Les études

06 juillet 2022

#03 Contre les nations aux alentours (Amos 1.6-2.5)

La vallée d’Aven et Beth-Éden sont des lieux de résidence royale sur la route qui va de Beyrouth à Damas. Qir est dans l’ancienne république soviétique de Géorgie, et le berceau originaire des Syriens. En 732, le roi assyrien Tiglath Piléser s’empare de Damas et déporte ses habitants (2Rois 16.9) à Qir.

L’Éternel dit : À cause de trois et même de quatre crimes de Gaza, je ne révoque pas mon arrêt, car ils ont déporté des prisonniers en masse pour les livrer à Édom comme esclaves. Je mettrai donc le feu aux remparts de Gaza, et il consumera ses palais. J’exterminerai les habitants d’Asdod et d’Ekron, ainsi que le roi d’Askalon, et ainsi périront les Philistins, dit l’Éternel (Amos 1.6-8 ; cp 2Rois 12.17 ; 2Chroniques 26.6).

Gaza était la ville principale des Philistins, et a donné son nom à « la bande de Gaza ». Les Philistins font des razzias en Juda et Israël Nord et vendent les captifs aux Édomites, aux Arabes ou aux Phéniciens. Les Philistins formaient une confédération de cinq villes. Gath n’est pas citée, car en net déclin après avoir été envahie par le roi de Syrie et par Ozias, roi de Juda. Asdod et Askalon sont aujourd’hui en Israël. À Askalon on peut visiter les ruines du grand temple de Dagôn détruit par Samson (Juges 16.28-30 ; Hébreux 11.32).

L’Éternel dit : À cause de trois et même de quatre crimes de Tyr, je ne révoque pas mon arrêt, car ils ont livré à Édom des déportés en masse, ils ont oublié et rompu l’alliance qui les liait au peuple frère. Je mettrai donc le feu aux murailles de Tyr, et il consumera ses palais (Amos 1.9-10 ; cp Ezéchiel 27.20-22 ; Joël 3.3,6).

Les Phéniciens sont des traîtres car ils ne respectent pas le traité d’alliance établi avec David et Salomon. Ils achètent les juifs aux Philistins et les revendent aux Édomites qui viennent les chercher à Tyr par caravanes.

À cause de trois et même de quatre crimes d’Édom, je ne révoque pas mon arrêt, car il a attaqué le peuple frère avec l’épée ; il a été sans pitié, il n’a pas cessé sa fureur meurtrière, ni de nourrir sa haine invétérée. Je mettrai donc le feu à Témân, et il consumera les palais de Botsra (Amos 1.11-12).

Les Édomites sont issus d’Ésaü, frère jumeau de Jacob, mais ils ont toujours été hostiles aux Israélites (Nombres 20.14-21 ; Psaume 137.7 ; Lamentations 4.21 ; Joël 4.19 ; Abdias 10-14). Ils sont régulièrement vaincus par Israël, mais chaque fois que Jérusalem est attaquée, ils se joignent aux envahisseurs, capturent les fuyards juifs, et pillent Juda.

L’Éternel dit : À cause de trois et même de quatre crimes des Ammonites, je ne révoque pas mon arrêt, parce que voulant agrandir leur territoire, ils ont éventré les femmes enceintes en Galaad. J’incendierai les remparts de Rabba et ses palais, au milieu des cris de guerre au jour du combat. Leur roi s’en ira en exil avec tous ses ministres, dit l’Éternel (Amos 1.13-15).

Les Ammonites sont issues du neveu d’Abraham, Lot, avec sa fille cadette (Genèse 19.37). Situés au nord-est de la Mer morte, dans l’actuelle Jordanie, ils sont souvent en guerre avec les Israélites de Galaad qu’ils veulent exterminer afin de prendre leur place. Rabba est leur capitale et sur ses ruines a été érigé Amman, capitale de la Jordanie. Le jugement des Ammonites a été exécuté par les Assyriens (734 avant J-C).

L’Éternel dit : À cause de trois et même de quatre crimes de Moab, je ne révoque pas mon arrêt, car ce peuple a brûlé les os du roi d’Édom, pour les réduire en chaux. Je mettrai le feu à Moab et il consumera les palais de sa capitale, et Moab périra au milieu du tumulte des cris de guerre et du son du cor. J’exterminerai le roi et tous ses princes, dit l’Éternel (Amos 2.1-3 ; cp Genèse 19.36).

Les Moabites sont issus du neveu d’Abraham, Lot, avec sa fille aînée. Ils étaient au sud des Ammonites et comme eux, ils avaient une haine farouche constante envers Israël (Juges 3.12 suivants. ; 2Samuel 8.12 ; 2Rois 1.1 ; 3.4 suivants. ; Ésaïe 15 ; 16 ; 25.10-12 ; Jérémie 48). La profanation du cadavre du roi d’Édom tué au combat était une vengeance, mais l’Éternel punit ce sacrilège, car le corps, étant créé par Dieu, on doit le respecter même quand il est sans vie. (Deutéronome 21.22-23 ; 1Rois 2.31 ; 2Rois 9.34 ; Psaume 79.2 ; Ecclésiaste 6.3 ; Ésaïe 34.3). C’est Babylone qui a exécuté la sentence contre les Moabites (Ésaïe 16.1-13 ; Jérémie 48.1-47 ; Ézéchiel 25.8-11).

L’Éternel dit : À cause de trois et même de quatre crimes de Juda, je ne révoque pas mon arrêt, car ils ont méprisé la Loi de l’Éternel et n’ont pas obéi à ses commandements. Ils se sont laissés égarés par les mêmes idoles que leurs ancêtres. Je mettrai le feu à Juda et il consumera les palais de Jérusalem (Amos 2.4-5).

janv. 27 2023

Émission du jour | Nombres 31.1 – 35.8

Victoire sur Madian - Partage du Pays

Nos partenaires