se réalisera pleinement quand les croyants du monde entier arriveront en Israël et reconstruiront le pays dévasté par l’Antichrist.

Des étrangers s’établiront dans le pays. Ils feront paître vos troupeaux, ils laboureront vos terres et cultiveront vos vergers et vos vignes. Mais vous, vous serez appelés : “ prêtres de l’Éternel, ministres de Dieu ” ; Vous profiterez des richesses des nations et vous revêtirez leur gloire (Ésaïe 61.5-6 ; cp Exode 19.6).

févr. 06 2023

Émission du jour | Jean 3.1-13

Jésus et Nicodème : la nouvelle naissance

Nos partenaires