Les études

01 avril 2022

#04 La confiance en l’Éternel (Proverbes 3.11-35)

Dieu est bon et il est amour mais ça ne signifie pas qu’il est laisser-faire.

Mon fils, si l’Éternel te corrige, ne sois pas aigri car il reprend celui qu’il aime comme un père l’enfant qu’il chérit (Proverbes 3.11-12 ; cp Job 5.17-18).

Qui aime bien châtie bien. La correction fait mal mais nous apprend à distinguer le bien du mal, et elle prouve que Dieu nous considère comme ses enfants.

Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse et qui a du bon sens ! Elle vaut mieux qu’un trésor car ce qu’elle procure est plus précieux que l’or fin. La sagesse offre une longue vie, la richesse et la considération. La sagesse conduit au bonheur et est une source de vie pour ceux qui s’attachent à elle (Proverbes 3.13-18).

Ce passage est une béatitude qui célèbre la valeur incomparable de la sagesse et des bienfaits qu’elle procure. La sagesse a davantage de valeur que les biens les plus précieux, car non seulement elle permet de s’enrichir mais, dans sa générosité, elle procure aussi une longue vie paisible et un bonheur durable.

C’est par la sagesse que l’Éternel a créé la terre et les cieux, qu’il a séparé les océans des continents et ordonné aux nuages de répandre la pluie. Mon fils, garde la sagesse et le bon sens car ils t’apporteront la vie et seront ta parure (Proverbes 3.19-22).

La sagesse est personnifiée en une force agissante qui participa à la création de l’univers. Par ces paroles, l’auteur veut éveiller chez son disciple le désir de posséder la sagesse, car en tant que force créatrice, l’homme, être faible, en a grandement besoin. A ceux qui cherchent la sagesse, Dieu révèle les réalités spirituelles et pourquoi ils sont sur terre.

Alors tu vivras en toute sécurité sans trébucher. Quand tu te coucheras, tu seras sans crainte et ton sommeil sera paisible. Tu n’auras pas à redouter une terreur nocturne soudaine ni une attaque des impies car l’Éternel te préservera de tout piège (Proverbes 3.23-26).

Parce qu’elle possède la sagesse, la personne décrite a une qualité de vie remarquable. Malgré ses craintes naturelles, elle est sereine dans le présent et confiante dans l’avenir.

Si tu en as le moyen, ne refuse pas d’aider ton prochain qui le mérite. Ne lui dis pas : “ reviens demain et alors je te donnerai ” si tu peux le faire tout de suite (Proverbes 3.27-28).

Le rejet déguisé en promesse est un faux espoir trompeur. Je dois au contraire être généreux et disposé à accomplir des actes bienveillants.

Ne manigance rien de mal contre ton prochain alors qu’il vit tranquillement près de toi. N’accuse personne faussement alors qu’on ne t’a fait aucun mal (Proverbes 3.29-30 ; cp Romains 12.18 ; Exode 20.16).

A partir d’ici, l’auteur énonce plusieurs exhortations sous forme d’admonitions. Le croyant ne doit pas être procédurier, commettre le mal ou un acte mesquin ou chercher des noises à son prochain pour un oui ou pour un non. Il faut au contraire cultiver de bonnes relations et entretenir un climat de confiance avec tous ceux que nous côtoyons.

N’envie pas les violents et n’adopte aucun de leurs procédés, car l’Éternel a horreur des gens pervers mais il réserve son amitié aux hommes droits. La malédiction de l’Éternel pèse sur la maison du méchant mais il bénit la demeure des justes (Proverbes 3.31-33 ; cp Proverbes 23.17 ; 24.1-2).

Dans le livre du Deutéronome (7.25-26 ; 18.9-12), l’Éternel exprime le même profond dégoût envers toutes les formes d’idolâtrie et il maudit ceux qui les pratiquent. L’intégrité n’ouvre pas la porte du ciel mais elle attire la bénédiction de Dieu.

L’Éternel s’oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa faveur aux humbles (Proverbes 3.34).

Dans l’économie divine, ce principe est tellement important qu’il est cité par les apôtres Pierre et Jacques (Jacques 4.6 ; 1Pierre 5.5). L’orgueil est un péché qui est plus grave que les autres parce qu’en empiétant sur la gloire de Dieu, l’homme orgueilleux commet un crime de lèse-majesté.

L’honneur sera la part des sages, mais les insensés porteront la honte (Proverbes 3.35).

L’humilité est un trait de la sagesse et Dieu récompense les humbles.

La fin des trois premiers chapitres des Proverbes copie le psaume premier en contrastant les justes et les impies. Par ailleurs, les mots « droit, humble, juste, sage » et d’autres encore, sont pratiquement des synonymes. Il en est de même pour « insensé, méchant, orgueilleux, violent, ou pervers ».

janv. 27 2023

Émission du jour | Nombres 31.1 – 35.8

Victoire sur Madian - Partage du Pays

Nos partenaires