Les études

20 juin 2022

#01 Introduction- L’ascension de Jésus (Actes 1.1-11)

Écrit au début des années 60 de notre ère, le livre des « Actes des Apôtres » est le second ouvrage de Luc. Médecin et historien, il accompagne l’apôtre Paul dans plusieurs de ses voyages et dirige l’église de Philippe pendant plusieurs années.

« Les Actes » comme on appelle ce livre, rapporte surtout les faits qui entourent les apôtres Pierre et Paul. Il continue l’histoire de l’Évangile selon Luc qui finit avec la promesse du Saint Esprit. Ce livre établit la transition entre le Judaïsme et le christianisme et nous renseigne sur l’Église primitive : son fonctionnement, ses afflictions, ainsi que les problèmes théologiques. Luc dépeint aussi le zèle, la foi, la joie, l’engagement et l’obéissance des premiers croyants.

Le fil conducteur des « Actes » est la progression de l’Église, car malgré de vives oppositions, grâce à la puissance du Saint Esprit, la Parole de Dieu se répand partout, d’abord à Jérusalem, puis en Judée, ensuite en Samarie et dans tout l’empire romain.

La mention de 110 personnes par Luc rend le livre vivant et l’enracine dans l’histoire du premier siècle. Il mentionne des gens ordinaires et il est le seul écrivain sacré à nommer un empereur, en fait trois. Il cite également des gouverneurs, des rois et des grands-prêtres. Il est très précis sur les titres des hauts personnages, les noms de lieux et les événements qui s’y déroulent. Il décrit aussi la couleur locale et l’atmosphère qui y règne, comme la foule tumultueuse de Jérusalem, la mercantile ville d’Antioche, les interminables discussions sur la place publique d’Athènes, ou les activités autour du célèbre temple d’Artémis à Éphèse.

Luc met en parallèle les ministères de Pierre, qu’il décrit en premier lieu en 12 chapitres, puis de Paul qui occupe les 16 chapitres suivants. Ces deux apôtres ont beaucoup de points communs mais des rôles distincts. Selon la parole même de Jésus (Matthieu 16.19), Pierre est celui qui ouvre le royaume à différentes catégories de personnes, tandis que l’apôtre Paul porte la Parole de Dieu dans l’empire romain. Bien sûr, tous deux mettent l’accent sur la résurrection de Jésus car, sans cet événement fabuleux, le christianisme serait une coquille vide.

Je commence maintenant le premier chapitre.

« Cher Théophile, dans mon premier livre, j’ai exposé tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel après avoir donné ses instructions aux apôtres » (Actes 1.1-2).

L’œuvre que Jésus a commencée, continue par l’entremise de ses disciples. Apparemment, Luc a écrit son évangile à ce même Théophile, un personnage important devenu chrétien mais qui nous est inconnu. L’objectif de Luc est de montrer que l’Église et donc le christianisme, repose sur des bases historiques incontestables et sur les témoins oculaires du ministère de Jésus, de sa mort, sa résurrection et son ascension.

« Après sa mort, Jésus se présenta aux apôtres vivant et leur donna de nombreuses preuves de sa résurrection et leur apparut pendant quarante jours » (Actes 1.3).

Jésus apparaît au moins dix fois aux disciples pour leur prouver qu’il est bien vivant, mais il a simultanément un pied sur terre et l’autre au ciel. Il est présent avec ses disciples tout en étant hors de l’espace-temps. Il possède un corps pouvant être touché et il peut manger et boire, mais il apparaît, disparaît, et se déplace instantanément à travers les murs et l’espace.

« Un jour qu’il mangeait avec eux, il leur ordonne de rester à Jérusalem et d’attendre que son Père leur accorde le don du Saint Esprit d’ici quelques jours » (Actes 1.4-5).

Jésus sait très bien que les apôtres sont totalement incapables de porter la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu dans le monde et donc qu’ils ont besoin d’une aide surnaturelle.

« Les apôtres lui demandent alors : Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume d’Israël ? Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments favorables fixés par le Père » (Actes 1.6-7).

Ne pouvant imaginer un royaume universel, les apôtres toujours très chauvins le limitent à Israël. Au lieu de les réprimander ce qui ajouterait à leur confusion, Jésus corrige leur chronologie et sous-entend que le royaume ne sera établi que dans un lointain avenir.

« Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit qui viendra sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans la Judée, la Samarie, et jusqu’au bout du monde » (Actes 1.8).

Il est vrai que l’action des apôtres s’est limitée à une partie de l’empire romain, mais leur témoignage atteint aujourd’hui les extrémités de la terre par l’œuvre missionnaire.

« Puis, ils le voient s’élever dans les airs et un nuage le cache à leur vue. Alors qu’ils gardent les yeux fixés au ciel, deux hommes vêtus de blanc se présentent et leur disent :  pourquoi regardez-vous le ciel ? Jésus redescendra un jour de la même manière que vous l’avez vu s’élever » (Actes 1.9-11).

Dieu reprend son Fils, le dérobant aux yeux écarquillés des disciples en état de transe. Ils sont désormais certains que le Sauveur monté dans la gloire accomplirait toutes ses promesses.

avril 23 2024

Émission du jour | Job 1.1-5

Prospérité et épreuves de Job

Nos partenaires