Les études

06 juillet 2022

#01 Introduction – L’annonce du jugement (Sophonie 1.1-4)

Sophonie signifie « l’Éternel protège ». Ses parents lui ont probablement donné ce nom parce que Dieu les a protégés (Sophonie 2.3) alors que leur fils est né sous le règne du roi idolâtre Manassé (697-642) qui persécutait les fidèles à l’Éternel. De tous les prophètes qui ont leurs entrées au palais royal (Nathan ; Ésaïe) Sophonie occupe le rang social le plus élevé car il est de descendance royale et donc apparenté à Josias (640-609), le roi en exercice. Josias est très pieux, mais comme son père Anôn et grand-père Manassé ont entraîné le peuple à l’idolâtrie (2Rois 21), Sophonie dresse un état religieux de Juda qui est désastreux car la masse du peuple est profondément corrompue. Dans la huitième année de son règne, et alors qu’il n’a que 16 ans, Josias cherche à obéir à l’Éternel. A 20 ans, il commence à détruire les idoles de son royaume. A 26 ans, il fait réparer le temple (622) et on y trouve un exemplaire des cinq premiers livres de l’Ancien Testament. Après l’avoir lu, Josias lance la plus grande réforme religieuse jamais entreprise en Juda (2Chroniques 35 et 34).

Sophonie exerce son ministère de l’an 640 à 626 avant Jésus-Christ sous le règne de Josias, après le début de la purification de Juda de l’idolâtrie. Ses titres de noblesse ne l’empêchent pas de faire de sévères reproches aux fils du roi et aux nobles (Sophonie 1.8), car il est avant tout fidèle à l’Éternel. Sa prophétie n’est pas une suite de discours faites à différentes époques mais un document unique rédigé d’un seul trait vers la fin de son ministère. Sophonie élabore une vue synoptique des nations au travers des siècles. Les thèmes qu’il aborde se trouvent déjà chez les prophètes Amos, Ésaïe, Michée et Habaquq. Sa description du « jour de l’Éternel » (1.14-16) provient de Joël et l’image du troupeau de brebis éclopées rassemblées par l’Éternel (3.19) est empruntée à Michée. Sophonie annonce l’invasion babylonienne, la destruction de Jérusalem et l’exil, mais on trouvait déjà ces prophéties chez Ésaïe et Michée au moins 70 ans plus tôt.

La première partie du livre de Sophonie (1.2-2.3) annonce le jugement de Juda qui fera disparaître les idolâtres. La deuxième partie (2.4-3.8) annonce le châtiment de diverses nations puis de Jérusalem. La troisième partie (3.9-20) évoque le salut universel.

Sophonie n’est pas poète mais cartésien et systématique dans son examen de l’état moral et religieux de son peuple. Cependant, il a soigné la composition de ses oracles afin de les rendre harmonieux. Il est calme mais perturbé et indigné par la présence de la corruption, ce qu’il exprime dans un style énergique et des expressions vigoureuses empruntées aux prophètes qui l’ont précédé. Sa prophétie a contribué aux réformes religieuses du roi Josias et à la constitution d’un petit peuple humble et pieux. Son ministère a permis de différer le châtiment de Juda mais non de l’éviter. D’ailleurs les efforts héroïques de Josias, ne réussissent qu’à couvrir d’un vernis extérieur la corruption enracinée au fond des cœurs des Israélites. Sophonie prêche la transformation intérieure, autant du païen qui doit abandonner les idoles pour servir exclusivement l’Éternel, que de l’Israélite qui doit adopter un comportement droit et juste envers son prochain. À l’instar d’autres prophètes, Sophonie enseigne l’universalité du salut et que, parmi le peuple élu, seul un petit reste épuré et humble sera sauvé, tandis que les orgueilleux et les incrédules seront éliminés (Matthieu 21.43 ; Luc 3.17 ; Romains 9 ; 11.1-10).

Parole que l’Éternel adressa sous le règne de Josias, fils d’Amôn, roi de Juda, à Sophonie, fils de Koushi, fils de Guedalia, descendant d’Amaria et d’Ézéchias (Sophonie 1.1).

Sophonie donne non seulement le nom de son père mais aussi celui de ses ancêtres jusqu’au roi Ézéchias, ce qui est inhabituel et qui lui est particulier. Josias est le dernier roi de Juda sous lequel a eu lieu un sursaut spirituel, mais c’est trop peu et trop tard pour éviter le châtiment de Juda.

Je vais tout balayer de la surface de la terre, dit l’Éternel Je balaierai hommes et bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons des mers, les scandales et les impies ; je retrancherai l’homme de la surface de la terre, dit l’Éternel (Sophonie 1.2-3 ; cp Genèse 6.7 ; Ezéchiel 7.19-20 ; 2Pierre 3.10).

Par cette déclaration brutale, Sophonie prépare l’annonce du jugement de Juda. Mais avant que cela n’advienne, Dieu mettra un terme à l’empire assyrien, et dans les derniers temps, il balayera bel et bien le monde entier. Cette destruction à venir est la rétribution inévitable du péché de l’homme et est mentionnée dans l’ordre inverse de la création. La faune sera également détruite parce qu’il existe un lien de solidarité entre l’homme et le reste de la création (Genèse 3.17 ; Romains 8.21). Cependant, ce jugement laissera en vie les fidèles à l’Éternel (Sophonie 3.9-13 ; Jérémie 25.31-33).

Je vais lever la main contre le peuple de Juda et de Jérusalem, et je supprimerai ce qui reste du culte de Baal. Je ferai disparaître les prêtres vêtus de noir des idoles, et les prêtres infidèles (Sophonie 1.4).

avril 19 2024

Émission du jour | Esther 8.1-17

Edit en faveur des Juifs

Nos partenaires