Les études

20 juin 2022

#13 Saül chez une femme qui interroge les morts (1 Samuel 27.1-30.3)

L’Éternel avait dit à David de rester en Israël, mais fatigué de sa vie, errante et menacée, il se fie à sa propre sagesse au lieu de se confier en Dieu.

Je commence le chapitre 27.

« David se dit : Un jour, Saül finira par me tuer. Je vais me réfugier chez les Philistins pour échapper à son emprise. Il part donc avec armes et bagages, ses six cents hommes et leurs familles. David dit au roi Akich : laisse-moi m’installer dans la campagne et Akich lui attribue le village de Tsiqlag où David demeure un an et quatre mois » (1Samuel 27.1-7).

Akich accepte la proposition de David parce qu’il le croit ennemi de Saül. Tsiglag appartenait aux Siméonites mais avait été prise par Akich. Dans ce village isolé, David sera tranquille.

« David ravageait les peuplades en direction de l’Égypte. Il ramenait leurs troupeaux et vêtements, et ne laissait personne en vie, aucun témoin. Quand Akich demandait : Où avez-vous fait votre razzia ? David répondait : Dans le sud de Juda, ou vers l’Égypte. Ce fut sa manière d’agir tout le temps de son séjour en Philistie. Akich se disait : Il s’est attiré la haine d’Israël ; il restera pour toujours à mon service » (1Samuel 27.8-12).

David s’est mis dans une situation difficile, qui explique ses razzias mais non sa cruauté, même si les peuples qu’il attaque sont des ennemis d’Israël.

Je commence le chapitre 28.

« Les Philistins décident de faire la guerre à Israël. Le roi Akich dit à David : Tu partiras en guerre avec moi. David répond : Tu verras ce que je ferai. Bien, je te nomme mon garde de corps » (1Samuel 28.1-2).

Akich a confiance en David. Mais sa réponse ambiguë montre qu’il est très embarrassé.

« Saül avait ôté du pays ceux qui évoquent les morts et qui prédisent l’avenir. Les Philistins rassemblent leurs troupes et Saül mobilise Israël mais quand il voit le camp des Philistins, il est saisi d’angoisse. Il consulte l’Éternel qui ne lui répond pas. Alors il ordonne : trouvez-moi une femme qui interroge les morts. Il y en a une à Eyn-Dor » (1Samuel 28.3-7).

Les moyens qu’utilisent les pythonisses pour entrer en contact avec les esprits ne sont pas de pures tromperies. Saül les avait pourchassées et exécutées. Maintenant il en cherche une parce que Dieu l’a rejeté à cause de sa rébellion, mais Saül ne fait que s’enfoncer davantage.

« Saül se déguise puis avec deux hommes il va chez la femme de nuit et lui dit : prédis moi l’avenir en faisant apparaître l’esprit d’un mort : Tu sais bien que Saül a fait disparaître ceux qui évoquent les morts. Pourquoi me tends-tu un piège ? Saül prête alors serment par l’Éternel et dit : il ne t’arrivera aucun mal. Alors la femme demande: Qui dois-je faire revenir ? Samuel. Mais quand la femme voit Samuel, elle pousse un grand cri, puis dit :  Pourquoi m’as-tu trompée ? Tu es Saül ! » (1Samuel 28.8-12).

La pythonisse ne s’attendait pas du tout à voir Samuel en personne tel qu’il était à sa mort et comprend que ce n’est que pour le roi que Samuel accepterait de quitter le lieu de son repos.

« Ne crains pas, dis-moi ce que tu vois. Je vois un être surnaturel, un vieillard drapé dans un manteau. Alors Saül comprend que c’est Samuel et se prosterne. Pourquoi troubles-tu mon repos ? Les Philistins m’ont déclaré la guerre et Dieu ne me répond pas. Je t’ai fait appeler pour que tu me dises ce que je dois faire. Pourquoi me consultes-tu si l’Éternel s’est détourné de toi ? Oui, l’Éternel t’a arraché la royauté parce que tu n’as pas obéi à ses ordres. L’Éternel livrera Israël aux Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi. À ces mots, Saül s’effondre, épouvanté. La femme lui dit : mange, afin de reprendre des forces. Ils mangent puis repartent » (1Samuel 28.13-25).

Si Saül ne voit pas Samuel, il sent sa présence, mais cette séance est catastrophique pour lui car Samuel enfonce le clou dans son cercueil.

Je commence le chapitre 29.

« Les cinq princes des Philistins défilent en tête de leurs troupes, et David et ses hommes forment l’arrière-garde. Les 4 princes demandent à Akich : Que font ici ces Hébreux ? C’est David qui était au service de Saül mais qui est maintenant chez moi et je n’ai jamais rien eu à lui reprocher. Mais les princes se fâchent et lui disent : Renvoie cet homme car il risque de se retourner contre nous en pleine bataille pour regagner la faveur de Saül. Alors Akich dit à David : J’aurais voulu que tu viennes avec moi mais tu inquiètes les autres princes. Retourne donc chez toi. Mais pourquoi ne puis-je pas combattre tes ennemis. Les princes ont décidé que tu ne participeras pas à la bataille. Alors David et ses hommes regagnent la Philistie » (1Samuel 29.3-11).

David s’est mis dans une situation inextricable car, soit il combat son propre peuple, soit il trahit son protecteur. Heureusement, la suspicion des princes le tire d’affaire. Alors David fait comme si ce renvoi est un affront pour ne pas paraître suspect. Je commence le chapitre 30.

« Quand David et ses hommes arrivent à Tsiqlag, ils découvrent le village incendié par les Amalécites qui s’étaient également emparés des femmes et des enfants » (1Samuel 30.1-3).

David vient de subir un terrible revers.

avril 17 2024

Émission du jour | Esther 5.3 – 6.6

Intercession d'Esther - Hamon poursuit Mardochée de sa haine

Nos partenaires